Aujourd’hui c’était les soldes

Aujourd’hui j’ai fait les soldes, les magasins, les boutiques, des achats quoi…
Evidemment comme toute femme qui se respecte, j’ai acheté des trucs non soldés !
Mais pas cher ça va ça compense, et pour moi des jeans c’est toujours utile :)
Bref faut que je vous explique un truc, quand je fais les magasins, il y a une barrière psychologique du prix que je ne peux me résoudre à dépasser.
Pour moi certains vêtements valent un certain prix je refuse de mettre plus.
Mes jeans me coûtent en général 40 euros en moyenne, rarement plus quand on en a une vingtaine ça sert à rien de mettre 200 euros dans un jean alors qu’un à 40 euros te fera des années… Des hauts ça ne dépassera pas les 15 euros pour un tee shirt par exemple et 35/40 euros pour un pull ou un joli petit haut. Alors bien sûr tout dépend du degré de craquage-comment-je-suis-tombée-raide-dingue-de-cette-sape !!! Mais malgré ça, la barrière infranchissable du prix déraisonnable moi je peux pas.
Exemple : vous voyez les super sneakers compensées d’Isabel Marant ? Oui elles déchirent hein ? Elle sont (asseyez-vous un conseil) à 400 euros à quelques cacahuètes près ! Ce qui pour des chaussures est tout bonnement indécent, ça vaut quasiment un loyer faut quand même pas se foutre de notre gueule non ? Problème j’adore ce genre de chaussures, bah oui des baskets confortables, sympas et sur talon le top, t’es en baskets mais t’es féminine… remarquez celle sans talon basique comme chez RiverIsland ICI sont pas mal non plus pour porter avec des slims ou des jupes pourquoi pas… Je les ai vues sur le blog de Deedee ICI. Là déjà le prix est plus intéressant comptez une quarantaine d’euros, je pense que je vais finir par craquer incessamment sous peu. Mais je ne perds pas l’idée de me trouver des sneakers de bonne qualité, inspirées de chez Isable à moindre coût. J’en ai aperçu cet après midi chez Moka, boutique vers Châtelet rue St denis, les mêmes parfaites à 100 euros… Bon bah j’ai dit non. Parce que 100 euros dans des baskets faut quand même pas poussé hein, pour des bottes en cuir à la rigueur je veux bien mais des baskets même à talons je ne peux mettre plus de 50 euros…

Alors se faire plaisir je veux bien, mais dans un budget raisonnable aussi, pourquoi mettre aussi cher dans certains vêtements, certaines chaussures etc ? Pour la qualité ? Certes je suis d’accord là dessus mais il y a un minimum de mon point de vue. Alors j’en reste à mon seuil psychologique, car même si c’est frustrant, au moins pour mon portefeuille c’est bien !! Mais si l’une de vous a une idée de là ou je peux trouver mon bonheur en baskets hésitez pas dites le moi (ou sinon je sais j’attends les soldes d’été)…

Et vous, un seuil psychologique pour des fringues ou des shoes ou alors c’est plutôt achat compulsif et le prix on s’en fout ?

Le métro est un sport collectif

c’est ce qu’affirme Bertrand Guillot l’auteur de cet ouvrage à paraître dans nos meilleures librairies aujourd’hui jeudi 26 janvier.
J’ai eu l’immense honneur de lire ce livre avant même sa sortie :) Oé je sais je suis chanceuse.
Vous vous demandez comment ai je eu ce privilège n’est ce pas ?
J’ai eu cette surprise par l’auteur lui même qui un jour, l’an dernier est tombé sur mon article concernant ma vie avec le métro, il a aimé et a eu envie de m’envoyer son livre en avant première et dédicacé s’il vous plaît, juste comme ça pour le plaisir d’offrir. J’ai eu cette surprise la semaine dernière après quelques échanges de mails.
Alors pour une fois sur ce blog, et grâce à Bertrand Guillot (dont c’est le 3ème ouvrage) je vais parler culture, et culture littéraire s’il vous plaît, ça change de la culture masculine hein :)

Sur 170 pages, et sous forme de chroniques, l’auteur nous emmène avec lui dans le métro (et sans les odeurs en plus le pied !!) !! Pour faire honneur au titre, l’ai lu ce livre en partie dans le métro. Et dès les premières pages j’avais le sourire aux lèvres. Et j’y étais dans le métro avec lui. Je voyais ce qu’il décrivait, c’était tellement ça, ces observations sont tellement réalistes que l’on se rend compte tout de suite du temps passé à l’observation, à la curiosité qui émane de l’auteur pour la vie dans les sous sols de Paris. J’imaginais sans peine la jeune fille au short bleu, avec ses écouteurs aux oreilles insensible au monde extérieur à sa musique, je voyais très exactement les jeunes étudiantes parler de leur études, les nouveaux trentenaires en costume 3 pièces qui se retrouvent sur le quai du métro après quelques longues semaines de vacances… J’ai appris que les contrôleurs bloquaient les portes lorsqu’ils montaient dans le métro pour des contrôles de routine et si j’ai retenu un conseil c’est qu’il vaut mieux éviter un contrôleur si on veut éviter une amende :)

Ce que j’ai aimé dans ce livre en dehors du fait qu’il est très réaliste est qu’il est écrit par un trentenaire sans langue de bois, de façon crue, honnête et émouvante… Les insultes lorsqu’ils racontent certains échanges entre jeunes dans le métro sont dites comme il les a entendu, il ne cache rien et donne la vision du métro telle qu’elle est, parfois affligeante et parfois surprenante. Des rencontres mêmes furtives peuvent éclairer notre journée et il faut en profiter alors j’ai décidé de lever la tête dans le métro, de me mettre moi aussi à observer pour voir ce monde souterrain vivre et peut être parfois me surprendre.

Alors si vous voulez découvrir le métro autrement, d’une façon réelle, vivante et surprenante et qu’une petite lecture vous tente, n’hésitez pas et offrez vous ces petites chroniques, je vous garantis le sourire aux lèvres tout au long du livre :)

Alors Bertrand merci de ce cadeau j’ai adoré :)

A quoi tient une amitié fidèle ?

Mes meilleures amies - film 2011

Je dirais à rien et à tout en même temps… Oui là je sais vous allez crier au scandale en disant que je ne réponds pas à la question posée :) Vous me connaissez assez pour savoir que je ne réponds pas toujours aux questions car je commence à partir sur un sujet et ensuite je digresse vers d’autres horizons… !!

J’ai la chance énorme de pouvoir compter mes ami(e)s (les vrai(e)s) sur les doigts de mes 2 mains… oui je sais vous êtes jaloux !! et bien évidemment se sont les meilleur(e)s (ce point ne se discute même pas). Mes ami(e)s sont tous différent(e)s et m’ont connu à des étapes et des âges différentes de ma vie. Ce qui est très étonnant c’est qu’aucun d’entre eux ne se connaissent dans la vie, ils entendent tous parler des uns et des autres mais ne se sont jamais rencontrés car la situation ne s’est jamais présentée. Et hélas pour moi, la plupart d’entre eux vivent loin de moi alors on n’a pas l’occasion de se voir régulièrement mais vive les mails et sms… Allez je vous parle un peu d’eux mais pas touche ils sont à moi :)

La plus ancienne R. je la connais depuis que j’ai l’âge de 5/6 ans, on se connaît depuis presque 25 ans ce qui est assez rare à quasiment 30 ans. Et aujourd’hui elle fête ses 30 ans (bon anniversaire poulette :) ) (allez on lui souhaite son anniversaire on est gentil on l’aide à passer cette étape). Avec R. on a été dans la même classe jusqu’à la 3ème je crois et après on a suivi des études différentes mais pas très éloignées l’une de l’autre malgré tout car on bosse dans le monde de la communication toutes les 2. C’est pas compliqué on fait tout en même temps ou quasiment, elle est malade, je la suis de près, je trouve un taf elle en a un 2 semaines après, on déménage quasiment en même temps, on se met en couple quasiment en même temps (ah non je corrige sur ce coup là on est pas pareilles :) )… bref elle et moi on n’est pas prête de se quitter même en vivant à des centaines de kilomètres l’une de l’autre, je crois pouvoir dire qu’elle me connait par cœur, quand on se suit depuis près de 25 ans on connaît bien l’autre et ses réactions, ses peurs et angoisses mais aussi ses plus grands bonheurs…

Il y a aussi S. que je connais depuis quelques années maintenant, c’est le travail qui nous a rapproché, un petit bout de papier laissé sur un coin de bureau avec un petit mot, un clin d’œil complice et un soutien sans failles quand on flanchait. S. est franche, droite et me dit les choses telles qu’elle les pense même si ça ne me fait pas toujours plaisir… :) Les amies c’est ça aussi, nous dire ce qu’on refuse d’admettre, nous donner des coups de pied dans le derrière quand on le mérite. S. a eu l’intelligence et le courage de me laisser aller à Paris pour essayer de "sauver" mon couple, alors qu’elle savait que j’allais dans le mur, mais elle m’a laissé faire mon erreur et apprendre de cette erreur et je l’en remercie. Car lorsque mon couple a failli, elle a été là tout de suite, et ne m’a pas dit "je te l’avais dit". C’est une amie fidèle sur qui je peux compter et notre relation est partie d’un petit rien, et c’est ce petit rien qui a tout créé.

Il y  a aussi E. que je connais depuis quasiment 12 ans, rencontrée lors de mes études supérieures et même si l’on se voit peu on est toujours présente l’une pour l’autre, on se connaît, on se comprend, on se soutient et on quand on se croise sur msn ça dure des heures et des heures de discussions, de dires, de pleurs aussi parfois… D’ailleurs je vous parlerais d’elle et de son super projet professionnel bientôt sur ce blog… Il y a D. amie éloignée elle aussi mais tout aussi fidèle que les autres… Et je me rends compte que parfois, on n’a pas besoin de s’appeler tous les jours, ou même de s’écrire, juste être présente quand il le faut, et faire coucou à un moment donné suffit à entretenir une amitié et dire je suis là je ne t’oublie pas… Les amies c’est ce qui compte le plus pour moi avec ma famille, je peux me passer très aisément d’un amoureux mais pas de mes amies… c’est comme ça, et j’ai assez d’expérience pour dire que les amoureux passent mais les amies restent. Après avoir des amies fidèles ce n’est pas toujours le cas, j’ai cru avoir des amies qui n’en étaient pas au bout du compte mais c’est la vie c’est comme ça des gens passent, vous apprennent certaines choses sur vous même et s’en vont, mais les vraies amies elles sont toujours là et le seront toujours.

Et quand on dit que l’amitié homme femme ne peut pas exister, j’ai la preuve du contraire. Au milieu de ce groupe d’amies fidèles, un irréductible homme est là et a fait sa place : W. Je le connais certes que depuis 1 an mais il sait déjà tout de ma vie, et répond à chaque fois présent quand je ne vais pas bien même à 2h30 du matin :) Il est là, c’est un peu ma conscience, toujours de bons conseils, sans jamais juger mes actes. Il écoute et me soutient et me conseille quand j’en ai besoin (et c’est souvent). On est devenu proches, on s’est confié plein de choses personnelles, on s’est soutenu quand l’autre allait mal, on s’est rencontré à une période de nos vies où on vivait sensiblement la même chose et on a trouvé une personne à qui se confier et c’est génial. Alors oui l’amitié homme femme existe et heureusement car c’est tout aussi appréciable.

L’amitié ça ne tient à rien pour qu’elle commence, à une rencontre à un moment donné, à un soutien, un sourire qui arrive à point nommé. Et ça se construit, se travaille, s’enrichit au contact de l’autre et mes ami(e)s je les kiffe. Alors si parfois on n’a pas toujours l’opportunité de se voir, prenons le temps de leur faire un signe, prendre des nouvelles… Ce n’est pas grand chose dans nos quotidiens surchargés mais pour la personne en face ça peut égayer sa journée. J’ai toujours bon nombre d’histoires à leur raconter qui les fait rire et j’aime partager ces moments là avec eux. Alors je leur écris même pour rien dire juste pour le plaisir. Et les amitiés elles vivent et de nouvelles se créent et j’ai la place pour ceux qui arrivent dans ma vie depuis que j’ai ce blog et que je vis sur Paris et que j’apprends à connaître un peu plus à chaque soirée. On est l’amoureux d’une personne mais l’amie de bon nombre de personnes, on n’est pas exclusif en amitié. Enfin je crois.

Syndrome de la machine à café

Tu te dis c’est quoi ce truc ? Je connais pas moi ce syndrome.
Si ô fan de moi, tu connais ce syndrome.
La machine à café du boulot, tu sais ou elle se trouve n’est ce pas ? Bon et à la machine à café tu discutes, tu racontes plein de trucs de fou qui te sont arrivés soit dans les dernières 12h si t’es à la machine à café en arrivant le matin soit dans les dernières 48h si tu te retrouves à la machine le lundi matin…
Et tu racontes ou du moins essaie de raconter, des trucs drôles, loufoques voire comiques histoire de jamais prendre ton café tout seul et d’être limite le roi de la machine à café.
Et autant te dire que dans une ville comme Paris, avec son métro et son périph, des trucs à raconter y en a un paquet. Ca se chiffre limite à une centaine d’histoire par semaine… Manquerait plus que tu utilises le métro ET la voiture, alors là ta vie tu la passes à la machine à café et jamais à ton bureau (ou alors c’est pour le raconter sur ton mur Facebook ou ton blog (vous noterez ici qu’il n’y a aucune ressemblance avec des personnes existantes :) ).

Car oui à Paris il se passe toujours un truc. Les endroits les plus insolites où de tels évènements peuvent se produire sont bien sûr le métro et le périphérique qu’on peut étendre aux autoroutes comme l’A4, l’A6 ou l’A86. Tu demandes à n’importe quelle machine à café parisienne de te raconter les histoires qu’elle entend le plus souvent, tu peux être certain que ce ne sera pas la perte du triple A en France ou encore la non augmentation des salaires ou bien la petite dernière qui fait ses dents, nooooon, ce qu’elle entend le plus c’est l’accident incroyable qui s’est produit sur le périphérique ce matin et qui a bloqué tout le trafic. Ah bah oui parce que je sais pas si toi tu prends le temps de regarder les voitures qui aiment s’embrasser sur la route mais ici à Paris ils aiment ça, à croire qu’ils attendent que quelque chose d’incroyable se passe après l’accident, je sais pas moi des étoiles qui surgiraient subitement du capot par exemple, ou bien ils jouent au jeu du "si je vois un accident avec 2 voitures impliquées 3 fois aujourd’hui X m’embrassera lors de notre 1er rencard".

Je n’ai toujours pas compris ce qu’il y avait d’incroyable dans le fait de regarder les résultats d’un accident de la route en dehors de le dire à la machine à café en arrivant le matin. Ca marche aussi pour le soir si tu vas prendre un verre entre potes ou si tu rentres dîner chez toi avec ta famille, car oui je t’informe que le syndrome de la machine à café a une ouverture d’esprit incroyable, il sait s’adapter à n’importe quelle situation, de toute façon peu importe ou tu te trouves la machine à café n’est jamais loin ! Et alors quand tu as 2 accidents à reluquer, je t’explique pas la longueur de la pause café, c’est proportionnel à ton temps de retard en général !! Alors si toi ô lecteur chéri, tu empruntes le périphérique ou les autoroutes parisiennes et que 2 voitures sont sur le bas côté, je t ‘en conjure, si tu ralentis fais le par sécurité (j’ai bien dit ralentis et pas freine brusquement tu vois la nuance ??) et non pas pour assouvir une quelconque curiosité, parce que tu me retardes et tu m’énerves… Et qu’une Bavarde quelque peu agacée bah ça lui file une ride sur le front et son potentiel sexy attitude la fuit rapidement…

Et pour ce qui concerne les aventures liées à la vie du métro, je n’ai pas encore assez d’expérience pour t’en parler mais promis je vais m’y mettre !

Où et comment trouver l’amour ?

Normalement et selon les statistiques je devrais rencontrer un garçon de mon âge ou à peu près, il devrait faire la même chose que moi ou à peu près, normalement je devrais le rencontrer là ou je travaille ou dans une soirée chez une amie… et bla bla bla…

Vous avez bien sûr reconnu les premières paroles de la dernière campagne de Meetic ou selon les statistiques la jeune femme explique au monde où elle devrait rencontrer son homme, mais elle pense aussi que ça ne ferait pas un film intéressant car toutes ces rencontres réalisées selon les statistiques ne sont peut être que trop "bateau", trop évidentes ou logiques ? Elle croit par contre que "les rencontres se font partout mais aussi ailleurs" soit les sites de rencontres sur internet…

Soit. Cette pub j’avoue je ne sais toujours pas quoi en penser car peu importe l’endroit où on rencontre notre moitié, que se soit sur internet ou lors d’une soirée chez une amie, pour nous ça reste beau et joli et on voudrait en faire un film. Je pense que notre moitié peut être rencontrée à n’importe quel moment de notre vie et à n’importe quel endroit. Internet et les réseaux sociaux font partis de nos vies, grâce à eux on peut pallier à la solitude que l’on peut ressentir et à l’individualité qui existe quand on se promène dans la rue ou quand on est dans le métro. Jamais je ne me suis faite aborder dans la rue ou dans le métro, non moi ce genre de truc ça ne m’arrive jamais et j’avoue que je ne sais pas comment je pourrais réagir, je pense que ça dépendrait de la personne en face de moi et de sa façon de m’aborder. Qu’on utilise les moyens mis à notre disposition pour rencontrer quelqu’un je n’y vois pas d’inconvénients, moi même j’ai été sur des sites de rencontres, j’ai fait des rencontres qui sont ce qu’elles sont, je n’ai pas eu la chance de trouver la perle et force est de constater que je me suis lassée des mêmes histoires sans lendemain, des mêmes mecs qui ne savent pas si ils veulent se poser ou bien de ceux qui du jour au lendemain vous délaissent sans savoir pourquoi.

Alors oui je me pose la question, si je ne rencontre pas ma moitié grâce à internet, si le "partout mais surtout ailleurs" ne fonctionne pas non plus pour moi, si au travail il en est hors de question (règle de base de la Bavarde sauf si la boîte compte environ 1000 employés au même endroit ma position là dessus sera à revoir :) ) et si chez les dîners chez une amie ne donne rien non plus il me reste quoi ? Bonne question hein ? Je suis quasiment persuadée qu’il ne tombera pas de mon plafond pour atterrir devant moi (oui hélas j’ai découvert que je ne vivais plus dans un monde de Bisounours et que je devais faire une croix sur Ryan).

En même temps je reconnais je ne passe pas mon temps à chercher non plus, j’ai un peu autre chose à faire mais même si copain-le-célibat-fidèle me suit constamment je commence à en avoir vraiment marre comme je vous le disais il y a peu de temps ICI. La seule chose dont personne ne parle et que je n’ai pas encore essayé, c’est de me promener dans les rues de Paris avec autour du cou un écriteau qui scande : je suis célibataire et en tenant à bout de bras un carton avec d’inscrit dessus Free Hugs. Je devrais peut être y réfléchir sérieusement car on ne sait jamais ça pourrait fonctionner. :)

Vis ma vie de célibataire

Bon crise de la quasi trentaine (oé attendez vous à en entendre parler de cette trentaine) (quoi je suis sympa je vous préviens) engendre début de crise de célibataire… Oui je sais ces paroles vous choquent, comment moi MissBavarde que vous aimez tant :) qui est heureuse dans sa vie et qui vit bien et revendique son célibat commence à mal vivre son célibat justement…

Bah oui c’est comme ça là j’en ai un peu marre de rentrer chez moi dans un appart ou y a personne…Et puis bon ma dernière vraie histoire remonte quand même à mon ex pour qui je suis venue sur Paris il y a de ça bientôt 2 ans, depuis quelques aventures ou histoires (appelez ça comme vous voulez) mais rien de sérieux… Bon ma grand mère me dirait qu’il vaut mieux être seule que mal accompagnée, là évidemment je ne peux qu’affirmer mais parfois juste être accompagnée j’aimerais bien… Bon le célibat c’est sympa quand même parce que je fais que c’que je veux, là par exemple ce soir, je me suis mise en pyjama à 20h (bah quoi j’ai le droit je suis chez moi !!), si je veux pas m’épiler bah je le fais pas (ohh ça va hein les grimaces allez pas croire que je suis une princesse toujours parfaite hein), si je veux mal me saper le we j’ai le droit, si je veux me laisser aller j’ai le droit je fais que c’que je veux d’abord, le célibat c’est sympa car si je veux sortir tous les soirs je peux, si je veux regarder des films de fille ou des dessins animés je peux sans demander l’autorisation, si je veux me maquiller pour me sentir jolie ou changer de look ou de coupe de cheveux je le fais… C’est sympa la liberté quand même mais parfois j’aimerais bien vivre tout ces trucs futiles avec un mec, le mien quoi !! Le célibat j’y vois que des avantages mais j’aime aussi être en couple; en fait j’aime les 2 situations les 2 me vont (enfin y en a une je fréquente que moi même, ça va elle est cool la nana, elle parle un peu trop mais bon) (et l’autre bah évidemment ça dépend de qui c’est hein ^^) mais j’en ai marre !!

Bon après ce qui est fou c’est que je suis posée dans mon célibat hélas, j’essaie de changer mes habitudes justement pour ne pas en avoir (vous avez vu là comment je suis maligne sur ce coup là ?) mais rien qu’à l’idée d’avoir un mec et de bouleverser mes habitudes ça me saoule déjà… ce qui est complètement con j’en conviens avec vous ! Je veux être en couple sans l’être, va comprendre ma poule !! En fait peut être que je suis pas prête à me mettre en couple, à faire de la place à quelqu’un dans ma vie, dans mon chez moi… Peut être est ce que je deviens égoïste je ne sais pas !

Mais bon en même temps je rencontre très peu de monde d’origine masculine : bah oui le matin je monte dans MimiCracra et je passe ma journée au taf, j’en repars le soir vers 17h30, une fois chez moi, bah soit je sors avec des potes, soit je vais au sport (3 soirs dans la semaine), soit je vais dans ma famille me ressourcer, soit je fais tout ce qui  a trait à l’entretien d’un chez soi et je vais au supermarché du coin youhou sympa les sorties pour faire des rencontres hein ? Et dans le métro, j’ai mon bouquin (bon ok un livre ça peut stopper un homme pour engager une conversation) mais bref avec une vie comme la mienne je le rencontre ou mon mec moi ??

Alors vous allez me dire : il va bien venir t’en fais, tu finiras par le rencontrer très vite etc etc etc… Oui sûrement en attendant ça m’aide pas des masses hein mais c’est gentil tout plein !! Alors je vous rassure je ne vais pas rentrer dans une phase de déprime pré-30-ans-mon-dieu-j’en-ai-marre-d’être-célibataire-à-long-terme-et-je-vais-sûrement-finir-nonne mais j’avais juste envie de dire que j’en avais marre voilà !

Bon sur ce je vais rejoindre Morphée elle est sympa on discute parfois elle et moi ^^

Achat immobilier : je l’ai fait seule !!

Au vu de la crise et de l’augmentation significative des prix de l’immobilier aujourd’hui, l’achat immobilier est devenu une chose difficile ! J’avoue que cette augmentation est hallucinante, quand je vois ce que vaut mon appartement à l’heure d’aujourd’hui (plus 2/3 de sa valeur), je suis vraiment scotchée, ravie bien sûr mais très surprise, je ne m’attendais pas à ce que ça augmente autant… Mais qui dit augmentation dit aussi baisse un de ces jours non ?

J’ai acheté mon appartement il y a un peu plus d’un an maintenant. J’avoue que l’idée d’acheter un bien immobilier j’y pensais mais je voulais le faire avec quelqu’un, un amoureux bien évidemment ! Pour moi c’était un accomplissement, pouvoir trouver un petit nid avec la personne qu’on aime, quoi de mieux pour bien continuer une belle histoire ! Mais la vie étant surprenante, elle en avait décidé autrement pour moi… et j’ai donc acheté mon appartement toute seule comme une grande ! oé un achat en étant célibataire, qui plus est aux portes de Paris est pour beaucoup de monde un peu aberrant… C’est moi tout craché je suis aberrante et j’aime bien faire ce que je veux et non pas ce que les autres voudraient !

Quand j’ai vu le prix des locations à Paris et en très proche couronne j’ai halluciné, n’oublions pas que je venais de la province où c’est quand même nettement moins cher, j’ai donc décidé d’acheter et de me dire qu’au moins mon argent il irait vraiment quelque part et pas dans la poche d’un propriétaire ! J’ai cherché durant quelques mois, j’avais établi un budget ce qui est indispensable avant de se lancer dans la recherche et les visites, pour ça j’avais été voir un courtier excellent et très peu cher (le bonheur) il a réglé tout ce qui concernait le taux d’emprunt, la banque la meilleure pour moi, la gestion des papiers etc… J’étais au moins libérée sur ce point là car faut savoir qu’un achat immobilier c’est quand même stressant, entre ce qu’on voudrait avoir, les critères de l’appart que j’avais établi et la réalité il y avait un immense pas !! Je vous passerais les crises de fatigue, entre la recherche d’appart, le boulot à gérer et les visites à effectuer et les déceptions accumulées, j’aurais aimé avoir les épaules d’une autre personne pour me soulager… Alors heureusement je vivais dans ma famille ce qui m’a énormément aidé pour prendre avis, conseils et me remonter le moral…

J’avoue avoir eu de la chance quand j’ai trouvé mon appart (il m’en fallait bien un peu après ma rupture non ? :) ), j’ai eu une très bonne opportunité… La superficie et le prix me convenaient déjà bien sur le papier, le lieu aussi… Quand je l’ai visité je l’ai trouvé horrible et vieillot mais j’ai aussi vu ce que je pouvais en faire, du budget dont je disposais pour le rendre à mon goût et plus moderne. Car il faut savoir qu’il faut la plupart du temps s’asseoir sur nos envies et essayer de voir au delà de ce qu’on a sous nos yeux… ce n’est pas toujours évident à faire je vous l’accorde et tous les appartement que j’avais vu jusqu’à maintenant ne correspondaient jamais à ce que je voulais à aucun moment… Ils étaient soit trop petits, soit trop cher, soit déjà vendus la plupart du temps… L’avantage d’acheter seule est que l’appartement ne doit plaire qu’à nous, quand on achète à 2 faut que ça plaise aux 2 mais le budget est normalement plus élevé donc c’est plus simple enfin je crois… Bref je visite l’appart et me rend compte qu’il rentre dans tous les critères que j’avais établi, chambre séparée, prix plus bas que sur le marché, cuisiné séparée… j’appelle mes parents et leur dit c’est bon j’achète mais je refais tout ! J’avais le budget, le maçon et le temps pour refaire entièrement l’appartement, ce que j’ai fait en 3 semaines. Alors bien sûr j’ai eu les moyens d’acheter, j’avais économiser de l’argent, j’avais un prêt de ma banque… mais tout s’étudie lors d’une envie d’achat !

Je suis ravie de ce que mon appartement est devenu, alors bien sûr il me reste encore des petites trucs à finaliser, la déco à peaufiner, 2/3 meubles à acheter mais comme je suis chez moi, j’ai le temps n’est ce pas ? J’ai tout mon temps… Et je ne suis pas encore totalement décidée sur ce que j’aimerais avoir comme ambiance chez moi, un truc dans le même style que les photos qui illustrent cet article par exemple… je ne sais pas trop j’y réfléchis encore ! Je n’ai jamais regretté cet achat, cet investissement et si je peux ne jamais le vendre je ne le ferais pas, je le mettrais en location. Après tout prendre une décision aussi importante que celle là à même pas 30 ans, en étant célibataire c’est une des meilleures choses que j’ai faite, alors bien sûr ça peut faire peur à certains hommes cette indépendance que j’ai mais celui qui tiendra à moi passera au dessus de ça.

Alors si vous aussi vous avez un jour l’occasion d’investir, seul(e) ou accompagné(e) je vous encouragerais à y aller, foncer, et vous savez quoi, rembourser un prêt sur 25 ans ne me fait pas peur et c’est moins cher qu’une location !!

Rupture… explications par moi :)

Bon Amoureux Idéal, tu sais ce blog entre autre le fait d’être destiné à mes lecteurs que j’aime, il est aussi dédié à toi mon Cher-et-Tendre, et pour ce post là je te demande d’être très attentif d’accord ? Laisse tomber ta bière, le match de foot à la télé, la soirée bar avec tes potes (enfin tu iras une fois que tu auras lu et compris ce post ok ? :) ) ou encore l’appel quotidien de ta mère (quoi que là je pense qu’il te faudra peut être pas beaucoup d’excuses pour les éviter, bien qu’en fait on sait jamais en espérant que tu sois pas un fils à ta maman (mon dieu aidez moi si jamais c’est le cas !!)
Ce soir je vais t’expliquer la rupture, si tu sais ce truc qui arrive quand l’histoire d’amour est terminée. C’est très simple, ça se résume en une toute petite phrase, voire même juste quelques mots, 3/4 tout au plus : C’EST NUL, PAS BIEN, MOCHE, TRISTE BOUHHHH !!!

A y est t’as compris le principal là ? Oui bon maintenant je rentre dans le détail, ouvre grand tes jolies petites oreilles, enfin là c’est plutôt tes yeux vu que tu me lis, les oreilles tu les ouvriras bien assez tôt quand tu me connaîtras !!!! Bref… Je vais t’expliquer pourquoi la rupture et nous ça va pas fonctionner. Bon déjà parce que bah tout simplement ce sera toi et moi, l’Amoureux Idéal avec MissBavarde (je vois même pas pourquoi je dois continuer à t’expliquer j’ai tout dit) (ah si c’est parce que j’aime parler c’est vrai suis je bête :) )!  Bon je continue donc, la rupture c’est moche, ça me fait pleurer, je deviens toute rouge, j’ai les yeux gonflés, je ressemble à rien, limite je suis apathique, alors tu vois me quitter ça sera pas une bonne idée du tout !!

Bon je reconnais que parfois c’est nécessaire de quitter l’autre, parce que l’amour n’est plus là, le tour de la question a été abordé, et que quand ça ne fonctionne pas entre 2 êtres, il ne faut pas forcer le destin c’est sûr et il vaut mieux tout arrêter plutôt que de continuer à se faire souffrir… Mais j’espère que nous concernant il n’y aura pas ce genre de désagréments !! Bon t’as compris de quoi je veux parler hein, si on peut éviter les grosses disputes mais pas les discussions animées car bon faut du punch dans notre couple mon petit chéri, ça serait top !! Enfin bon comme tu seras l’Idéal et moi ton Idéale ça devrait bien se passer hein :)

Et vous, des information importantes que vous voulez apprendre à Amoureux Idéal concernant la rupture ? N’hésitez pas 

A quoi servent les réseaux sociaux ?

Pour moi la réponse est toute trouvée et ne vous étonnera pas : les réseaux sociaux pour moi me servent à parler :) ce qui me convient parfaitement vous l’aurez compris. Alors quand on parle de réseaux sociaux, les plus connus bien sûr sont Twitter et Facebook, mais il y a aussi la blogosphère avec Hellocoton où nous sommes tous et toutes !

Alors le premier que j’ai fréquenté est Facebook, un réseau social sympa qui te permet de retrouver des anciennes connaissances… faut le reconnaître c’est le but premier de ce réseau social non ? Paraît même qu’on drague via Facebook :) J’avoue que même si j’ai 200 amis je ne parle pas avec le 1/10ème d’entre eux… c’est sympa pour se retrouver il est vrai mais il faut reconnaître que les vies de tous ayant changé, reprendre un contact assidu n’est pas chose aisée même via les sites sociaux… Sur mon Facebook perso, j’avoue poster régulièrement, commenter le statut des copains et utiliser un max la messagerie instantanée pour pouvoir parler en live (c’est quand même vachement plus sympa le live non ? :) ) avec mes copains et organiser des soirées…

Il y a ensuite Twitter que je découvre depuis peu !! Et hop un autre monde ou la Bavarde peut s’exprimer… bon le seul hic c’est qu’un tweet est limité à 140 caractères seulement vous comprendrez donc bien mon problème à synthétiser au maximum mes phrases !! C’est un peu le réseau où si tu as un truc à dire, même parfois sans intérêt tu le dis, pensez comme je suis heureuse là bas, je peux dire tout et n’importe quoi y a quelqu’un qui te répond :) Le pied pour une Bavarde comme moi !! Et je peux même suivre des stars par contre j’ai pas trouvé celui de Ryan Gosling l’officiel évidemment !! Si tu l’as tu veux bien me l’envoyer !!

Et il y a notre place publique où nous aimons nous retrouver et papoter, délirer, se rencontrer, se commenter j’ai nommé bien sûr Hellocoton. Car même si c’est un réseau social assez peu fréquenté par les non blogueurs, on est tellement nombreux/nombreuses qu’on arrive toujours à discuter avec quelqu’un :) Et je ne sais pas vous, mais moi je l’aime (bon en partie car je vais porter leurs jolies couleurs lors du semi marathon mais aussi parce que j’ai fait de supers rencontres)… une plateforme comme celle ci est du pain bénit pour nous tous on peut créer de jolies et belles amitiés, rien à voir avec Facebook par exemple ou en général ceux que l’on a en amis sont des gens qu’on connaît déjà. Peut être que sur Twitter on peut faire aussi de nouvelles rencontres !! A voir je découvre

Mais le pouvoir de ces réseaux sociaux s’étend jusqu’où? Car il ne faut pas oublier qu’avec la technologie moderne, on est tous fichés quelque part et qu’ils savent tout de nous! Moi m’en fous je raconte ma vie sur mon blog ils n’ont qu’à s’abonner et me lire, ça fera monter mes stats et leur évitera des heures d’enquête et d’archivage :) Pour une Bavarde telle que moi, les réseaux sociaux pour moi est une vaste planète ou je peux m’exprimer, dire ce que j’ai à dire…

Mais vous, vous en pensez quoi des réseaux sociaux ? Bien ou pas ?

Mes bavardages continuent en 2012…

… vous n’avez quand même pas cru que j’allais m’arrêter en si bon chemin ? Bon je le reconnais j’ai pas écrit depuis la période de Noël (ouh pas bien la Bavarde) (Pas tapez s’iou plaît !!!). C’était pour me reposer et mieux revenir cette année avec encore moults bavardages dont j’ai le secret.

Je ne vais pas déroger à la règle bloguesque qui consiste à souhaiter une bonne année 2012 à mes lecteurs-chéris-adorés-que-j’aime-à-la-folie-et-non-je-ne-suis-pas-en-train-de-vous-lécher-les-bottes :) Je vous souhaite quoi, bah les trucs habituels de bonheur, santé, amouuuurrr (enfin si là je pouvais passer devant tout le monde ça m’arrangerait), des sous pour vous permettre de vivre correctement et vous faire plaisir sans que vous soyez obligés de vous tordre le bide à chaque fin de mois etc etc etc… bref que le meilleur quoi ! Ah et à l’Homme Idéal, mon chéri-doudou-que-j’aime-déjà-sans-te-connaître, je te souhaite de me rencontrer, se sera déjà bien suffisant :)

L’année 2012 va être chargée me concernant, enfin seulement les premiers mois car de grands évènements vont arriver dans ma vie. Alors non je n’ai pas de rencard de prévu tssss dommage :( non c’est piiiiiire !!!! Je vais passer du côté obscur de la trentaine et ça me dit rien de bon car tout le monde fait que me répéter (et donc te met une pression sans s’en rendre compte) : tu verras c’est l’âge des changements, l’âge ou la femme s’épanouit, l’âge ou la femme construit son avenir professionnel et personnel et blablabla !!! Tu parles Charles (oé je sais je viens de placer tu parles Charles) (oui j’ai pas encore totalement décuvé de mes 4 soirs de fiesta)… C’est gentil de m’encourager à passer le cap mais ça m’aide pas beaucoup, je suis déjà épanouie, enfin je travaille là dessus en tout cas, j’aime bien ma vie, je m’éclate et je suis fort occupée, limite une Business-Wonderful-Girl quoi mais laissez moi prendre une dizaine, le digérer et vivre ma vie comme je le sens et pas comme la société voudrait que je l’ai. Oui je suis célibataire, quasi trentenaire, j’ai pas de gosse, pas prête d’en faire, je vis à Paris (enfin proche banlieue comme ils disent ici) et je suis proprio et je passe ma vie à parler… je rentre pas dans les cases mais je m’en fous :)

Ensuite il y a l’exploit sportif que je vais tenter en courant le semi marathon de Paris le 4 mars prochain (clap clap clap oui je sais c’est impressionnant)… Je m’entraîne, j’ai hâte mais j’ai aussi la frousse de pas le finir, de pas tenir le choc, d’être épuisée et de pas pouvoir me lever durant les 3 mois qui suivront la course tellement j’aurais mal à mes gambettes mais je me dis que sur 30000 inscrits, il y a seulement 25% de femmes… (et là vous voyez ou je vais en venir n’est ce pas?) le reste des inscrits se sont que des mecs :) si là dedans y a pas l’homme idéal franchement je sais plus quoi faire pour le trouver !! Parce que bon je vais quand même me taper 21,1 kms alors si y a pas quelques beaux spécimens à reluquer aucun intérêt :)
Puis la meilleure nouvelle de toute… Je vais devenir tata dans quelques mois, un petit homme que je vais gâté comme tout bonne tata qui se respecte :)

Et pour vous, je vous réserve les récits (plein j’espère) de mes aventures sentimentales (c’est quand même le plus drôle et ce qui vous passionne), mes bavardages dont je sais que vous êtes friands, mes coups de gueule (bien qu’en fait je n’en ai pas fait tant que ça va falloir que ça change), mes réflexions sur la vie, sur les autres, sur moi…

Hâte de vous retrouver sur Hellocoton, sur mon blog et sur Twitter (nouvelle planète ou j’étends mes bavardages ^^). Je vous adore alors encore excellente année à vous !!