Le début de la fin

IMG_1126.PNG
Ça y est je crois que la rupture arrive. Je n’en suis pas triste. En fait j’ai trouvé mieux ailleurs, du moins j’ai trouvé une nouvelle motivation et un nouveau plaisir. Une relation saine, tranquille, sans pression, complète et sans cette envie de toujours vouloir montrer ce qu’on vaut et de vouloir faire mieux. Je suis fatiguée. J’ai cru que j’étais bien, que j’avais trouvé ce que je recherchais et qui me faisait du bien, et je me demande si, entraînée dans cette histoire, je ne me suis pas fourvoyée. Le plaisir a été là, enfin je crois, j’en doute beaucoup en fait. J’ai cru sûrement bêtement que je me trouverais, que je vivrais enfin un truc qui me plaisait et qui me ferait du bien, et en fait avec le recul, à part quelque kilos supplémentaires que j’aime, je n’ai pas trouvé ce que je cherchais.
Alors dans quelques temps, le run et moi ça sera fini, terminé. Mes baskets ne me serviront qu’à entretenir mon cœur et mon cul… Je ne pensais surtout pas que je pouvais être dégoûtée d’un sport en partie à cause des autres. C’est incroyable le pouvoir des réseaux sociaux, de cette impression d’être toujours comparée aux autres. Si je veux me prouver des choses c’est vis à vis de moi, les autres je m’en fous mais il faut croire que sur ce coup là je me suis parfois et inconsciemment plantée, j’ai cru faire partie d’une communauté, je trouvais l’ambiance sympa mais hélas j’ai changé d’avis et ai été déçue. J’ai voulu tenter les courses, voir ce que ça faisait par curiosité et surtout je voyais ça comme des challenges. J’étais ravie de mes temps et de ce que j’étais capable de faire car je ne m’en croyais pas capable mais je me suis surprise à vouloir faire mieux, pas uniquement pour moi mais pour prouver que oui moi aussi je pouvais battre mon RP. Quelle perte de temps au final. Je suis une inconditionnelle des réseaux sociaux mais depuis plusieurs mois je m’en éloigne, ça vaut mieux, j’y trouve moins d’intérêt… Le plaisir de la course a disparu, néanmoins j’ai dit que je courrais le 20km de Paris et je le ferai car je n’ai qu’une parole mais je vous avoue que j’ai hâte de rompre définitivement avec les courses et surtout avec cet esprit qui y règne. Ce 20km je le ferais avec ma copine Coralie c’est une motivation sacrément chouette de l’accompagner sur ce petit périple et à deux ça passera plus vite.

IMG_1125.PNG
J’ai trouvé un autre sport, où la compétition existe mais ça reste rare, et ça ne se ressent pas dans mes sessions du weekend et ça fait un bien fou. Un sport complet, calme, où on peut rire, être maladroit, être lent et surtout un sport où je peux parler et naviguer, le pied ! Et si j’avais un conseil à vous donner, faites les choses par plaisir uniquement et pas pour prouver je ne sais quoi à je ne sais qui, car on risque de s’y perdre. Je me suis faite avoir en partie et je n’en suis pas fière mais je le reconnais et ai donc décidé de changer ça et vous savez ce qu’on dit mieux vaut tard que jamais mais une chose est sûre, je ne regrette pas ce que je me suis prouvée à moi même et c’est tout ce qui compte.
La rupture est amorcée et sera finalisée le 12 octobre après 20km. Et comme je n’aime pas faire comme tout le monde je vous avoue que c’est méga bon ce changement !!

Mes décisions pour 2013

Image

2013. J’aime pas le chiffre ça sonne pas beau dans mon oreille. 31 ans. Idem ça sonne pas bien je trouve, je préfère 32 ans mais hélas je ne sais pas encore sauter une année… Pourtant j’en fais des bonds dans mon appart mais je retombe toujours au même endroit 1/4 de seconde plus tard.

Et je ne sais pas pourquoi mais 2013 je la sens pas comme étant mon année. 2012 fut très riche en émotions, en apprentissage autant sur moi, que sur les hommes, ma relation avec eux, mes envies, mes questions qui bien qu’elles changent d’une année sur l’autre restent malgré tout présentes ! J’ai beaucoup évolué encore cette année, j’ai beaucoup appris aussi et j’ai vécu de très beaux moments aussi. Des moments magiques :) et épanouissants qui m’ont rendu heureuse durant un laps de temps. J’ai réalisé certains de mes rêves, j’ai profité d’opportunités pour vivre de chouettes moments… J’ai profité de chaque instant passé en compagnie de quelqu’un car au fond de moi je savais qu’un jour tout finirait. Comme je le sais beaucoup trop souvent sans jamais me tromper. J’ai été présente pour beaucoup de personnes de mon entourage comme d’habitude. Comme toujours j’ai envie de dire. Et en cette fin d’année je suis fatiguée. Fatiguée de ce trop plein d’émotions bonnes et moins bonnes.

Image

J’avance mais pas comme je le souhaiterais. Jamais assez vite ni dans le bon sens. Il y a certaines parties de ma vie que je n’ai pas vécues, je les ai commencées tardivement, j’ai sûrement manqué plein de choses, je me freinais dans mes envies de voyages, d’audaces, de petits plaisirs… Et par conséquent en 2013, même si je ne la sens pas comme étant mon année, comme étant celle où je rencontrerais un homme qui me conviendra pour une durée plus longue que quelques mois, comme étant celle où j’arriverais à faire ce qui me plaît juste pour mon plaisir personnel, comme étant celle où je n’irais pas encore à New York mais dans une autre belle ville dont je rêve, j’ai décidé d’être égoïste, de penser à moi, de prendre du temps pour moi, de m’accomplir en tant que célibataire, en tant que femme indépendante et libre de ses choix et de faire un pied de nez à cette année 2013 en essayant de la réussir du mieux possible.

J’ai décidé de ne plus partir en quête d’un quelconque amour, d’une rencontre qui le temps de quelques semaines ou mois me rendrait à peu près heureuse, alors qu’au fond de moi mes doutes et questions seront là, je ne veux pas perdre de temps dans des histoires qui ne mèneraient à rien même si tout bien réfléchit elles nous apportent toutes quelque chose et nous mènent toutes quelque part. Mais me concernant elle me mène dans un endroit où je me retrouve seule. Encore. Alors je vais être patiente, en tout cas apprendre à l’être. Mais à contrario je vis mieux le célibat que mes histoires de couples. Tout simplement parce que je le connais depuis très longtemps, c’est comme un vieux pyjama tout doux qu’on n’aime pas trop quitter pour la nouvelle nuisette rencontrée au coin d’une boutique. Mais parfois la tentation de la nouveauté et l’attraction éprouvée pour elle prend le dessus et le pyjama tout doux s’enfouit au fond du placard pour ressortir quelques temps plus tard. Je vis très mal le début du célibat et les quelques crises qui parfois surviennent comme ça arrive à tout à chacun. Et je ne vis pas bien les débuts des relations de couple, cette impression étrange que l’on ressent quand l’autre prend petit à petit sa place dans notre vie, ça me perturbe, me bouleverse,me fait perdre mes moyens et douter. Mais je commence à savoir aussi profiter de ces moments là. Alors en 2013 j’ai décidé de changé ça, j’attends juste un cobaye mignon, sympa pour m’aider dans mon expérience :) J’aime être en couple mais le bonheur que m’apporte la présence d’un homme auprès de moi ne compense pas parfois la tristesse qui peut m’envahir une fois cet homme parti. Alors je me pose des questions : est ce que ça vaut le coup et j’attends de 2013 qu’elle me confirme ce que je redoute depuis plusieurs mois maintenant : oui ça peut en valoir le coup.

2013 doit être à la hauteur de 2012 dans mes petits bonheurs et nettement moins bonne dans mes petits malheurs le plus souvent subis. 2013 doit me prouver que je peux rencontrer la bonne personne et elle doit me permettre d’être encore plus sociable, aventurière, magique :) Je ne crois pas en 2013 mais on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. Et puis je préfère partir défaitiste plutôt que trop optimiste car comme ça chaque surprise que je vivrais sera vécue à 200% et appréciée à sa juste valeur.