L’été facilitateur de rencontres amoureuses ?

20130909-122027.jpg
Les vacances sont terminées. Et qui dit vacances d’été dit parfois rencontres, drague, flirts, sexe… Amour d’été c’est comme ça qu’on nomme ces rencontres. Ça a un petit côté romantique vous ne trouvez pas ? Un côté insouciant qui fait du bien, qui donne des ailes et on sait que ça ne durera qu’un temps en général alors on en profite. On vit au jour le jour sans se projeter. On ne réfléchit pas au fait de savoir si coucher dès le 1er soir est bien ou pas. On se moque des convenances, des qu’en dira-t-on, on se moque de ceux qui nous disent que coucher le 1er soir n’aboutit jamais sur une longue relation, que les relations d’été ne sont pas sérieuses… On vit. On profite du moment, de l’instant. Je me demande si chaque histoire ne devrait pas être vécue comme un amour d’été. Ce début du flirt qui donne des papillons dans le ventre parce que la pression n’existe pas. Pourquoi l’été on se sent plus léger? Plus ouvert d’esprit, plus sur de nous ? L’été a t il un côté magique ?

20130909-122114.jpg
Les histoires qui démarrent l’été sont elles plus insouciantes parce que l’été ne dure pas ? Qu’il rime avec vacances, potes, détente… Tout notre quotidien est mis de côté comme remisé dans le placard ! L’été on laisse de côté tout ce qui nous prend la tête le reste de l’année, on est plus détendu, il fait beau, chaud, les couches de vêtements sont nettement réduites, les apéros en terrasse avec les potes se multiplient, les sorties à droite et à gauche aussi… À sortir plus on augmente logiquement les possibles rencontres non? L’été est peut être synonyme de détente et sociabilité ? Est ce plus facile de rencontrer quelqu’un l’été ? Faut il avoir l’esprit détendu et libre de toutes pensées liées au quotidien pour faire des rencontres ? Dès qu’on passe la porte de notre appartement il vaut peut être mieux se mettre dans l’optique "été" et laisser chez soi ce cerveau qui cogite pour embarquer avec nous celui qui vit ! Pourquoi nous mettons nous la pression lors de rencontres ? Ça ne sert à rien mais on ne peut pas s’en empêcher c’est étrange… sauf peut être en période estivale ou rien n’a d’importance ! Est ce que cet été a été bénéfique dans des rencontres pour vous ? Les vivez vous plus sereinement que durant les courts et tristes gris jours d’hiver ? Chaque rencontre est unique et chaque moment de la rencontre aussi mais avouez que l’été il se passe un je ne sais quoi difficile à retrouver en novembre… Peut être doit on être en mode été toute l’année ça ne nous ferait sûrement pas de mal non?

Mes décisions pour 2013

Image

2013. J’aime pas le chiffre ça sonne pas beau dans mon oreille. 31 ans. Idem ça sonne pas bien je trouve, je préfère 32 ans mais hélas je ne sais pas encore sauter une année… Pourtant j’en fais des bonds dans mon appart mais je retombe toujours au même endroit 1/4 de seconde plus tard.

Et je ne sais pas pourquoi mais 2013 je la sens pas comme étant mon année. 2012 fut très riche en émotions, en apprentissage autant sur moi, que sur les hommes, ma relation avec eux, mes envies, mes questions qui bien qu’elles changent d’une année sur l’autre restent malgré tout présentes ! J’ai beaucoup évolué encore cette année, j’ai beaucoup appris aussi et j’ai vécu de très beaux moments aussi. Des moments magiques :) et épanouissants qui m’ont rendu heureuse durant un laps de temps. J’ai réalisé certains de mes rêves, j’ai profité d’opportunités pour vivre de chouettes moments… J’ai profité de chaque instant passé en compagnie de quelqu’un car au fond de moi je savais qu’un jour tout finirait. Comme je le sais beaucoup trop souvent sans jamais me tromper. J’ai été présente pour beaucoup de personnes de mon entourage comme d’habitude. Comme toujours j’ai envie de dire. Et en cette fin d’année je suis fatiguée. Fatiguée de ce trop plein d’émotions bonnes et moins bonnes.

Image

J’avance mais pas comme je le souhaiterais. Jamais assez vite ni dans le bon sens. Il y a certaines parties de ma vie que je n’ai pas vécues, je les ai commencées tardivement, j’ai sûrement manqué plein de choses, je me freinais dans mes envies de voyages, d’audaces, de petits plaisirs… Et par conséquent en 2013, même si je ne la sens pas comme étant mon année, comme étant celle où je rencontrerais un homme qui me conviendra pour une durée plus longue que quelques mois, comme étant celle où j’arriverais à faire ce qui me plaît juste pour mon plaisir personnel, comme étant celle où je n’irais pas encore à New York mais dans une autre belle ville dont je rêve, j’ai décidé d’être égoïste, de penser à moi, de prendre du temps pour moi, de m’accomplir en tant que célibataire, en tant que femme indépendante et libre de ses choix et de faire un pied de nez à cette année 2013 en essayant de la réussir du mieux possible.

J’ai décidé de ne plus partir en quête d’un quelconque amour, d’une rencontre qui le temps de quelques semaines ou mois me rendrait à peu près heureuse, alors qu’au fond de moi mes doutes et questions seront là, je ne veux pas perdre de temps dans des histoires qui ne mèneraient à rien même si tout bien réfléchit elles nous apportent toutes quelque chose et nous mènent toutes quelque part. Mais me concernant elle me mène dans un endroit où je me retrouve seule. Encore. Alors je vais être patiente, en tout cas apprendre à l’être. Mais à contrario je vis mieux le célibat que mes histoires de couples. Tout simplement parce que je le connais depuis très longtemps, c’est comme un vieux pyjama tout doux qu’on n’aime pas trop quitter pour la nouvelle nuisette rencontrée au coin d’une boutique. Mais parfois la tentation de la nouveauté et l’attraction éprouvée pour elle prend le dessus et le pyjama tout doux s’enfouit au fond du placard pour ressortir quelques temps plus tard. Je vis très mal le début du célibat et les quelques crises qui parfois surviennent comme ça arrive à tout à chacun. Et je ne vis pas bien les débuts des relations de couple, cette impression étrange que l’on ressent quand l’autre prend petit à petit sa place dans notre vie, ça me perturbe, me bouleverse,me fait perdre mes moyens et douter. Mais je commence à savoir aussi profiter de ces moments là. Alors en 2013 j’ai décidé de changé ça, j’attends juste un cobaye mignon, sympa pour m’aider dans mon expérience :) J’aime être en couple mais le bonheur que m’apporte la présence d’un homme auprès de moi ne compense pas parfois la tristesse qui peut m’envahir une fois cet homme parti. Alors je me pose des questions : est ce que ça vaut le coup et j’attends de 2013 qu’elle me confirme ce que je redoute depuis plusieurs mois maintenant : oui ça peut en valoir le coup.

2013 doit être à la hauteur de 2012 dans mes petits bonheurs et nettement moins bonne dans mes petits malheurs le plus souvent subis. 2013 doit me prouver que je peux rencontrer la bonne personne et elle doit me permettre d’être encore plus sociable, aventurière, magique :) Je ne crois pas en 2013 mais on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. Et puis je préfère partir défaitiste plutôt que trop optimiste car comme ça chaque surprise que je vivrais sera vécue à 200% et appréciée à sa juste valeur.

Idées audacieuses pour trouver l’amour

C’est ce que me propose Biba dans son édition du mois de juin. Je suis en vacances je lis des magazines de filles, c’est comme ça :) Forcément avec un titre aussi accrocheur je me dis allons y, achète tu vas surement apprendre des trucs ou alors bien rire et te dire : arrêtez de vous foutre de ma gueule et laissez moi chercher en paix !! Pour la rédaction de l’article 3 journalistes célibataires sont envoyées dans la rue aidées d’une love coach !! Oui une love coach, je savais même pas que ça existait d’ailleurs ! Bref là déjà je ris, non mais une love coach, et une sexe coach pour la suite vous croyez qu’il la propose aussi ?

Alors je décrypte avec vous quelques idées pour rencontrer du mâle. Parler à un inconnu, dans la rue, à l’aéroport, dans le métro etc… Oui bien sûr merci mais non le gars même mignon on sait pas qui c’est et puis moi j’ai Madmed :) et je me débrouille très bien pour parler à des inconnus lors de ces soirées. Parler à un inconnu je peux pas, même le méga beau gosse du métro arrêt sentier de mon anniversaire, j’ai pas osé en dehors d’oeillades et gros sourires, j’étais trop intimidée !! Organiser des apéros incognitos, en gros tu ramènes un pote célibataire à la soirée et tout le monde fait pareil, je vais donc me répéter mais y a Madmed pour ça et je sais que ça existe déjà sur Paris, le beau gosse de la soirée Madmed justement (ma cible de la prochaine soirée si il vient) m’en a parlé. Il y a aussi accepter de se retourner quand on se fait siffler dans la rue, moé alors la non carrément pas d’accord, si le mec me trouve mignonne, il me siffle pas comme si j’étais son chien, il vient me voir basta au risque bien sûr de se faire rembarrer mais on n’a rien sans rien (comment ça je fais pas super abordable comme fille ? :) ) On peut aussi en parler à ses potes, mais les rencontres organisées d’avance non, je préfère les surprises lors de soirées organisées juste pour le plaisir de voir ses potes et pas de rassembler 2 célibataires de longue durée… et des exemples comme ça il y en a 10 dans l’article !

Alors bien sûr écrire un article c’est simple, qui me dit que les filles ont vraiment testé ce qu’elles disent hein ?? Se retourner à une table de quadra pas mal qui te sifflent est forcément plus tentant et plus facile que si c’est un djeun’s en baggy de 20 ans qui fait la même avec ses potes ! Tout est question de goût non ? Je veux dire si le mec te plaît (ou un du groupe qui t’a sifflé par exemple) tu vas te retourner ou du moins leur sourire, si aucun te plaise va pas me faire croire que tu vas leur sourire quand même !!! On est pas non plus dans le désespoir du célibat hein !! Et alors les rencontres prévues et organisées au millimètre par les copains c’est niet surtout quand tu es au courant et j’ai beaucoup de chance qu’on ne me l’ai jamais fait ! Alors bien sûr tu peux aller à une soirée ou ta copine ne t’a pas dit que le pote de machin était célibataire et craquant et qu’elle te verrait bien avec et que subtilement elle va te faire asseoir à côté de lui… là encore ça passe :)

Mais c’est bon là le célibat même si il me saoule à me coller aux basques et j’en tiens encore pour un bout de temps (il est persévérant le petit), bah j’en suis pas encore à vouloir recevoir de l’aide de magazines qui me dit ou trouver des mecs, évidemment qu’ils sont dans la rue, dans des soirées, dans des bars, des restos, partout on le sait ça, encore faut il juste arriver à rencontrer le mec dont on a envie de se rapprocher un peu plus que les autres c’est tout ! Faut juste se sentir prête et je le suis peut être pas (oui je sais je me répète rooo mais c’est mon blog je dis ce que je veux ^^). Mais bon rencontrer quelqu’un à 30 ans quand on bosse, qu’on sort pas mal, qu’on a une vie plutôt bien remplie bah c’est pas si simple que ça !!! Et c’est pas d’un magazine qu’il va sortir mon Homme Idéal !

Je ne me fais jamais draguée, c’est grave docteur ?

C’est un constat déroutant que je viens de faire, je ne me fais jamais draguée… Je me demande bien pourquoi… Je me suis aperçue que la moitié de mes histoires/relations/plans cul sont dus à des rencontres faites sur internet où là il est plus facile de séduire une personne derrière son écran car on est quasi certaine qu’elle souhaite la même chose que nous, sinon elle ne serait pas inscrite à ce genre de site, enfin je suppose… Et l’autre moitié de mes histoires sont dues à des rencontres grâce à des connaissances communes, ou pendant mes vacances, ou encore durant mes études… sauf un qui était mon charmant voisin il y a quelques années :) Mais je ne me faisais pas draguer pour autant… enfin je crois.

Bon faut savoir aussi que je suis toujours la dernière au courant quand je plais à quelqu’un… s’il me drague je ne m’en rendrais pas compte… oui je sais je suis un boulet… :) Enfin sauf mon charmant voisin que je vais appeler P. lui je m’en étais aperçu assez vite ou bien se sont les 2 bouteilles de vin qui m’ont fait comprendre qu’il me draguait je ne sais plus :) Mais l’homme qui se mettra en tête de me draguer va ramer car essayer de me séduire en faisant des allusions, des sous entendus etc etc bah je verrais rien, si l’homme est trop subtil il faut qu’il pense à sortir les rames… J’ai l’impression que le truc basique de : tu me plais je te veux, la phrase directe quoi est ce qui fonctionne le mieux… encore faut il que l’homme me plaise évidemment… là ça peut se compliquer… Et le truc drôle c’est que je suis capable de comprendre à l’envers, d’interpréter des attentions, des phrases quand il faut pas et que ce qu’il faudrait interpréter comme étant une attention, une affection un peu plus poussée que la normale bah je verrais rien et je passerais à côté. Ça ne va pas me faciliter la tâche dans la recherche de mon Amoureux Idéal hein ??

La drague me fuirait-elle ? Après tout j’en viens à le croire… et ça me rassure pas !! Suis je une nana qu’on ne drague pas ? Est ce que je fais peur ou bien ne suis-je peut être pas assez attirante ou jolie pour qu’on est envie de me draguer… (qu’on ne me drague pas à ma descente de tapis je le comprends parfaitement vu mon état :) )Ou bien j’ai tellement pas confiance en moi que je ne vois pas la drague quand elle me côtoie (oui je sais y a beaucoup de ça aussi raaaa vous êtes énervant à avoir raison). Bon en même temps un mec m’accoste dans la rue je le renverrais gentiment dans ses plates bandes (sauf si c’est Yodélice évidemment ou son sosie là je ne réponds plus de rien). De toute façon au final le résultat est le même, je suis célibataire et ils étaient tous à mettre dans la même catégorie :( Oui je sais je choisis mal aussi… Mais je me rassure en me disant que je n’ai pas encore rencontré le bon bla bla bla… moé maigre consolation quand même ! Oui mon célibat en ce moment bah il me pèse grave et les phrases du genre t’en fais pas tu vas le rencontrer ça aide pas des masses je le crains mais merci quand même :)

À mes lecteurs masculins qui me connaissent en réel et qui me lisent (ils sont pas nombreux 4/5 je crois mais ils sont de qualité (comment je leur cire les pompes j’y crois pas) et aux autres dites moi vos techniques de drague que j’essaie de comprendre et que je puisse les repérer ? Suis-je le genre de fille qu’on drague déjà ? Ou bien j’ai une mine non engageante pour ce genre de truc ? Ça peut aussi être ça hein… je me sens mal à l’aise quand on me drague et que je le sais… je sais pas pourquoi, je deviens rouge, timide, cruche, mal à l’aise car je me demande bien pourquoi on me drague moi, surtout si le mec me plait alors là c’est la catastrophe… Pas la peine de répéter que c’est un manque cruel de confiance en moi je le sais merci :) Alors qu’en fait si on me drague et que je ne m’en rends pas compte, je suis naturelle, je rigole, je plaisante au point peut être parfois d’être ridicule… mais du coup ça serait pas ça qui plairait le plus ? La fille nature, qui n’en fait pas trop et ne se rend pas compte de son potentiel; quand je parle potentiel je parle qu’elle est jolie, belle mais ne s’en rend pas compte et donc n’en joue pas ! On m’a dit ça une fois me concernant, moé ça venait de l’aventurier alors ce n’est pas à prendre au pied de la lettre, c’était son dada ce genre de compliments… En fait je me rends compte que pour moi, je ne peux pas être draguée, c’est pas possible… je ne me vois pas comme étant une fille qu’on drague, je ne vois pas ce qu’on peut trouver chez moi d’attirant ou de plaisant d’où ma difficulté à recevoir des compliments et la gêne occasionnée ! je ne facilite pas la tâche du courageux qui voudrait se lancer (encore moins après ce post, au cas où il me lit ce que je ne crois pas vu que je n’ai pas eu de retour suite à ma superbe publicité qui vous a bien plu d’ailleurs !!)

Je suis un cas désespéré… Il y a très peu d’hommes qui m’ont donné confiance en moi vraiment… et j’aspire à retrouver cette sérénité ça serait un beau cadeau pour 2012… Genre pour mes 30 ans voyez…

Bon et vous, on vous drague ou vous êtes plutôt du genre à draguer ??