Non classé

Quand j’agis en laissant mon cerveau de côté

Je suis tenue par ma chère Dark Gally (http://www.voguemagalere.com) de vous raconter 3 anecdotes concerant des actions faites sans l’aide de mon cerveau…

Exercice pas facile car je ne me rappelle même pas de ce genre d’anecdotes mais je vais essayer…

Anecdote 1 : Je suis graphiste de métier, un bien grand mot pour juste faire du rangement images textes 🙂 Et dans mon ancienne boîte, on travaillait depuis peu avec un serveur, le truc génial on avait accès à tous les fichiers des collègues ce qui était beaucoup plus simple pour bosser… et je ne sais plus pour quelle raison, je vais m’asseoir au poste de mon collègue qui était en parti chargé de surveiller / archiver les dossiers sur le serveur… et  je fais ce que j’ai à faire et au moment de quitter on me demande : fermer tout. Moi je clique sur ok. Problème, je n’ai pas fermé la connexion à je ne sais trop quoi, non j’ai complètement éteint le serveur !!!on a été au chômage technique pendant 1 journée, bien sûr je n’ai pas dit que c’était moi

Anecdote 2 : là j’étais toute petite et mon frère était minuscule (pas plus de 4 ans je dirais) et il avait la fâcheuse habitude de laisser traîner ses mains le long des murs, portes etc… vous commencez à imaginer ce qui s’est passé ? je sortais d’une pièce et à la maison il fallait toujours fermé les portes et j’étais obéissante à l’époque 🙂 je ferme donc la porte, ça coinçait donc qu’est ce que j’ai fait ben j’ai tiré encore plus fort et malheureusement c’était le doigt de mon frère qui coinçait. La porte était fermé mais avec le doigt de mon frère dedans qui hurlait à la mort le pauvre… moralité il a eu l’ongle arraché (oé je sais c’est gore) et moi bonne pour essayer de me faire pardonner…

Anecdote 3 : Lors de mes travaux dans mon appartement, j’ai tout refait dont la peinture… Tous les soirs après le travail je filais à mon appart pour peindre mes murs à la lumière d’un halogène… et ce durant 3 semaines !! et la fatigue n’aidant pas je me suis aperçue un soir que j’avais peint un mur que j’avais déjà peint la veille !!!! Grr

bon c’est pas beaucoup moins drôle que les anecdotes de ma Dark mais j’ai fait de mon mieux 🙂

Advertisements

7 commentaires sur “Quand j’agis en laissant mon cerveau de côté

    1. Ah oui ça c’est tout moi, comme lancer des impressions au boulot, se lever, aller chercher de l’eau, aller aux toilettes, parler aux collègues… bref je fais tout sauf prendre mes sorties et j’y pense une fois revenue à mon bureau qui est à l’autre bout de l’imprimante 🙂

  1. Concernant l’anecdote n°2, j’ai été à la place de ton petit frère, j’avais 2 ans donc je ne m’en souviens plus… Le bourreau était mon père qui a cru que la porte avait un problème! Mais moi la douleur m’a rendu muette, pas un son n’est sortie de ma bouche, heureusement que ma mère m’a vu! J’ai perdu un ongle mais heureusement il a repoussé depuis!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s