Humeurs

Quand le doute m’assaille… juste un petit peu !!

Oui la Bavarde est trèèès douée pour se poser des questions à la con… si vous savez les questions qui mènent à rien, qui nous prennent la tête, qui nous font réfléchir à plein de trucs… enfin c’est plutôt un sentiment que je ressens plutôt que des questions…

J’ai remarqué qu’au bout de presque 30 ans de vie commune avec moi je commence à me connaître !! J’espère ne pas mettre 30 ans avant de commencer à connaître mon Homme quand j’en aurais un évidemment 🙂 En ce moment mais surtout depuis mon retour de vacances, je me sens bien dans mes pompes vous l’avez tous remarqué moi la première !! Je suis à l’aise avec mon corps, avec ce que je suis et qui je suis aussi, j’aime la vie que je mène, cette vie plus que remplie entourée de nouvelles personnes que j’apprécie de plus en plus… Je fais même du sport à un rythme plus que soutenu, ça me fait du bien, ça me vide la tête et me fait décompresser, me maintient en forme et regardez je vais même me lancer dans le semi-marathon (enfin faut que je m’inscrive quand même)… et je suis plus que prête à enfin me poser sentimentalement bien que je ne sache pas vraiment ce que je veux sinon ça serait pas drôle, on oublie pas que je suis une fille 🙂

Oui mais voilà il faut quand même être honnête et ne pas se voiler la face. Le bonheur n’est jamais acquis à ce que je sache, et c’est une chose fragile, que je me dois de préserver et protéger comme je peux. Le bonheur il se construit tous les jours, ce sont des petites choses qui nous rendent parfois heureux, un sms, un mail, une attention, un coup de téléphone ou parfois juste un fou rire partagé… Je sens parfois mon bonheur fragile, être en équilibre comme sur une corde raide… Parfois je me dis que décidément je suis trop chiante, qu’avec parfois des questions stupides je vais finir par énerver tout le monde, d’envoyer trop de mails pour poser toujours les mêmes questions ça va agacer, que de dire ce que je pense ça va froisser quelqu’un etc etc… et je me dis : mais si c’était moi qui rendait fragile mon bonheur, qui lui faisait prendre des risques ? Est ce moi qui suis garante de mon bonheur ? Je pense que oui bien évidemment mais d’un autre côté je me dis qu’on ne contrôle pas tout dans la vie, peut être même rien en fait, en dehors de nos propres actes… Je ne décide que de ma vie, c’est moi qui prends mes décisions me concernant, mais en ce qui concerne les autres, les petites choses qu’ils disent ou font envers moi et qui font mes petites joies et surprises quotidiennes, là je n’ai aucune emprise là dessus… et je crois que c’est en ça que le bonheur est appréciable, enviable, car si on savait tout ce qui allait se passer à l’avance on n’apprécierait pas le mail de l’amie lointaine, le sms du copain qui nous souhaite une bonne journée, la bonne nouvelle du jour, notre chanson préférée qui nous réveille le matin, bref toutes ces petites choses du quotidien qui nous donnent le sourire.
Bon à mon bonheur il ne manque plus que l’homme mais bon il ne m’a toujours pas trouvé, que voulez vous que je vous dise? Oui le garçon aime se faire attendre et prendre son temps, à force de parler de lui sans qu’il existe il doit ressentir une certaine pression 🙂 et oui j’avoue ça me manque maintenant d’avoir quelqu’un auprès de moi, même si ce n’est pas un manque cruel. C’est partager des moments, des joies avec quelqu’un qui me manque, en dehors de ça je vis très bien mon célibat heureusement 🙂

Comment peut-on protéger ce qu’on a ? Ce bonheur que l’on ne peut pas toucher, définir… Doit-on laisser les choses se faire ou parfois doit-on forcer le destin ? Faut il oser prendre des risques pour augmenter son bonheur? Je ne suis pas joueuse, je ne parie pas… alors dois je parfois prendre des risques concernant ma vie personnelle ? Je trouve que j’ai déjà pas mal pris de risques, oser de nouvelles expériences depuis mon arrivée sur Paris… Euh rassurez moi, je ne vais pas finir philosophe avec toutes mes réflexions ? 🙂

Alors vous c’est quoi votre truc ? Vous forcez le destin ou vous vous laissez vivre en attendant de voir ce qui se passe ?

Publicités

33 commentaires sur “Quand le doute m’assaille… juste un petit peu !!

  1. mes parents et les tiens ont un point commun : ils ont fait une fille avec le même cerveau !!!! je ne cherche personne qui me ressemble (mon dieu au secours !!) mais je comprend parfaitement ce que tu veux exprimer dans cet article. le bonheur à préserver c’est compliqué, surtout en cas de célibat n’ayant personne à tes côtés au quotidien c’est normal de vouloir être rassurée donc même si tu penses saoûler tes ami(es) et bien je ne pense pas qu’ils le soient (et si ça les saoûle c’est pas vraiment des amis…). Mais c’est peu être aussi dû à un manque de confiance en soi. Et puis nous ne sommes que des êtres humains, on ne peut pas tout gérer certaines choses nous dépassent. Après c’est normal de se poser des questions, enfin comme moi je m’en pose aussi je trouve ça normal mais bon je suis peu être pas de bon conseil pour toi alors !!! Quant au destin, oui je pense qu’il faut le forcer un peu.
    ps : bien sûr que je vais laisser monsieur à la maison quand j’irais voir Yodélice ! (mais rien de prévu pour ce bel homme en ce moment côté concert)

    1. oui j’en connais plusieurs qui me diront que c’est un manque de confiance cette peur de perdre les gens etc… mais d’un autre côté c’est ce qui me fait avancer de douter de moi ça peut paraître tordu mais je me remets souvent en question pour avancer… et oui quand tu es célibataire tout ce que tu vis ben tu peux le partager avec personne à tes côtés, et parfois j’aimerais bien avoir à raconter ma journée à quelqu’un… je m’en fais pas trop je devrais bien finir par le trouver, j’ai déjà de supers amis ça aide ^^

  2. Je force beaucoup le destin… je fonce même avec beaucoup de culot parfois 🙂 mais je fais attention à tendre l’oreille à ce qu’il m’entoure afin de ne pas louper quelque chose dans mon élan.
    Bref, on ne vit qu’une vie qu’une fois et il hors de question que je laisse monsieur Destin décider à ma place, non mais 😉

  3. Jusqu’à maintenant je laissais faire le destin mais à presque 30ans je te conseille de prendre ton destin en main parce que parfois il est un peu faignant le destin! Bisous ma belle

  4. Ne te ^pose pas trop de questions et avance au fur et a mesure ! Il y auras des moment moins drole que d’autres mais tu te bouge et tu es sur la bonne voie !
    Passe un bon dimanche !
    Bisous,bisous

    1. merci ma Choupie 🙂 ben écoute les rares fois ou j’ai forcé un peu le truc ça s’est bien passé mais y a des jours ou en fait je voudrais forcer mais pas savoir la suite 🙂 genre je suis pas courageuse quoi !!

  5. Je me pose souvent beaucoup de questions, et le bonheur (comme la vie d’ailleurs) ne tient qu’à un fil. Je me pose toujours des milliers de questions, parfois même j’arrive à me prendre la tête à savoir si je suis heureuse, si ce que je vis me rends heureuse et finalement sur ce qu’est vraiment « qu’être heureux ».

    En tous cas je te félicite, tu réussis à te motiver, à bouger, à sortir. Ca c’est bon 🙂 Se sentir entourée c’est ce qui compte le plus ! 🙂

    Et tu le trouveras ton « lui » 🙂

    1. j’essaie de moins m’en poser car pfiou ça fatigue mon cerveau mais parfois on ne peut s’en empêcher, et tant que ça me fait avancer et pas reculer 🙂 tant qu’à LUI ben il se décidera bien un jour hein !! je suis encore jeune

  6. Dans la vie il faut savoir oser sinon on ne va nulle part. Laisser faire les choses, c’est confortable mais à terme on risque de faire du sur place.

  7. Très philosophique, ton article, MissBavarde! Pour certains, le bonheur est l’absence de soucis ou de souffrance, un bonheur « en creux », pour d’autres, ce sont les moments de joie, les sautes d’adrénaline… A toi de voir ce qui te correspond! pour moi, c’est un peu des 2 😉 Dans notre mode très perfectionniste, on espère parfois un bonheur parfait. Mais le bonheur est, à mon avis, une foule de petits bonheurs posés les uns à côté des autres, comme des coups de pinceaux qui forment une peinture.
    Quant à l’Homme, on tombe dessus quand on s’y attend le moins (je sais, c’est très rebattu mais je parle d’expérience). Bon WE!

    1. tu as entièrement raison quand tu dis que le bonheur se sont des petites touches de joie les unes à côté des autres, et les points négatifs se sont les imperfections qui rendent le bonheur appréciable mais pas parfait 🙂 rien n’est parfait surtout pas moi 🙂 et pour l’homme tant que je lui tombe pas dessus littéralement ça va 🙂

  8. Hello Miss Bavarde !
    Comme je te comprends … ce monde qui nous entoure n’est pas simple à cerner, et nos casseroles nous empêchent « parfois » d’avancer correctement.
    Je suis comme toi, et comme beaucoup, je me pose des tonneeeees de questions ! Par contre, j’ose, je me force même parfois.
    Il y a encore quelques semaines, j’étais bien dans mon célibat, je rechangeais de ville, j’avais fait du trie dans mes amis … et j’étais bien. Mais ce bien m’a fait un peu peur ; Si je me complais trop, je vais finir vieille fille et pour de bon ! Alors je me suis « forcée » à sortir et rencontrer d’autres personnes, et parmi celle ci, il y a avait lui. C’est un début d’histoire, où je me pose plein de questions (la peur rends bête), mais où j’avance, à mon rythme.
    Allez, « move » MissBavarde, ça ne t’apportera que du bon 😉

    1. merci pour ce com’ et pour ce move bien entraînant 🙂 je sors pas mal et je me suis inscrite au sport ou je commence à rencontrer un peu de monde donc bon ça vient ça vient… je m’en fais pas 2012 c’est mon année 🙂

  9. Je ne vais pas te dire de te poser moins de questions, je sais que tu ne m’écouterais pas 🙂 Je pense que le bonheur tient au fait de savoir apprécier ce que nous donne la vie sans espérer toujours plus. Ton homme viendra, il te tombera dessus (au sens figuré, du moins dans un 1er temps !) sans que tu y attendes et hop, tout ira super vite !!!

  10. Célibataire comme en couple, toutes les nanas ont des périodes de doute! Parce qu’on a des cerveaux programmés à l’analyse! Même quand y a rien à analyser…
    Moi j’ai pas de méthode, soit je me mets un coup de pied au cul, soit je me laisse porter et j’attends……
    Au cas par cas!

  11. Ouh la, c’est compliqué comme question. Je sais pas trop comment répondre du coup 😉
    Je pense que d’une certaine manière, je me laisse vivre (dans le sens où je n’essaie pas d’influencer ma vie pour être à tout prix heureuse), mais je pense aussi que ce sont mes choix de vie qui justement me rendent heureuse : je fais ce qui me plaît et que j’ai envie de faire. Après, on ne contrôle pas tout et il y a tellement de facteurs extérieurs qui rentrent en compte. Mais dans l’ensemble, j’apprécie beaucoup plus maintenant les « petits bonheurs » quotidiens, j’essaie de profiter d’un maximum de choses et les problèmes, j’essaie de les balayer plus rapidement. Il y a des hauts et des bas, mais dans l’ensemble, je me sens beaucoup plus heureuse qu’il y a quelques années 🙂

  12. Même si on se pose beaucoup de questions, femmes que nous sommes, c’est vrai qu’avec l’âge (heu non on va plutôt dire « avec l’expérience ») et bien on relativise beaucoup plus c’est sûr. Du coup c’est vrai que moi des p’tits bonheurs tout simple font le plus grand bien et ça n’a pas de prix. souvent on se contrarie pour des broutilles et quand on y réfléchit, qu’on regarde autour de soi et ben des fois on se dit qu’il y a pire que nous et la vie est trop courte. Nous sommes ainsi faites ! mais on y travaille. bises et bonne soirée.

  13. Moi je force le destin, et jusque là çà m’a plutôt été bénéfique. Pour pleins de choses, il est nécessaire de prendre les choses en main pour que quelque chose se passe, sinon, c’est l’attente, et une perte de temps (en tout cas c’est ce que je pense).
    Après du côté sentimental, c’est délicat, forcer les destin pour rencontrer, c’est difficile. Tout ce qu’il faut faire c’est rester soi-même, et une fois que tu l’auras trouvé, alors là il sera tant de prendre les choses en mains… (encore une fois, ce n’est que mon avis…)

  14. Je crois que j’ai fait les 2, et qu’aujourd’hui, j’accepte ce que je ne peux changer. Quand le bonheur est là il faut le savourer, mais parfois tu ne peux pas lutter contre des choses qui sont extérieures à toi et viennent « perturber » ton bonheur, il faut aussi savoir se battre à certaines occasions….. Et moi j’aime bien quand tu philosophes ! 🙂

  15. Tu sais certains hommes aussi se posent ce genre de questions. Ce n’est pas toujours évident de déchiffrer vos codes. On a l’impression que tout est bon, oui c’est le cas pour être un bon copain (mauvaise réponse). Je pense que la rencontre avec l’autre, c’est vraiment un coup de poker. On s’imagine l’autre avec nos critères, on se dit qu’on ne cédera pas sur certaines choses. Et puis le jour de la rencontre on oublie tout et on pense à deux et une belle histoire commence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s