Humeurs

Atteinte par les maux d’hiver…

Ca y est moi aussi je suis atteinte du même mal que beaucoup d’entre nous à l’approche de l’hiver… je le vois fleurir sur beaucoup de blog… non je ne suis pas malade genre rhume, grippe etc… je suis d’humeur morose ! Oui la Bavarde est d’humeur morose, manque de motivation, baisse de régime… j’ai même réduit mon rythme de « parlote aigue » c’est vous dire ^^
Alors bien sûr je ne devrais pas me plaindre, beaucoup ont des vies bien pires que la mienne, je suis en bonne santé, j’ai un boulot (inintéressant mais un boulot quand même), un salaire par conséquent et un appart, une famille et des amis qui m’aiment et que j’aime… Alors franchement je vois pas pourquoi j’ai pas la banane…

Bah c’est comme ça, en ce moment, je suis pas en super forme… des proches ne vont pas bien et je ne peux rien faire pour empêcher ça car je suis trop loin, ou pas assez disponible ou tout simplement impuissante face à certains maux… à part soutenir comme je peux, je fais mon maximum mais ce n’est pas assez pour moi… Quand je suis comme ça, tout ce que je fais ne me suffit pas. Je deviens encore plus exigeante envers moi que d’habitude… C’est sûrement ma façon à moi de me mettre un coup de pied dans mon joli derrière (il se muscle le petit il se muscle 🙂 )
Par exemple ce soir au sport, j’étais motivée, j’avais envie de courir et de bien faire…  mais au bout de 20 min je m’énervais… lundi j’ai tenu environ 50 min à une moyenne de 9 km/h j’étais pas peu fière mais ça ne me suffisait pas et ce soir j’arrivais à rien… alors bien sûr mes jambes avançaient en rythme avec ce satané tapis, mais mon souffle suivait pas, pourtant je sais très bien que ce souffle peut suivre, je connais mes capacités respiratoires et je sais donc de quoi je suis capable, mais même si j’ai bien progressé depuis le début de mon entraînement, en ce moment, ça ne va pas assez vite… je stagne, j’ai des difficultés à évoluer, j’ai le sentiment de rester bloquer à une étape comme si un élastique me retenait et m’empêchait de progresser… Alors bien sûr je suis totalement conscience que je demande beaucoup à mon corps depuis plusieurs semaines et peut être que là il me dit de stopper un peu mais quand on sait de quoi on est capable c’est super frustrant… J’en demande peut être trop et surtout trop vite ça je veux bien le reconnaître mais de me voir progresser me rassure et me dit que oui ce semi marathon je le ferais, dans le temps que je me suis impartie (2h22 oui comme 22/2 ma date de naissance 🙂 ) et là je commence à douter, à me poser des questions et c’est pas avec cette façon de réagir que je vais avancer… Ce we je vais courir dehors avec mon meilleur ami W. (oui mon coach A. est en vacances, d’ou son indisponibilité pour m’accompagner, me supporter (oui faut le vouloir quand même) me gronder pour me faire avancer et me faire progresser, car oui à plusieurs on est plus fort !!), c’est donc W. qui va se charger de la bavarde 🙂 Courir dehors va surement me faire beaucoup de bien…

Je sais je suis très exigeante mais je suis comme ça quand ça va pas fort ce qui vous en conviendrez est contradictoire… Quand ça va bah tout va c’est une suite logique, donc je n’exige pas de moi quoi que se soit en dehors d’être moi même, de profiter de ce que j’ai et d’être consciente de la chance que j’ai surtout d’être bien entourée de façon générale… mais voilà en ce moment certaines personnes autour de moi ne vont pas bien, et ça me frustre, ça m’agace de ne pouvoir faire plus, de ne pas avoir plus de temps à leur accorder, de ne pas arriver à les appeler comme promis, de ne pas trouver de solutions… Alors j’essaie d’être présente malgré tout, et juste d’être là à l’écoute en espérant que ça suffira… Quand je suis en couple et que je doute parfois de ma relation ou des sentiments de l’autre (des trucs de nana quoi) je deviens peut être pour le coup trop présente, je suis dans le trop plein de… envie de faire plaisir, de bien faire, ne pas oser dire merde alors que je le pense très fort etc etc…
Je suis une personne cyclique, c’est ce dont je m’aperçois en vieillissant… Je vais aller très bien pendant plusieurs mois et d’un coup dégringolade et période de morosité exacerbée… Alors j’essaie de ne pas trop le montrer en façade, de faire comme si tout va bien mais hélas pour moi je ne sais pas cacher mes émotions et ceux qui me connaissent bien devinent aisément que ça va pas chez la Bavarde !! Alors cette période peut durer 1 semaine, 1 mois ou 2 jours ça change tout le temps et un jour ça va aller mieux sans que je sache pourquoi… Alors pourquoi l’être humain a t il besoin de se remettre en question par moment ? Pourquoi des périodes de doute, de remise en question à la Caliméro ? Besoin d’être rassuré surement je ne vois que ça d’ailleurs… Je me dis que l’être humain a quand même besoin des autres, de son entourage pour avancer… 2012 pour moi va être synonyme de changement plus ou moins important, je vais rentrer dans la trentaine, je vais courir un semi marathon, je vais prendre un grade supplémentaire dans la famille :), professionnellement je vais me donner les moyens pour changer 2/3 petites chose, peut être aurais je un amoureux qui sait ? (d’ailleurs attention teasing de malade : je vous prépare un article sur comment je compte m’y prendre pour trouver mon amoureux idéal, ça peut vous plaire je pense… à venir dans la semaine 🙂 )

Enfin voilà quoi, la Bavarde elle va bien, mais qu’à moitié, elle demande beaucoup trop à elle même, veut réussir à tout prix et bien en voulant peut être aller trop vite et brûler des étapes… c’est ce qui est dingue quand même non ? Etre consciente qu’on fait des trucs de travers mais continuer à aller de travers jusqu’au prochain virage 🙂

Et vous en ce moment c’est comment ?

Advertisements

44 commentaires sur “Atteinte par les maux d’hiver…

  1. Je crois qu’on est beaucoup à être touché par ce mal dès le mois d’octobre, il y a un rapport avec le manque de luminosité qui rend grognon et le froid qui « congèle » l’énergie du corps ! (grosso modo hein)
    Bon allez, il faut se dire que le printemps revient dans 4 petits mois 😉

  2. Moi aussi des hauts et des bas. Le sport (je faisais un peu de jogging, mais je suis moins régulière qu’avant) et plus particulièrement le yoga m’aide beaucoup à canaliser mes sautes d’humeur. Je fais de la relaxation/méditation, eh bien là aussi, cela a un pouvoir prodigieux sur mes humeurs. Même si cela ne me fait pas forcément aller mieux tout de suite, ça me permet de me recentrer sur moi, de moins ruminer et d’avoir l’esprit clair pour trouver des solutions.
    Je comprends que tu te sentes impuissante si tu as des proches qui ne vont pas très bien et qui ont besoin d’aide, mais dis toi que pour l’instant tu fais de ton mieux en fonction de ton humeur et de ton état de fatigue et que c’est déjà pas mal. Quand tu te sentiras mieux dans tes baskets, tu pourras peut-être t’investir davantage.
    Pour ton exigence vis à vis de la course, je te comprends, mais comme tu dis, tu mets peut-être plus de temps à franchir un nouveau palier, mais à force de travail et de ténacité tu vas bien finir par passer tout cela :-).
    En ce qui concerne, tes questionnements sur les périodes de remise en question, je pense qu’il est nécessaire de passer par là pour franchir de nouvelles étapes de vie perso, pour prendre confiance en soi ou pour mener à bien certaines choses. J’ai longtemps été dérangée par mes périodes de réflexion intense ou de déprimes. Je supportais mal l’idée de m’apitoyer sur moi et de ne pas pouvoir agir plus rapidement. Et l’âge aidant, je prête attention à ces périodes et je me dis que si ça arrive, c’est peut-être aussi parce que je suis très fatiguée ou parce que je n’ai pas assez pris soin de moi et que ma tête me le rappelle. Tout ça pour te dire que c’est normal (surtout avec la période hivernale) de se sentir un peu flappie et que tu verras ça finira par passer.
    Sinon, je m’aperçois que je t’ai encore écrit un roman en commentaire (ouaip je suis aussi une grande bavarde) et qu’en passant j’ai noté que tu étais née le 22/2. Bon bah bienvenue au club, je suis née le 2/2 :-).
    Bisous et prends soin de toi.

    1. tu as tout compris c’est exactement ça… du coup désormais je prends le temps de me poser et de réfléchir et de trouver des solutions ou des remèdes quand y en a 😉 ça passera je m’en fais pas… en plus je commence à être patraque et mal au crâne mal de gorge tssss merci de ton com je les aime bien 🙂

  3. Je pense qu’on est tous un peu bof, c’est l’entrée en saison hivernale qui fait ça; moi ça me dure jusqu’à début décembre, et puis la magie de Noel s’empare de moi et tout va bien jusqu’au 2 janvier, mais après aie aie aie!! Allez courage ma belle! ♥

  4. je pense qu’on a besoin de ces périodes creuses pour mieux profiter des périodes pleines. sinon, moi pour l’instant je suis d’humeur grumpy, je râle pour un rien et je me demande parfois comment le géant peut supporter ça. j’aimerais bien hiberner et me laisser portant par le courant. j’aime pas trop agir et pour le moment je dois agir.

  5. J’en ai marre de tout, tout me demande des efforts, j’suis stressée par tout, aucune patience, j’ai toujours un pet de travers….. Cherche pas, en plus de l’arrivée de la grisaille y a eu un chmilblick avec ma pillule, j’ai les hormones en vrac!

  6. Aaaahh ma poulette ! Courage ! Moi j’ai eu une looooongue période dans le tunnel depuis la rentrée et depuis cette semaine (mon anniversaire) ça va plutôt pas mal. On se prend une bonne dose d’amour de nos proches dans la face et ça fait du bien !

  7. Ah, moi, je suis tout le temps comme ca : Je veux bruler des étapes, que ca ailles tout le temps de mieux en mieux, etc… Alors que je ne pense pas être perfectionniste, loin de là… Mais quand je veux un truc, je m’en fiche de devori faire un truc de merde, je le veux et donc, parfois, je le fais un peu n’importe comment : AH AH.

  8. C’est pas parce que tout est censé aller bien qu’on a pas le droit de râler ! Regarde, moi je râle tout le temps ^^ Et ça fait du bien.
    Je comprends ce que tu ressens, novembre c’est pas le meilleur mois, mais moi je suis drôlement fière de toi et de tout ce que tu fais 🙂

  9. Juste vivement les prochaines neiges !! Qui donne envie de courir dehors et jouer dans le froid.
    Parce que le temps gris triste, ça me donne juste envie de me planquer sous la couette moi aussi ^^

    Euh par contre, en cas de neige, mets de bonne chaussure avant d’aller courir !!! 😉

  10. Je pense que ça doit avoir un rapport avec le soleil. Moi rentrer chez moi après le boulot et qu’il fasse déjà noir, ça me mine complètement le moral… En plus il recommence à faire froid, dehors c’est juste tout gris. Ca joue beaucoup je trouve. Et dans ces périodes-là, je suis vachement influençable par rapport au baromètre de morosité des autres : s’ils vont pas bien, je vais pas aller bien non plus (bon en fait, je suis généralement comme ça, mais c’est encore amplifié en ce moment). Alors si en plus tu as des personnes de ton entourage qui ne vont pas bien, ça ne doit rien arranger…
    Par contre, je suis d’accord avec Unicks, on a besoin d’avoir ces périodes creuses, sinon on apprécierait pas autant les moments où tout va bien 😉
    Des bisous 🙂

  11. Le coup de barre généralisé a été de mon côté en octobre. Alors, MA solution efficace et qui fait ses preuves … Direction la pharmacie pour une cure de vitamines, oligoéléments durant 40 jours ; je touche bientôt au but et je pense que ça a fait effet. J’ai toujours autant de boulot, mon amoureux me manquait particulièrement beaucoup en octobre aussi, le temps changeait tous les quatre matins … bref, je me sens mieux même si j’ai un peu froid.
    Un conseil : beaucoup de sommeil et des oligo-éléments/vitamines C qui ressemblent à des SMarties … hihi ! Bisous MissBavarde!

    1. je crois qu’effectivement une cure est nécessaire, là j’ai commencé à prendre des trucs naturels ginseng gelée royale histoire de booster mes défenses mais je suis enrhumée 🙂 faut que j’aille voir le médecin ça sera l’occasion 🙂

  12. Rho mince, l’hiver te met le moral dans les chaussettes… tu devrais partir au soleil en vacances 🙂
    Moi, je suis en plein bouleversement alors l’hiver ne m’affecte pas plus que ça !
    J’espère que tu vas vite vite reprendre du poil de la bête et que la prochaine fois que tu iras au sport, tu exploseras ton record !!!
    Bon weekend !
    PS : merci pour le compliment sur ma bague, j’ai un mari cool 🙂

  13. Bah tu vois moi pareil. J’aime pas le gris, ça me déprime. J’aime quand il fait beau mais surtout j’adooore la nuit ! Alors quand BabyBarock est à l’école et que je suis à la maison, je ferme tous mes rideaux !

  14. Je souffre assez du manque de soleil donc l’hiver c’est pas facile… Après mon petit truc à moi pour la lueur ensoleillée qui remonte le moral c’est de mettre des bougies de partout chez moi… Et de manger du chocolat. Et du coup pour le ventre plat, c’est normal que ça foire mdr

  15. Bon, c’est vieux alors j’suis p’tet plus d’actualité, mais je suis pareille… Et quand ça ne va pas, je m’isole radicalement… Je ne sais pas, je dois avoir besoin de réellement toucher le fond peut-être…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s