Syndrome de la machine à café

Tu te dis c’est quoi ce truc ? Je connais pas moi ce syndrome.
Si ô fan de moi, tu connais ce syndrome.
La machine à café du boulot, tu sais ou elle se trouve n’est ce pas ? Bon et à la machine à café tu discutes, tu racontes plein de trucs de fou qui te sont arrivés soit dans les dernières 12h si t’es à la machine à café en arrivant le matin soit dans les dernières 48h si tu te retrouves à la machine le lundi matin…
Et tu racontes ou du moins essaie de raconter, des trucs drôles, loufoques voire comiques histoire de jamais prendre ton café tout seul et d’être limite le roi de la machine à café.
Et autant te dire que dans une ville comme Paris, avec son métro et son périph, des trucs à raconter y en a un paquet. Ca se chiffre limite à une centaine d’histoire par semaine… Manquerait plus que tu utilises le métro ET la voiture, alors là ta vie tu la passes à la machine à café et jamais à ton bureau (ou alors c’est pour le raconter sur ton mur Facebook ou ton blog (vous noterez ici qu’il n’y a aucune ressemblance avec des personnes existantes 🙂 ).

Car oui à Paris il se passe toujours un truc. Les endroits les plus insolites où de tels évènements peuvent se produire sont bien sûr le métro et le périphérique qu’on peut étendre aux autoroutes comme l’A4, l’A6 ou l’A86. Tu demandes à n’importe quelle machine à café parisienne de te raconter les histoires qu’elle entend le plus souvent, tu peux être certain que ce ne sera pas la perte du triple A en France ou encore la non augmentation des salaires ou bien la petite dernière qui fait ses dents, nooooon, ce qu’elle entend le plus c’est l’accident incroyable qui s’est produit sur le périphérique ce matin et qui a bloqué tout le trafic. Ah bah oui parce que je sais pas si toi tu prends le temps de regarder les voitures qui aiment s’embrasser sur la route mais ici à Paris ils aiment ça, à croire qu’ils attendent que quelque chose d’incroyable se passe après l’accident, je sais pas moi des étoiles qui surgiraient subitement du capot par exemple, ou bien ils jouent au jeu du « si je vois un accident avec 2 voitures impliquées 3 fois aujourd’hui X m’embrassera lors de notre 1er rencard« .

Je n’ai toujours pas compris ce qu’il y avait d’incroyable dans le fait de regarder les résultats d’un accident de la route en dehors de le dire à la machine à café en arrivant le matin. Ca marche aussi pour le soir si tu vas prendre un verre entre potes ou si tu rentres dîner chez toi avec ta famille, car oui je t’informe que le syndrome de la machine à café a une ouverture d’esprit incroyable, il sait s’adapter à n’importe quelle situation, de toute façon peu importe ou tu te trouves la machine à café n’est jamais loin ! Et alors quand tu as 2 accidents à reluquer, je t’explique pas la longueur de la pause café, c’est proportionnel à ton temps de retard en général !! Alors si toi ô lecteur chéri, tu empruntes le périphérique ou les autoroutes parisiennes et que 2 voitures sont sur le bas côté, je t ‘en conjure, si tu ralentis fais le par sécurité (j’ai bien dit ralentis et pas freine brusquement tu vois la nuance ??) et non pas pour assouvir une quelconque curiosité, parce que tu me retardes et tu m’énerves… Et qu’une Bavarde quelque peu agacée bah ça lui file une ride sur le front et son potentiel sexy attitude la fuit rapidement…

Et pour ce qui concerne les aventures liées à la vie du métro, je n’ai pas encore assez d’expérience pour t’en parler mais promis je vais m’y mettre !

Publicités

42 commentaires sur “Syndrome de la machine à café

Ajouter un commentaire

  1. Nan mais c’est pour mémoriser les scènes et avoir l’air crédible quand tu arriveras devant ton chef, alors qu’en fait tu as juste mis une heure de plus à te lever pour cuver le vin de la veille. 😉

    (Maiiiis shuuuuuuuuut, c’est un secret ;-))

      1. En tout cas, ce matin, sur l’A4, ça roulait du feu de dieu. Pas d’accident.

        Une fois, je rentrais chez moi, pas l’A4 comme d’hab’. A l’arrêt complet ! J’étais dégouté. En fait, il n’y avait rien de notre coté, c’était seulement la curiosité des gens de voir le terrible accident qui avait eut lieu de l’autre coté. Ça me désespère quelques fois. 😦

      2. que se soit sur ta voie ou l’autre ils regardent c’est plus fort qu’eux, ce matin 2 accidents coup sur coup à 1km d’écart sur le périph j’étais dégoutée

  2. On n’a pas de machine à café au boulot et on habite vraiment pas loin pour la plupart, donc je vois pas de quoi tu veux parler ! Mais en un sens, c’est pas plus mal, parce que passer son temps à parler d’accidents de la route, je suis pas sûre que ça me plairait non plus !!!
    Et sinon, y a la cantine le midi ; mais ça c’est pour les potins 😛

  3. Ah, cette curiosité de regarder qu’est ce qui qui s’est passé, et donc de regarder l’accident, c’est pas qu’à Paris, crois moi. Une fois, vers Rouen, j’étais dans les bouchons à cause de ca. J’avais la haine, et j’ai loupé mon train à cause de ses bo*ffons. Bon, et le métro, ca c’est autre chose, mais y’a des gens… Je les tuerais sur place sans problème, parfois.

  4. Dans la marne, si on regarde les voitures accidentées c’est parce qu’on est surpris! On n’a pas l’habitude!
    Malheureusement pour moi, j’ai été la 1ère arrivée sur un accident il y a quelques années. Arrêt sur le bas côté, appeler les secours et tout et tout! Depuis quand je croise un accident je jette un oeil pour voir s’il y a besoin d’aide puis je file je file je file!
    Moi j’ai de la chance, il n’y avait pas de blessures graves. Mon frère s’est retrouvé dans la même situation il y a 1 an et malheureusement c’était un accident mortel (en plus il était juste derrière!)… Ca l’a traumatisé pour le reste de sa vie!

    1. heureusement ici ce sont souvent des accidents sans gravité juste de la tôle froissée mais on n’est jamais à l’abri d’un mauvais conducteur hélas… j’espère ne jamais être sur le bas côté et être celle que tous les autres regardent…

  5. Alors voilà l’instant café du métro:
    tu racontes la dernière blague du clodo de ton métro (exemple: aujourd’hui il a pissé au milieu du quai sans ouvrir ses vêtements et est retourné s’asssoir sur son siège après), la saleté de mère qui a pris le métro en heure de pointe avec sa poussette taille XXXL, la vieille grue qui t’a engueulée car tu ne l’avais pas vu et donc pas céder la place, la fois où tu as raté ton arrêt car tu étais coincée entre les aisselles de touristes américains, etc.
    C’est plus varié, moins morbide mais pas plus fun !

    Tu as réussi à mettre le plugin ? 😀

  6. quand je bossais (parce que oui, j’ai bossé! lol) on n’avait pas de machine a café! la directrice n’en voulait pas… quand je te lis je me dis que bon… dans un certain sens, tant mieux… pis j’aime pas le café… 😉

  7. Ah cette machine à café ! Moi je le prends souvent sur mon trajet le café, comme dans les films américains 😉 « Bonne journée » est devenu mon ami… :p et sinon et bien quand je me retrouve avec mes collègues à la machine, ça parle du triple A étonnement (même à 9h du mat, ms vu mon milieu ça se comprend non ?) ou alors ça parle potin de qui couche avec qui et qui va prendre le poste de qui… et puis il y a beaucoup de racontage de films de la veille, t’as pas intéret à louper Grey’s anatomy ou Dexter moi je te le dis ! Et les tiens à part le trafic, ils parlent pas mode et série, ou juste boulot parfois ?

  8. Ahhh j’ai adoré! Mais dans ma formation pas le temps de la machine à café! Et pas d’accident non plus! Et pourtant on a vraiment toujours quelque chose à se raconter près du four ou dans la plonge!!!!!

  9. Ah cet esprit pervers qui nous fait aimer voir les gens souffrir, ça m’agace… je suis plutôt du genre à tourner la tête quand il y a un accident… ça ma fait mal les ravages que ça peut produire… et je préfère parler ciné ou musique à la machine à café 🙂
    Bon dimanche !!!

  10. Je viens sur ce blog pour la première fois et j’adore! Ce tons, ces petites anecdotes:) Un concentré de bonne humeur pour attaquer la semaine. Merci, et à très bientôt!

    J.

  11. Nous c’est juste une cafetière dégeu en salle de repos que les enseignants salissent et qu’ils nous laissent à laver… mais bien sur…. Ils peuvent toujours courir… oui l’Allye est têtue et ne bois pas bcp de café… L’est bonne l’ambiance dans mon job-que-j’aime !!!!

  12. Purée j’ai travaillé avec des fonctionnaires pendant quelques années et la machine à café elle aurait trop de chose à raconter : chaque pose durait une heure, rien que sur un an, fait le calcul ;))
    C’est marrant parce que j’ai programmé un article je crois demain qui parle d’un autre aspect du sujet :))

  13. ici les pauses cafés et thé sont nombreuses, je passe d’ailleurs beaucoup de temps dans les toilettes aussi..syndrome café se traduit par le syndrome toilette…(je sais c’est débile)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :