Humeurs

Next

Je sais vous attendez tous avec impatience le récit détaillé de ma soirée Madmed passée en compagnie de CamilleG !!
Vous êtes tous en attente de savoir si j’ai rencontré de l’homme, cette bête tant recherchée et encore pas trouvée !
Je vous sentais tous dans l’attente positive d’un résultat positif d’une rencontre positive avec un homme positif. Ah bah je vais vous décevoir grandement car aucune rencontre ne s’est produite ce soir. Et oui c’est comme ça. Mais je m’y attendais un peu, je ne suis pas déçue car même si je n’ai pas rencontré l’Homme j’ai fait la connaissance d’hommes charmants, drôles et sympas par le biais de ma copine Camille. Je n’aurais donc pas perdu cette soirée car je vous avoue avoir bien rigolé et passé une très bonne soirée en compagnie de gens super cool, je suis ravie d’avoir mis un visage sur le blond dont Camille me parlait tant, mais qui était ce mystérieux blond (qui en fait ne l’est pas) et qui est déjà raide dingue de moi (mens pas tu l’as avoué toi même 🙂 ) !! Maintenant je sais qui est cet homme mystère. Et 2 autres êtres masculins nous ont accompagné lors de cette soirée, l’un parti rapidement et l’autre qui a fait face et a tenu jusqu’au bout avec nous 🙂

Sérieusement, j’ai passé une soirée à parler de célibat, de la difficulté d’aller vers les autres d’une façon générale ou dans des soirées comme celle ci. Que je vous explique en 2 mots le concept : vous prenez un bar, des célibataires hommes et femmes à nombre égal, vous mettez de la musique, vous ajoutez quelques Medleur sympas et souriants, vous mélangez et vous obtenez la première soirée Madmed parisienne. Nouveau concept venu tout droit de Londres, nous étions environ 80 célibataires réunis au même endroit et  j’ai observé que pour certains le concept avait l’air de fonctionner. Pour moi non. A cela plusieurs explications possibles : le fait de venir en groupe peut nous « enfermer » les uns avec les autres et nous freiner dans la rencontre avec l’autre, peut être n’avais je pas l’envie aussi tout simplement, peut être étions nous trop nombreux, peut être suis je difficile, et je rencontrais aussi de nouvelles personnes avec qui je pouvais faire connaissance… Je trouve malgré tout le concept intéressant, dans ce genre de soirée, on sait que les personnes présentes sont célibataires, les Medleur sont là pour nous accompagner si besoin dans la connaissance de l’autre mais ils ne nous poussent absolument dans la « rencontre », ils discutent avec nous, rient, font connaissance, on les questionne aussi, on échange sur le célibat etc… Il faut cependant savoir que les Medleurs sont intouchables, ils sont en couple c’est dit c’est clair.

Ce genre de soirée mérite encore quelques essais pour voir ce que ça donne, si le concept est adapté et correspond au public visé (la moyenne d’âge de ce soir était 30/40 ans j’ai l’impression). Après je ne suis pas certaine que j’aurais pu y aller seule, ça reste quand même une soirée pour faire des rencontres même si certains se seront faits plus de potes qu’autre chose et le fait d’être seule peut augmenter les « chances » de discuter avec un peu plus de personnes. Après j’ai eu le sentiment que les gens n’osaient pas s’aborder. Peu de personnes ce soir sont venues seules, la plupart étaient accompagnées d’un pote ou une bonne copine, et je crois que pour beaucoup d’entre nous dont moi c’était de la curiosité. Faut être honnête j’ai beau être super bavarde, je suis ultra timide dès qu’il s’agit de parler de moi, de me faire de la pub, de rentrer dans une phase de séduction ce que je ne sais absolument pas faire. Car oui pour moi séduire c’est tout simplement se faire sa propre pub de façon discrète et subtile faut pas se leurrer, je préfère discuter avec quelqu’un sans savoir que je lui plais car je serais naturelle je n’essaierai pas quoi que se soit de ridicule ou pathétique pour le séduire. Car franchement quand on séduit quelqu’un on lui montre sa meilleure facette, on veut paraître parfois quelqu’un d’autre, pas du genre Jekyll et Hyde mais plutôt essayer de s’améliorer, de moins jurer, de faire attention à ses manies, se tenir droit etc etc, se sont des petites choses mais qui font que l’on n’est pas naturel et je préfère 100 fois être moi même et ne pas m’apercevoir que je plais à la personne en face, j’ai moins de pression et plus de libertés.

En tout cas une chose que j’ai adoré dans cette soirée et dont je n’ai pas arrêté de parler c’est le rôle des medleurs. Ils parlent à tout le monde, se faufile de groupes en groupes de façon subtile, ils sont tout sourire toute la soirée et enquête pour nous auprès des autres pour savoir qui plaît à qui. Et moi je veux faire pareil. Je veux être une Medleuse, je veux aller de groupes en groupes, enquêter, rapprocher les uns les autres dans l’espoir qu’ils se plaisent et passent une bonne soirée car ça me semble beaucoup plus facile en fait… Et puis vous imaginez le nombre de personne avec lesquelles je pourrais discuter ? Le rêve 🙂 J’ai donc dit et répété  tous les medleurs que j’ai croisé que moi je veux faire comme eux la prochaine fois, je postule 🙂 Et si un jour ça se fait je vous raconterais l’envers du décor !!

Publicités

30 commentaires sur “Next

  1. Bon au moins tu t’es amusée et c’est déja ça! Allez l’année prochaine tu passes de l’autre côté, y a pas de raison! C’est quand la prochaine, tu vas aller ou pas?

  2. Miss Bavarde Medleuse et accessoirement en recherche de l’homme idéal 🙂 Même si tu n’as pas rencontré ton homme, tu sais maintenant ce que tu veux faire : c’est un super bon début !!!
    Bye Bye Medleuse 🙂

  3. J’aurais pas aimé comme toi 😕 Le fait de ce dire que tout le monde est en train de jauger les autres pour voir qui peut être un conjoint(e) potentiel, ça me mettrait trop la pression.
    Et mélangeur, je pourrais pas non plus 😛 Je suis trop nulle pour faire la causette !

  4. Effectivement le fait de venir chacun avec son pote est un gros obstacle à la rencontre. Même dans une fête anodine, pas simplement dans les concepts genre Mahmed. Je veux dire : le mec doit : forcément se dire :  » J’ai bien envie d’aller vers elle, mais il y’a son amie à côté…Elle va observer mon manège de séduction et puis, peut-être, elle va donner son avis à la fille que je drague… » Du coup, doutes, hésitations, pression et le mec abandonne sans essayer.
    J’ai déjà entendu pas mal de mecs ( notamment les potes de mes ex-petits amis ) dire que quand les femmes sont en groupe, c’est intimidant et que du coup, même si dans le lot, il y’a une fille qui leur plaît, ils hésitent à se mêler à ce groupe de femmes, lol.
    En même temps, qui a envie d’ller à une soirée sans un ou deux potes avec qui discuter au cas où la fête est mortellement ennuyeuse, lol ?

  5. Bon, la prochaine faut que j’y aille…

    Du coup je pense que « séduire » je ne sais pas faire (selon ta description), ben ouais moi je suis ni subtile ni discrète au final : j’énonce tout ce que j’ai de formidable cash :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s