Humeurs

C’est l’histoire d’une fille…

C’est l’histoire d’une fille qui a un blog. Qu’elle a mis en pause quelques temps.
Et qui revient tranquillement.
C’est l’histoire d’une fille qui doute. Qui se pose des questions, qui hésite.
C’est l’histoire d’une fille qui est triste. Mais qui se dit que sa vie pourrait être bien pire.
C’est l’histoire d’une fille qui se force actuellement à ne pas rester scotchée à son canapé pour se larmoyer sur son sort.
C’est l’histoire d’une fille qui a du mal à remonter la pente. Mais qui la remontera malgré tout.
C’est l’histoire d’une fille trentenaire, célibataire encore (et quasi toujours), propriétaire, qui a un chat.
C’est l’histoire d’une fille qui ressemble à un cliché. Ce n’est pas elle qui le dit mais la société qui lui fait croire.
C’est l’histoire d’une fille qui en a marre de la société et de son esprit étriqué.
C’est l’histoire d’une fille qui est peut être un cliché aux yeux de certains mais qui est peut être plus heureuse au final que ceux qui sont dans le moule : couple, bébé, chien.
C’est l’histoire d’une fille qui espère un jour réussir une histoire sentimentale, qui souhaiterait l’appeler histoire d’amour mais qui se demande si ça en vaut bien le coup.
C’est l’histoire d’une fille qui a rencontré un jour un gars bien. Le premier d’une courte série elle espère.
C’est l’histoire d’une fille qui vit sa vie comme elle l’entend. En tout cas essaie de bien la vivre.
C’est l’histoire d’une fille qui tous les soirs dort seule. Mais qui aime dormir avec un homme. En attendant c’est son chat qui lui tient compagnie.
C’est l’histoire d’une fille qui ne veut plus de plan cul. Qui veut un Amoureux.
C’est l’histoire d’une fille bien, sympa, drôle (parfois), bavarde. Une fille bien dixit les ex et les amies.
C’est l’histoire d’une fille indépendante. Qui se doit de le rester même en couple.
C’est l’histoire d’une fille qui a du mal à se réjouir pour les autres actuellement.
C’est l’histoire d’une fille qui souffre du dos encore. Qui essaie de ne pas s’en
plaindre mais qui douille vachement quand même !
C’est l’histoire d’une fille qui ne sait plus vraiment écrire un article sans qu’il soit décousu.
C’est l’histoire d’une fille. Moi. Avec mes bonheurs et petits malheurs. Mais qui reste vraie et entière.
En fait non ce n’est pas l’histoire d’une simple fille, c’est l’histoire d’une jeune femme provinciale, parisienne depuis bientôt 3 ans. L’histoire d’une jeune femme qui se construit. Et ce n’est pas facile tous les jours. Mais d’après ce que je sais, elle ne changerait sa vie pour rien au monde. Car cette jeune femme, ses joies et ses nombreuses peines font d’elle ce qu’elle est. Et certaines personnes savent l’apprécier. Et pour ça elle dit merci.

Publicités

61 commentaires sur “C’est l’histoire d’une fille…

  1. c’est beau! je suis contente de te relire:)
    Je sais que ce n’est pas facile en ce moment, mais ça changera et ça tu le sais aussi.
    En attendant y’a du monde qui est là pour toi…

  2. J’aime cette fille que tu es.
    Je me reconnais un peu en toi dans la fille que j’étais.
    Ce décalage avec les autres copines, en couple, mariée, avec bébés, enfants, etc…
    J’ai envie de dire à cette fille « laisse-toi surprendre par la vie, elle réserve de belles surprises ».

  3. Je dirais comme Darkgally, j’aime beaucoup cette note, c’est ma préférée je pense. Plus que dépressif je dirais mélancolique (mais en même temps la saison s’y prête).
    Garde la foi et chaud devant !

    (et j’espère que ta minouche va mieux…)

  4. C’est l’histoire d’une fille que j’adore (a contrario de ton email Yahoo qui ne veut rien savoir !!!), et dans laquelle je me retrouve, pour avoir connu les mêmes questions existentielles (parfois encore aujourd’hui) parce que j’ai envie de certaines choses, pas d’autres, et que la société te ramène souvent à l’expression de SA normalité pour mieux te culpabiliser…. Je crois que sans trouver nécessairement toutes les réponses, la majeure partie du chemin est fait à partir du moment où l’on est consciente de celle que l’on est, de ce que l’on aimerait, de ce que l’on veut et de ce que l’on ne veut pas.
    Et c’est drôle mais forte de mon célibat à certaines périodes de ma vie, je n’ai jamais aimé les plans cul. J’ai trop de coeur pour ça.

    1. et ça n’a surtout plus trop d’intérêt une fois que tu sais ce que tu cherches, ce que tu veux et ne veux pas, et savoir ce qu’on ne veut pas est super important ^^ merci ma peste que j’adore 🙂 yahoo c’est un méchant !!

  5. C’est l’histoire d’une fille qu’on a plaisir à retrouver !!!! même avec beaucoup de tristesse dans ton billet …. il s’est passé quelque chose en particulier ou c’est un « ras le bol » général, une espèce de remise en question ? en tout cas si c’est une histoire de vie de couple avec enfant(s) qui te « manques », c’est mon cas depuis 15 ans avec un enfant de 11 ans, et depuis plusieurs mois je ne me suis jamais senti aussi seule …. ce qui compte le plus c’est d’être entouré de personnes avec qui tu peux partager et communiquer, mais peut être que ce n’est pas le cas ? donnes nous de tes nouvelles, même si elles sont tristounettes et courage pour ta sciatique je sais que c’est très douloureux … bise

    1. la sciatique va un peu mieux avec des médicaments ! mais je suis naze ! Célibat qui me pèse même si au final je ne le vis pas trop mal, je sors, je fais des trucs avec les copains/copines, et ne pas réussir sa vie sentimentale n’est pas facile à gérer, je pensais pas que ça me prendrait autant de temps ! Mes amis sont là et vous aussi ça compense et mon chat m’occupe 🙂

  6. J’aime bien ton texte malgré tout le désarroi qu’on sent derrière.
    Je réponds à ton email dès que j’ai 5 minutes. Prends soin de toi ma belle.
    PS : à une amie je disais « vaut mieux avoir du bacon dans son frigo qu’un gros porc dans son canapé »
    PS bis : oui ta vie pourrait être pire : je pourrais t’envoyer le nain en pension !
    PS ter : tu souris là au moins ?

  7. C’est l’histoire d’une fille qui y arrivera et qui fera baver tout le monde !
    C’est l’histoire d’une fille qui doute partout, mais qui sait au fond d’elle….

    Courage !

  8. Courage, Isabelle a raison mieux vaut que tu sois entourée par des personnes qui t’apportent quelque chose. Pareil pour l’amour, on est tous dans le même bateau, mieux vaut que ça prenne du temps plutôt que de se retrouver avec un mec qui ne t’apporte que du malheur et des prises de têtes!
    Le vent tourne toujours, le seul soucis c’est qu’il faut patienter, quelle torture! Courage, si tu as besoin de faire une cure de rire passe par chez moi! il y aura toujours de la lumière… et des muffins 😉

    1. des muffins ?? au chocolat ?? merci c’est trop gentil et comme dit ma grand mère vaut mieux être seule que mal accompagnée ma petite !! elle a raison… et etre patient quelle torture franchement

  9. Whoa Misss je suis heureux de te retrouver, à la fois très attristé par ce que tu nous conte là. Je sais qu’on ne se connait pour dire quasiment pas (je ne t’ai vu qu’une fois) mais si je peux aider en quoique ce soit fais le moi savoir car ce genre de choses je l’ai vécu, (la sciatique en moins) et ça fait grave mal au coeur. Par contre quel courage de pouvoir écrire ces mots, je ne pense pas que j’aurai jamais ce pouvoir là ; et ce-même si ça me torture profondément.
    A tout bientôt.

      1. Merci à toi, Miss, c’est toi qui m’a redonné le sourire quand ça allait pas donc le minimum c’est de rendre la pareille. Mais je sais que je n’aurai jamais la force d’écrire ça (ça fait 33 and que je pratique le Poissons ascendant Balance gaucher donc bon…) la carapace est là, bien en place mais elle a des défauts ; très faciles à reconnaître pour qui sait percer où il faut (ok on fait pas dans le médiéval fantastique, désolé). Le besoin je l’ai, la capacité je ne l’ai pas donc bon pour le moment c’est mode explosage de forfait tph et SMS, MMS et iMSG (faut en citer 3 non ?) plus mails, et tout le toutim-pseudo-technologique qui est mis à notre disposition afin de communiquer. Et surtout ne pas rester seul(e) si y’a besoin de parler, de tout et de rien, histoire d’avoir une présence, une épaule, une voix, n’importe quoi qui puisse te permettre de te soulager, voire de te défouler, de gueuler ou de pleurer, cela ne peut qu’aller mieux après. J’ai 2 amis comme ça qui ont tout perdu (mais quand je dis tout c’est enfant, femme, baraque, boulot et dossier BdF + éventuellement TS) donc bon faut être là parce que tu ne peux pas te permerttre de les voir s’en aller surtout à leur âge et quand ils ont tout de la vie à apprendre.

  10. Welcome back et écoute ton corps, écoute tes doutes (cet article est empli de sincérité, c’est touchant et je trouve ça plutôt positif car au moins tu ne te mens pas), vis cette période et tâche de trouver des petits plaisirs simple au quotidien. C’est la meilleur recette que je connais dans ces situations
    Pour la sciatique, est-ce que tu as déjà essayé l’étiopathie ?

      1. Les médicaments ça soulage mais ça ne règle pas le problème de fond au niveau de ton corps. Si un jour t’as l’occasion…

  11. C’est l’histoire d’une jeune femme qui a le don de me faire rie, de m’émouvoir, d’écrire avec simplicité, de vivre sa vie libre.
    C’est l’histoire d’une princesse qui trouvera son prince … par hasard (oui c’est toujours ainsi).

    Bises admiratives de cette jeune femme

  12. tu n’es pas seule !
    je me retrouve tellement dans ton article.
    merci de mettre des mots justes sur nos maux…
    une fille qui aime te lire !

  13. J’aurai pu écrire chacune de tes phrases… mais vraiment chacune… (en fait sauf la partie propriétaire avec un chat, le chat est sur ma liste de projet)
    Mais je pense que le plus important dans tout ça c’est qu’on sent que même si ce n’est pas facile tu fais ton possible pour ne pas te noyer dans tout ça.
    Garder le sourire malgré tout pour que la vie nous sourit à son tour c’est le plus important 😉

    1. c’est ça je sors de ma période baisse de moral et la ça va mieux j’apprécie chaque petite victoire et petit moment 🙂 pour le chat je pensais pas m’attacher aussi vite c’est la 1ère fois que j’en ai! si tu es sur paris va voir sur le site de l’asso ils sont super !! et merci 🙂

  14. C’est l’histoire d’une fille qui devrait arrêter d’écouter la société lui dire ce qu’elle doit faire. Qu’elle aille se laver les dents la société, elle a mauvaise haleine!

    C’est l’histoire d’une fille à qui je recommande le jardin du Panthéon bouddhique, parce que là-bas la solitude c’est un mode de vie.

    C’est l’histoire d’une fille à qui je conseille d’écouter ça, parce que ça s’écoute comme on regarde grandir un sourire sur un visage 😀

  15. C’est ce que je te dis, d’autres le ressentent (moi le premier), il faut juste en faire abstraction et vivre sa vie. Ceux qui ne sont pas capables d’accepter nos choix, ceux qui ne font ou ne peuvent pas faire pas l’effort de comprendre il faut les laisser à leur petit esprit étriqué. Moi quand je dis que je ne veux pas d’enfants, les gens hallucinent… Tiens, d’un grand sage qui ne mâche jamais ses mots:
    Débattre avec un con, c’est comme jouer aux échecs contre un pigeon. Il saute sur le jeu, fait voler toutes les pièces, et chie sur le plateau d’un air supérieur. Et il est sûr d’avoir gagné la partie.

    Le piège, c’est d’essayer de faire comprendre les règles au pigeon, ou d’espérer qu’il y arrive…

    L’autre piège, c’est d’espérer le soutien du public, qui est forcément en partie constitué de pigeons…

    Le troisième piège, c’est de se laisser aller à tordre le cou au pigeon… ce qui est satisfaisant mais qui ne prouve rien…

    Le top c’est de lui jeter une frite froide et de l’observer calmement sauter dessus… 😉

    Quant à mon retour, outre le fait que j’ai un peu délaissé Google Reader, c’est de ta faute Madame j’pars faire une pause et ça dure 18 jours! Je ne m’attendais pas à si court mais je suis content de te lire ;-).

    1. Loool bon j’avoue c’est de ma faute… j’avais dit petite ou grande pause, bah c’était petite ^^ le moral est remonté plus vite que je pensais tant mieux ! et puis franchement vaut mieux ne pas avoir d’enfants si on n’en veut pas qu’en faire pour faire plaisir ou comme tout le monde.

      1. Un des fameux p’tits bonheurs dont tu parles dans ton dernier sujet: la plus belle de mes collègues avec la fille d’une autre collègue dans ses bras. Des fois les flashs, l’inspiration, ça vient comme ça.

  16. Je répète, c’est magnifique, émouvant, tellement vrai, qu’après avoir lu ce texte, on se dit que tout est dit, qu’il n’y a rien à ajouter et que quand tu es vraie et entière, tu décris extraordinairement bien la quotidien d’une fille trentenaire.

  17. coucou la miss !!!
    Je me permets de poster un petit com.
    j’ai retrouvé ton blog ce soir, je le lisais depuis le printemps 2012 puis pour X et Y raison je ne venais plus le lire ( soucis de santé, etc)
    Je suis contente d’avoir retrouvé ce blog dans lequel je me reconnais entièrement!
    Jeune femme de 28 ans, je suis célibataire depuis plus d’un an et demi, ça fera 2 ans en aout….
    Comme toi eu des relations depuis, mais pas trouvé la bonne personne!
    C’est pas simple j’avoue….
    J’ai pas de chat par contre ! Lol
    Et j’habite à la campagne!

    Merci pour tes articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s