Humeurs

T’es une fille super mais…

… je ne peux pas rester avec toi.
… nous deux je ne pense pas que ça marchera.
… je vais retourner avec mon ex…

Mais tu es une fille super tu sais. Tu n’as pas de reproches à te faire. C’est moi. Je suis désolé. Blablabla… Toutes ces petites phrases je les ai entendues maintes et maintes fois. Qui ne les a pas entendues d’ailleurs ? Ne pas me jeter la pierre pour l’échec d’une relation c’est trop sympa de la part de mes ex. Non vraiment merci les gars. Mais franchement ça n’aide pas. Juste dire que tout simplement tu n’as plus envie d’être avec moi est parfois mieux. Peut être que parfois je n’avais rien à me reprocher effectivement mais soyons honnêtes, si je suis aussi cool et sympa que vous le dites, pourquoi vous n’êtes pas restés avec moi? Incompatibilité d’humeur ? Mon caractère de merde (il paraît que je suis même l’inverse, je m’affirme pas assez : bon ok c’est pas totalement faux 🙂 ). Manque de confiance ? Pas envie ? Des raisons il peut y en avoir plein.

Comme parfois il n’y en a pas c’est comme ça. C’est la vie on n’y peut rien. La relation s’arrête. La fin est arrivée, trop tôt parfois ou juste à temps aussi. Alors à chaque rupture et malgré le « tu n’as rien à te reprocher », on finit quand même par se poser des questions, se remettre en question, se demander pour quelles raisons ça n’a encore une fois pas fonctionné. On va automatiquement se dire que si, je dois bien avoir un truc qui fait que les mecs ne restent pas avec moi plus de quelques mois. Certains vont me dire que ça sert à rien, ça ne fera pas changer les choses. Je suis d’accord mais c’est comme ça, je suis comme ça. Je ne changerais pas.

A 30 ans je trouve ma vie sentimentale assez « pathétique » (c’est mon point de vue personnel) mais elle est aussi remplie d’expériences qui m’ont appris plein de choses sur moi, sur mes envies, mes désirs, mes refus sur certaines choses et sur ma façon d’être quand je suis en couple. Et ce que je veux dans mon couple. Donc à bien y réfléchir, même si à chacune de mes ruptures j’ai les yeux rouges, gonflés, bouffis, une tête affreuse et le moral dans les souterrains de Paris pendant plusieurs semaines, elles sont généralement positives avec du recul. Je ne dis pas que je suis ravie d’enchaîner les ruptures, de ne pas connaître une vraie relation amoureuse mais apprendre sur soi est important. Pour ne pas reproduire autant que possible les mêmes schémas. Les mêmes rencontres. Les mêmes relations. Une rupture c’est difficile, quelle que soit la personne qui a pris la décision. Le manque de la personne survient rapidement. Puis laisse la place au manque cruel des attentions, des sms, des mails, des sorties. Et ça dure plus ou moins longtemps.

Et un jour sans que je sache comment ni pourquoi, ça va mieux. On se lève un matin et on se sent plus léger. Je ne sais pas trop l’expliquer. Je ne sais pas trop ce qui m’arrive, juste ce sentiment que quelque chose n’est plus là sans savoir quoi exactement. Et quelques temps plus tard je réalise que la tristesse n’est plus là. L’autre ne manque plus. Et ma vie d’avant est de nouveau là. Ma vie de célibataire. Ma vie que je vis avec plaisir et curiosité. Je fais de nouveau les choses par plaisir sans me forcer et les jours se suivent, se ressemblent et les sentiments disparaissent et vont se ranger dans la case Passé. Et le passé nous fait avancer. Nous construit. Je suis ce que je suis grâce à mes erreurs, mes déceptions et toutes ces petites choses négatives dont j’essaie de tirer profit. Et donc je pense que se remettre en question est bon. Se regarder dans la glace, s’analyser, se comprendre est important pour notre futur. En tout cas pour le mien. Et accepter les choses telles qu’elles sont. Accepter que c’est comme ça. Que parfois il n’y a aucune explications, juste un ressenti ou une impression de la part de l’autre. Ne rien regretter. Ne pas être dans la colère, la frustration ou la haine de l’autre, de cet ex qui nous a fait pleurer. Et depuis 1 an, c’est comme ça que je fonctionne. Alors ça m’aura demandé près de 10 ans d’histoires plus ou moins foireuses pour comprendre ça, pour me comprendre et ne pas avoir un point de vue négatif sur les hommes et accepter que non je ne suis pas la seule qui souffre dans une histoire. Que l’homme a des sentiments et que ce n’est pas un mufle. Vivement le prochain que mes dires se vérifient.

Publicités

42 commentaires sur “T’es une fille super mais…

  1. N’empêche le fameux « c’est pas toi c’est moi » reste dur à avaler ! Des fois je me demande si un « en fait t’es une connasse » ne serait pas plus simple pour aller de l’avant ?

  2. Moi je dis : tu es une fille super! sincèrement! et un jour tu rencontreras le garçon qui te trouveras super et voudra rester avec une fille super. En attendant profite de ta vie de célibataire qui te rend heureuse 🙂

  3. Tu avances… j’en suis contente !

    La pire qu’on m’ait faite, c’est « c’est justement parce que je t’aime ». Et le pire c’est qu’il m’aimait vraiment, et m’aime toujours d’ailleurs, 15 ans après. Sur le moment, il m’a anéantie. Et puis j’ai grandi. Il en a souffert autant que moi (et en souffre encore, plus que moi donc). C’est effectivement grâce à lui que j’ai grandi si vite (entre autres choses).

  4. Beaucoup de maturité dans ton article. Et ce que tu écris à propos de la remise en question est valable également dans tous les autres domaines de la vie… bien que ce soit plus facile à écrire qu’à mettre en action. En ce qu me concerne, j’ai encore du chemin à faire mais ton article nourrit ma réflexion.

  5. On a toutes connues ça ! Et j’ai entendu des choses bien pire que  » Tu mérites mieux que moi » (trop gentil le mec), « ça n’a rien à voir avec toi » (ah ouais ? Qui alors ?). C’est toujours dur à entendre car on sait que ce n’est pas la vérité. Mais ce n’est pas facile de quitter non plus. Et La vérité peut faire vraiment mal… Est-on prête à entendre toute la vérité ? Parfois non… Mais c’est bien de garder une petite part d’optimisme. 😉

  6. Ne désespère pas, tu as bien raison de prendre les choses et la vie du bon côté. Je n’ai que 21 ans mais j’en ai connu des « cons » ^^ Et depuis plus d’un an j’en ai trouvé un qui me comprend et qui m’aime. Sans que je m’y attende, il m’est tombé dessus…
    Je pense que l’homme a des sentiments mais avant un certain âge et/ou des expériences diverses il n’est pas prêt à se poser. Il pense qu’aimer c’est gâcher sa vie (mais quel con) ^^
    Il suffit d’être patiente, tu vas trouver le bon ne t’en fais pas 🙂

    http://chroniquesdugolfe.wordpress.com/

    Angélique.

  7. OOOooh des fois j’ai l’impression que tu écris pour moi ! Assez pleuré aussi, eu mon lot de ruptures, de larmes et de déceptions… Me suis posée 10 000 questions. Et puis là depuis quelques temps j’ai arrêté de me prendre la tête sur ce douloureux sujet pour être juste bien toute seule… Par contre à de rares exceptions près, je suis super méfiante envers nos homologues mâles célibataires de notre âge… ils ont certainement un coeur et tout ce qui va avec, mais là, plus je me tiens loin d’eux, plus je me sens bien…
    Te souhaite de continuer de te sentir bien, ça fait plaisir de te savoir l’esprit tranquille et le coeur léger.

    1. ça m’a demandé beaucoup de temps en tout cas ! et disons que j’y suis pas encore mais que je m’y approche de plus en plus ! je te souhaite d’y arriver aussi nos rapports avec les hommes sont plus cool du coup aussi moins dans la crainte ! enfin on verra ce que l’avenir nous réserve

  8. C’est vrai, il faudrait arrêter avec cette façon de faire. Même si en effet, l’autre n’y est pour rien, qu’on n’a rien à lui reprocher, il y a toujours une raison qui fait que l’on choisit la séparation. Et cette raison, il faut la dire, même si c’est moche et blessant, ou même si ça ne met pas celui qui quitte l’autre en valeur. Parce que ça aide aussi à comprendre comment on est perçu(e)s, et puis avec quel type de personnes ça ne marche pas et pour quelles raisons. Les deux personnes peuvent être chacune bien, mais juste avoir des centres d’intérêt qui ne se rejoignent pas, ou des manières de vivre qui ne sont pas conciliables. Avec le temps et les ruptures, on s’en rend mieux compte, mais on éviterait parfois des relations stériles si au lieu d’un « c’est pas de ta faute », on avant eu un « le sport est vital pour moi, tu n’aimes pas ça, et je voudrais pouvoir le partager en couple » (j’ai volontairement pris un exemple soft). La trentaine, c’est dur pour ce côté « ça fait 10 ans que j’ai une vie sentimentale médiocre », mais ce qui est bien comme tu le dis, c’est qu’on sait mieux vivre seules, même quand le moral n’est pas là, qu’on a appris ce dont on a besoin, qu’on a découvert ce qu’apporte la vie de couple et ce qu’on doit s’apporter plus même, et qu’on est mieux armées pour la prochaine aventure. Ne reste plus qu’à savoir quand 😉

  9. « A 30 ans je trouve ma vie sentimentale assez « pathétique » »
    Tu m’fais marrer, t’as pas vu la mienne!

    « C’est pas toi, c’est moi »: j’ai menti de toutes les fibres de mon corps en le disant, une fois.
    Aurait-elle pu encaisser la vérité? Ce jour-là j’ai pensé à sa place, chose que je me refuse de plus en plus à faire, parce qu’on ne peut jamais savoir.

    « t’es une fille super mais je pars faire le tour du monde », j’ai la réplique parfaite là, non?
    Mine de rien, ça commence à être une période compliquée sentimentalement parlant.

    1. C’est la réplique parfaite et la vérité en plus ça en jette !! Le souci est que rencontrer quelqu’un a la trentaine est devenu compliqué si tu es pas sur des sites de rencontre ou que tu passés pas tes soirées dehors ! peut être dans ton super voyage !

      1. Je pense que ça n’est pas si compliqué dans l’absolu, juste qu’on se complique souvent la situation. Et avec la société individualiste dans laquelle on vit, on n’est pas aidé…

        Pour moi c’est compliqué en ce moment parce que plus l’échéance du départ se rapproche et moins il est évident de démarrer une relation. Dans l’absolu, je ne serais pas contre décaler la date de départ si je rencontrais quelqu’un. Encore faut-il que je détermine si j’ai envie de partir avec quelqu’un…

  10. Lâchez prise !

    Il viendra ce type pas parfait que vous aimerez et qui vous aimera. Cela sans jugement, sans comparaison à des machins du passé. Librement la vie vous le livrera sans commande !

    Le hasard crée l’amour, alors crée ce hasard !

    Bises

  11. Je te comprends…
    J’ai envie de te dire que lorsque tu te poseras enfin & que tu construiras une relation stable & durable, tu seras contente de ttes ces expériences passées. Cela fait partie de ce que tu es et surtout, cela t’a appris ce que tu voulais…
    Des bisous & des coeurs

  12. Je trouve ça facile de dire ça à l’autre… C’est lâche. Ce serait plus facile de passer à autre chose si on nous disait bah voilà, en fait, je ne t’aime pas ou tu sens trop des aisselles ou j’aime pas quand tu ris trop fort… Tu saurais au moins;

  13. Les hommes ne savent pas s’exprimer aussi bien que nous. Leurs excuses sont toujours les mêmes… Mais oui, tu es une fille super et il n’y a pas de mais avec moi 🙂 Ta vie de célibataire, c’est une vie pleine de possibilités !

  14. Bon, j’avais préparé un commentaire qui m’aurait apporté les foudres de toutes tes lectrices et encore plus les tiennes ‎sûrement et je ne pense pas que ce qu’il reste finalement de mon commentaire te plaira quand même.‎
    Parce que autant vous le dire, moi je trouve que le mec qui a le courage de te dire, hey, girl, c’est fini. Bah déjà, il prend son ‎courage à deux main (et il le reporte pas à demain) pour prendre la décision qui me semble la moins lâche: mettre fin à une ‎histoire qui, de toute façon, aurait pris fin, plutôt que: 1) te tromper avec ta meilleure amie histoire que tu le déteste lui et ‎que tu perdes ta meilleure amie, 2) te pourrir tellement la vie que tu finiras toi par le plaquer parce que de l’amour à la haine ‎il n’y a qu’un pas, minuscule que tu auras franchi grâce à sa couardise qui l’aura conduit à te rendre malheureuse pendant ‎des mois, des années, attendant que tu décides de le quitter. Soit dit en passant, dans la deuxième option, il te trompe ‎effrontément aussi avec toutes les filles qu’il croise à la recherche de celle qui lui donnera le courage de te jeter comme une ‎merde.‎
    Donc, quand le gars te dis, hey girl, I’m sorry, mais je crois bien que c’est fini et bien traite le de tout ce que tu veux mais pas ‎de lâche car en lisant ça, je pourrais croire que tu n’as jamais été dans la situation de devoir mettre fin à une relation avec ‎quelqu’un avec qui tu t’entends bien mais pour lequel l’amour s’est vite fait la malle ou n’est jamais parvenu à pénétrer ton ‎cœur. C’est dur de dire à l’autre, je suis désolée, mais c’est fini. Et oui, le problème ne vient pas de toi mais de lui, lui qui ‎n’arrive pas à tomber amoureux et ne peut t’expliquer pourquoi parce que l’amour, ça ne s’explique pas. Et non, il n’a rien ‎contre tex chaussettes qui trainent, ton haleine pas fraiche du matin ou ta langue que tu oublies de tourner 7 fois dans ta ‎bouche avant de parler. C’est bien là le problème, il te trouve jolie, géniale mais son cœur ne s’emballe pas. Et ce truc, ça ne ‎se commande pas. Alors oui, ça fait suer de ne pas faire exploser l’étincelle, mais ça n’a rien à voir avec ce que tu es, ‎comment tu es. S’il était lâche, il resterait, ce serait tellement confortable, mais il t’aime sincèrement d’amitié, te respecte et ‎préfère se retirer, partir et te permettre de rencontrer celui qui peut être ne fera pas que succomber à ton charme, mais en ‎plus, tombera fou amoureux de toi.‎
    Bon bah, même en faisant des raccourcis, j’écris encore des romans. Faut que j’arrête de commenter, je ne vois pas d’autre ‎solution! Des bisous et bon courage!

    1. mais non n’arrête pas de commenter 🙂 et si j’ai déjà quitté quelqu’un qui ne savait pas prendre de décision bien qu’il souhaitait la prendre… ce que je veux dire c’est pourquoi donner une explication si elle n’est pas vraie, pourquoi vouloir arrondir les angles en ne rejetant pas la faute sur l’autre si c’est le cas au final car je suis pas parfaite… mais si j’en crois mes ex je le suis, et je suis trop top car aucun de reste… et parfois je me dis que peut être que si certains avaient dépassé certains à priori ou certains détails les histoires auraient été plus longues et surement jolies

      1. c’est là où nous ne sommes pas d’accord. S’il a un truc à te reprocher, il le dit, s’il dit que tu es parfaite mais que ça ne va pas le faire, c’est que vraiment le problème vient de lui, il aimerait bien mais il ne t’aime pas et pourquoi, ça, ça ne s’explique pas…. donc ce n’est pas toi, c’est moi, c’est pas juste un mot gentil pour pas jeter des saloperies en pleine face, quand on veut jeter des saloperies, on le faits mais il est vrai qu’on aimerait mieux avoir des reproches pour se remettre en question et accepeter cette fin trop rapide, mais il n’en existe vraiment pas, des reproches!

      2. Parfois il y a des reproches qui seront tus, parfois ils seront dits, parfois ils existent et parfois non. C’est comme ça mais c’est très frustrant en 10 ans d’expériences de n’avoir jamais aucun reproche à se faire. c’est étrange mais c’est incompréhensible pour moi

      3. avec cette phrase: « tu n’as rien à te reprocher », je sais combien on s’attache derrière à essayer de comprendre, on voudrait un reproche pour pouvoir dire, oui, c’est mort, je tourne la page…. mais non, on est parfaite et juste, il n’y a pas le truc… ce putain de truc qui fait que oui, on continue et on construit, on aurait même préféré ne rien commencer. C’est vrai ça, il s’est pas rendu compte dès le début qu’il manquait le truc? Connard! Voilà ce qu’on voudrait dire… ce sont les histoire les plus difficile à comprendre, à accepter… et si tu restes amie avec ces personnes, celles qui te disent « c’est pas toi, c’est moi », après un temps normal de deuil il va s’en dire, tu découvres que oui, c’est bien eux, eux qui ont une blessure, une fellure énorme qui a rendu votre histoire impossible, mais bien d’autres après aussi…
        Quel vaste sujet, je ne m’arrête plus de bavarder. Tu crois que ton truc de bavardage c’est contagieux ou quoi?

      4. lol je sais pas si c’est contagieux en tout cas mon chat l’est je crois !! les relations c’est un vaste sujet… et je pense que parfois au départ on ne sait pas si y aura le truc ou pas, parfois il arrive parfois non ! c’est comme ça

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s