Quelle célibataire sommes nous?

20130326-222138.jpg

Je sais ça faisait un moment que je n’avais pas écrit sur le célibat. Même si c’est mon statut actuel et qu’il se sent bien chez moi, je ne ressens pas le besoin d’en parler tout le temps, je ne vais pas toujours ressasser ce statut ô combien classique… Mais je me suis aperçue qu’il y a plusieurs célibataires au fond de nous. C’est un constat que j’ai fait car je les ai toutes vécues : celle qui l’assume vraiment, celle qui dit qui l’assume mais qui en fait le déteste et tu as celle qui est complètement blasée mais qui reconnaît que son statut de célibataire c’est la loose et que ça fait chier.

Rencontrer quelqu’un est facile. Ne se voilons pas la face, si tu es célibataire et que tu veux faire pleins de rencontres en espérant rencontrer The One, tu t’inscris sur tous les sites de rencontres que tu connais, tu y perds ton fric, tu rencontres un mec différent tous les 2 soirs, tu dis que se sont tous des salauds, que tu ne tombes jamais sur le bon mec sympa disponible, que tu en as marre, que ces sites c’est tous les mêmes et que tu vas les abandonner dès ce soir et à chaque rencard tu vas déblatérer sur la gent masculine. Et le soir venu, après avoir râlé et t’être plaint toute la journée des mecs, tu cours sur ces sites pour voir si tu n’aurais pas un mail… Ça peut durer longtemps cette façon de vivre n’est ce pas? Faire des rencontres c’est facile, faire LA rencontre ne l’est pas. Parce que même si bon nombre de sites existent, tu restes célibataire malgré le trop plein de rencontres. Vouloir rencontrer plein d’hommes peut avoir l’effet inverse que celui recherché : et cette célibataire souriante va finir aigrie, dégoûtée, frustrée des hommes. Durant 1 an j’ai rencontré bon nombre d’hommes mais choisis parmi un grand nombre de postulants. Je savais que je cherchais des réponses, et je les ai obtenues malgré les déceptions vécues et les espoirs déchus. J’ai été cette fille là.

Admettre que tu es célibataire et que tu aimes ça, que tu l’assumes sans être peinée, que tu le vis bien c’est une bonne chose, mais que tu en parles tout le temps, tous les jours sans t’en rendre compte, montre que le célibat peut être frustrant, pesant, et qu’admettre que c’est difficile est honteux pour toi. Quand tu es une jeune femme moderne tu dois être forte quoi qu’il en coûte, voilà ce que la société te fait croire, alors tu vas avoir le sourire, dire « je suis célibataire et c’est génial » mais tu sortiras souvent en espérant au fond de toi rencontrer quelqu’un, le type que tu attends, sympa, sexy, célibataire et pas rustre. Et une fois chez toi tu seras déçue, tu auras pourtant ouvert l’oeil, tu auras été aux aguets toute la soirée mais rien, nada et tu te coucheras le cœur un peu lourd. On veut toutes cette rencontre mais parfois prendre son temps peut être bien. Etre célibataire ce n’est pas évident, crier au monde entier que c’était tip top cool c’est se voiler la face, de mon humble avis et avoir un avis négatif sur les mecs n’aide pas à la rencontre. J’ai aussi été cette célibataire.

20130326-221948.jpg

Mais depuis un peu plus d’1 an, je vois les choses autrement. Je dis qu’effectivement je suis célibataire et que je le vis bien parce que tout simplement je n’ai pas le choix, je ne vais pas m’apitoyer sur mon statut de célibataire, il y a pire dans la vie. Je pourrais être en couple et mal accompagnée. Mais je reconnais que c’est difficile, que parfois les bras d’un homme me manquent pour me remonter le moral quand ça va pas ou rire à mes blagues pourries. Et parfois tout assumer seule et retrouver un appartement vide le soir ça me fend le coeur mais c’est comme ça, je dois composer avec. Mais j’ai appris à accepter le fait que je suis célibataire, subi ou décidé, je relativise en espérant que ça m’arrivera un jour de tomber amoureuse et qu’en retour je serais aimée. Parfois je doute, même beaucoup, mais j’essaie d’être patiente. Tous les hommes ne sont pas des salauds, ça ne sert à rien de les mettre dans le même panier, être aigrie non plus. Si on tire toujours la tronche, ou qu’à contrario on est trop dans l’attente, le beau mec au fond de la salle finira par fuir ou ça sera le gros lourd qui nous lâchera pas… Être bien dans ses pompes, souriante, patiente est peut être une des clés pour rencontrer quelqu’un… Grâce au hasard, aux amis, au petit coup de chance sans prise de tête… Pour le moment je suis seule, je n’ai pas le secret pour faire LA rencontre, juste un peu d’espoir, et un travail important sur moi même à finir… Et profiter de la vie tout simplement.

Publicités

69 commentaires sur “Quelle célibataire sommes nous?

Ajouter un commentaire

  1. J’aime beaucoup ton billet ! Je me rappelle que j’ai moi aussi été célibataire, que j’ai aussi traversé une période où je l’ai mal vécu, et puis finalement, j’ai eu une mauvaise expérience de couple qui m’en a guérie. Soudain le célibat m’est apparu sous un autre jour, comme une sorte de soulagement sinon une panacée. Je ne dirais jamais « être célibataire, c’est trop cool », en tout cas je ne l’ai jamais pensé. Mais je crois, effectivement, qu’on peut arriver à une certaine sérénité, à un certain équilibre en attendant que LA rencontre arrive.

  2. C’est un statut qui permet tant de belles choses, de se donner dans son boulot, de profiter de ses passions, mais le bon mâle passera par là et hop, vous ne sera plus célibataire. Effectivement rien ne sert de s’apitoyer, juste en profiter, et comme l’amour est le machin-truc-chose pleins de sentiments, la bombe la plus incontrolable de la planète, on ne peut rien prévoir.

    Juste lui donner sa chance,
    Juste ne pas dire non au hasard,
    Juste l’embrasser dès que vous le croiserez !

    Juste nous écrire encore, car nous, on vous aime à notre façon !!!
    Bises

  3. Comme toi je peux passer d’un état d’esprit à un autre (même si je n’ai pas testé les sites de rencontres) mais je ne vois pas comme célibataire en fait (même si je le suis). Je me sens juste moi-même mais actuellement disponible. Maintenant est-ce que je passe par différentes phases à cause du célibat ou de la recherche de taf c’est un peu plus difficile à définir 😉

    1. c’est un état difficile a définir moi je suis célibataire je suis moi même bien sur mais sans mec donc célibataire mais ça ne définit pas ce que je suis ! c’est pas très clair ce que je dis 🙂

      1. un eu plus de 1000 sur HC, plus de 250 sur Twitter, quasi 200 sur fb et 120 au blog je crois en 2 ans… mais bon c’est pas pour ça que tout le monde me lit hein 🙂

      2. Je trouve que tu pourrais faire des efforts pour battre ton record de commentaire. J’ai l’impression de bosser tout seul là…

      3. Appelles moi « Maître », Monsieur c’est trop surfait :p
        Sinon, ça m’intéresse, je n’ai jamais wireframé pour le mobile…

      4. Quoi, j’ai pas le droit de me prendre pour un Jedi le vendredi ? (je sais, j’aurais du l’écrire hier…)

      5. Oui, c’est certain que j’aurais pu commencer par une question un peu moins compliqué. J’ai le droit à une seconde chance pour mieux te connaître ?

  4. En tant que célibataire également, je trouve ta réflexion très pertinente. Je crois bien passer aussi par différents stades. Car oui, par moments, j’apprécie la liberté que m’offre mon statut de célibataire, mais à d’autres, j’aimerais partager des choses avec ma moitié. Et en même temps, ma dernière histoire s’étant terminée douloureusement, j’ai peur des nouvelles rencontres, ne plus savoir comment m’y prendre, ne plus oser accorder ma confiance, etc. Mais comme tu le dis si bien à la fin, j’essaie de profiter un max du temps présent!

    1. je suis comme toi à ne pas savoir si j’arriverais à la rencontre, si je renverrais pas bouler la personne… période difficile de remise en questions !! courage à toi aussi 🙂

  5. J’aime bien ton point de vue et ton analyse. En effet la partage manque quand on est célibataire, même quand on a des amis. Mais on ne peut pas chasser l’amour… ça doit nous tomber dessus n’est ce pas ?.. 🙂 Bises

  6. Je crois qu’on est toutes un peu pareilles, il y a des phases où on vit bien le célibat, d’autres moins, mais c’est pareil aussi lorsque l’on est en couple. Quand on n’a pas d’homme dans sa vie, il faut bien faire avec de toute façon, et en profiter le plus possible pour vivre sa liberté et laisser libre cours aux envies qu’on peut vivre seule. Et le jour où on tombera sur un mec bien, on profitera pour laisser libre cours aux envies à vivre à deux 😉

  7. personnellement, je n’ai jamais réussi à assumer mon célibat tout simplement parce que ma petite soeur s’est mariée avant moi et que l’on me voit toujours comme la vieille fille de la famille. Certes, je m’amuse comme une folle dans les boites, sur bazoocam , et dans n’importe quelle cérémonie où je vais, mais il y a toujours ce grand vide en moi, qui me pousse à vouloir absolument être en couple. Il y a un article que j’ai lu, qu’une femme est perdue si un homme le quitte, et c’est pareil pour une célibataire qui n’est pas en couple. Sa vie semble comme rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :