La cigarette : un lien social ?

20130819-230133.jpg
Salut, t’as pas du feu?
Quel fumeur n’a pas posé une fois cette question à un mec ou une nana croisée au hasard dans une rue, dans un bar ou un resto? Qui n’a pas engagé la conversation avec un mec grâce à une clope? Qui n’a pas éclaté de rire aux blagues de ce groupe de gens super cool accostés devant le bar après leur avoir emprunté du feu? Moi. Tout simplement parce que je ne fume pas. Pour être honnête avec vous, je n’ai même jamais essayé de fumer ni de crapoter. Je ne sais même pas ce que ça fait, j’imagine un goût de brûler dans la bouche, une bouche sèche et qui pue. Je suis sortie avec des fumeurs je sais l’haleine que ça peut donner et pour tout dire, il y a plus agréable 🙂 Je n’ai jamais regretté de ne pas avoir fumer ni même essayer. Certains me disent que je mourrais idiote si je n’essaie pas, je leur dis que je mourrais idiote mais sur beaucoup d’autres choses bien plus importantes.

J’ai beaucoup d’amis fumeurs, je suis sortie avec des fumeurs et force est de constater que fumer crée un lien social entre les gens. Le simple don d’une clope, le prêt d’un briquet va lier ces gens d’une façon inconsciente. Par un accord invisible, ils vont se comprendre, être dans le même monde qu’un non fumeur ne connaitra jamais. Les clopes se donnent sans se poser de questions, elles entraînent les gens à se parler entre eux et à faire connaissance si chacun en a envie. Quand tu traines avec des fumeurs et que toi même tu ne fumes pas, on va au début te regarder comme un drôle de petit canard, comme une chose bizarre, mais ça ne va durer que quelques secondes et après on va te féliciter d’avoir résister à la force obscure de la clope et des copains qui fumaient tous pour faire bien, pour faire comme les grands parce que fumer c’est fun quand tu as 12 ans. Mais la barrière est levée. Tu n’es pas pareil. Définitivement. Quand tu es au resto ou dans un bar avec des potes et que les 3/4 fument, quand ils décident tous de faire la fameuse « pause clope » toi non fumeur tu te retrouves comme un con seul à ta table avec ton verre de vin ou dans un bar à dégainer ton IPhone pour faire moins seul ! J’ai souvent entendu dire « j’ai parlé avec un mec super cool dehors en fumant » ou « trop cool le groupe dehors on a parlé de ceci où cela en fumant »… Et toi non fumeur tu souris et dit que c’est chouette… Que veux tu dire d’autre ? J’ai eu un mail de bidule…?? Tu vas pas te mettre à fumer pour te faire des amis quand même ? Alors tu vas toi aussi faire ta « pause clope de fumeur passif » pour rester avec tes potes et ne rien manquer de ce qui se passe dans la rue quand on fume…

20130819-230200.jpg
Parce que c’est bien connu, rester seul à une table quand tes potes s’éclatent dehors il y a plus sympa comme soirée. Fumer crée un rapport entre les gens, une connivence quand chacun se retrouve côte à côte dehors pour fumer et forcément tu sociabilises et quoi de plus facile que de demander du feu au beau mec à côté de toi !! Quelle excuse toute trouvée, le gars ou la nana n’ira pas vérifier si ton briquet est dans ton sac ou dans ta poche. Il va te sourire et te prêter son briquet. Il faut avouer un truc c’est que dans certains films ou pub, l’image est telle que fumer te rendrait presque sexy. Ça a un côté de je ne sais quoi d’attirant. Mais dans la réalité c’est tout autre. Fumer attire les gens les uns vers les autres. J’ai vu bon nombre d’amies timides demander du feu ou une clope à un mec à côté d’elle qu’elle n’aurait jamais osé aborder si on leur avait demandé. J’ai l’impression que fumer casse les barrières entre les gens, les font se rencontrer avec une facilité dont ils n’ont pas conscience et dont nous les non fumeurs sommes exclus, tout du moins au début. Mais est ce que je vais les envier? À lire ce post on pourrait croire que oui. C’est presque vrai. Mais ce n’est pas de fumer dont je les envie, mais de cette aisance dont chacun fait preuve sans s’en apercevoir pour aborder des personnes qu’ils ne connaissent ni d’Eve ni d’Adam. Mais une chose est certaine en revanche, c’est que jamais je ne fumerais pour avoir plus de courage, j’ai trouvé autre chose : la bière! Je plaisante bien sûr, ce courage et cette aisance je les ai au fond de moi, je dois seulement mettre la main sur la clé !!

Publicités

38 commentaires sur “La cigarette : un lien social ?

Ajouter un commentaire

  1. Je suis comme vous, jamais fumer, jamais eu envie de fumer, jamais compris cette dépendance, cette addiction, sans réel plaisir.

    J’ai déjà quitté une petite amie car l’odeur de clope devenait un « repousse l’amour ».

    Alors avoir du lien avec des fumeurs, via la clope, non, par d’autres moyens oui !

    D’ailleurs pour rappel, enfin si la fumée ne rend pas analphabête, ou aveugle : FUMER TUE !

  2. C’est plutôt les fumeurs qui t’envient car en fait sortir dehors pour fumer c’est chiant, surtout quand il ne fait pas beau. Le nombre de fois ou tu t’emmerde dehors à fumer par rapport au fois ou tu t’amuse est bien plus important.

  3. Muof moi je fume pour m’évader et créer une barrière comme quoi… oui ça peut créer un lien mais bon le mojito bien plus !

  4. Je fumes, et j’aimerais bien m’en débarrasser de cette addiction. Mais vu que je suis avant tout une fumeuse sociale, je ne fumes jamais la journée ni seule le soir chez moi. Ce qui est marrant cependant c’est ta théorie, je tenais la même dernièrement à une copine. La fumée est devenue encore plus sociabilisante depuis qu’elle a été interdite de presque partout. Seulement je me disais juste que cela faisait juste que de renforcer les liens… entre bannis de la société, devant se mettre de côté pour faire notre acte de drogués, les fumeurs, nous avons tendance à nous serrer les coudes. 🙂 et de nous rapprocher.
    Par contre je comprends aisément que la cigarette et son odeur sont loin d’être des choses agréables pour les non fumeurs.

    1. c’est intéressant ton point de vue, c’est bien d’avoir l’avis des fumeurs aussi car on ne voit pas les choses de la même façon… tu as essayé la cigarette électronique ? j’ai des amis qui commencent et qui aiment bien

  5. Tiens c’est drôle car pas plus tard que ce weekend, j’ai vu une fille devant moi qui tout en marchant cherchais au fin fond de son sac je ne sais trop quoi. Et puis elle s’est posé sur un banc pour mieux chercher. A ce moment là je suis passé devant elle et elle m’a demandé si j’avais du feu.
    Alors bien sur étant non fumeur comme toi et n’ayant aussi jamais fumer je lui ai répondu : Ah non désolé je ne fumes pas j’ai pas de briquet sur moi !
    Alors la elle a continuer a fouiller son sac et moi j’ai continuer ma route.
    Et je me suis dit que si j’avais eu ce fameux briquet et bien nous aurions peut-être discuté un peu plus 🙂
    A l’avenir je vais essayer d’y penser tiens !
    La cigarette était le sujet de discorde avec mon ex copine et c’est vrai qu’en soirée on s’ennuie un peu lors des pauses clopes.
    Voilà désolé pour la minute j’racontemavie 🙂
    Bonne journée

    1. ah bah t’excuse pas mais il est vrai que quand tu as du feu, on t’aborde plus facilement c’est quand même fou… faudrait se baalder avec un briquet même en tant que non fumeur !!

  6. Je crois que l’effet « lien social » est encore plus vrai chez les ados (j’ai 17 ans, jamais fumé (enfin j’ai déjà pris une bouffée d’une clope à ma mère mais c’est tellement dégueulasse que je suis pas prête de m’acheter un paquet xD)) qui vont fumer à la récré ou font une pause clope à l’interclasse, s’abordent à l’entrée du lycée (ou du collège malheureusement) pour se demander une clope ou du feu… tu te fais des amis, tu rigoles, mais tu t’empoisonnes ^^’

  7. Je me reconnais en tout points, jamais fumé, jamais essayé… Jusqu’à présent je n’avais eu que des copains non fumeurs, c’était parfait… Cela fait 2 semaines que je suis avec un fumeur, et limite je me dis que ma vie change déjà. L’odeur de mes vêtements, de mes cheveux quand je rentre, son haleine, la mienne après forcément, les petites habitudes au resto, devant la télé, après manger. Les plus ou moins longs trajets en voiture, qui deviennent pour le fumeur horribles si on interdit de fumer dans la voiture… Bref, c’est incroyable, avant je ne me rendais pas compte de tout ça…
    Le lien dont tu parle est encore plus présent quand tu es avec un fumeur, il parle à tout le monde, et tout le monde lui parle, et toi tu es « juste » sa petite copine non fumeuse à côté, mais ce n’est pas pour autant que je m’y mettrais un jour!

  8. Salut! J’ai été attiré par ton article comme l’ex- fumeur que je suis depuis 3 mois. Je te comprends en fait. Même si je n’ai jamais expérimenté les interactions sociales qui existent entre fumeur (parce que l’on peut être fumeur et asociale ; ) !) Mais je me souviens très bien du malaise que j’avais plus jeune, quand je ne fumais pas encore, et que dans une soirée avec des amies on me laissait seul avec les enfants parce que tu comprends « on ne veut pas les empoisonner avec la fumée de clopes ». En gros je restais comme un con devant Dora l’exploratrice alors que mes amies s’amusaient entre fumeurs. Traumatisant.

  9. Tu a bien raison de ne pas fumer.
    Et si les film rende les fumeurs sexy, je préfère largement les filles qui ne fume pas (d’ailleurs ma femme est non fumeuse).

    T’a essayé le coup de « tu n’aurais pas un verre pour ma bière ? », bon je pense qu’il ne vaut mieux pas tenter, c’est un coup à passer pour un con 😉

  10. Marrant! Je n’avais jamais vu la cigarette sous cet angle. ceci dit, après deux mois d’arret de clopes, les cigarettes qui me manquent sont les clopes « sociales ». Quand je suis toute seule, je n’y pense presque plus

  11. Je ressens exactement la même chose que toi… Moi qui n’ai jamais fumé ni même essayé…
    Et au bureau c’est pareil, ma boss m’a reprochée de ne pas faire de pauses clopes ou café pour pouvoir discuter avec des collègues d’autres départements, non mais je rêve…
    Certes, la clope est un lien social mais quand tu te retrouves à table avec la seule autre personne non fumeuse du groupe où tu ne connais pas tout le monde, ça crée aussi un lien. Tu n’aurais peut être pas discuté avec cette personne et par la force des choses ou des fumeurs, tu crées ce lien…

    Sinon, toujours autant de plaisir à te lire!

  12. Le débat de sourd que j’ai souvent avec mes amis fumeurs. Je me reconnais beaucoup dans ce que tu dis, je tiens exactement le même discours, sauf que moi oui j’ai déjà fumé quelques temps, sans jamais de réelle addiction. La clope était pour moi comme l’alcool, un moyen de faire la fête. Et très vite ca m’a dégouté. Et c’est fou oui ce lien social si important qui se crée autour de la clope, parfois eux même ne s’en rendent pas comptent. Et souvent c’est de ce lien social que crée la clope dont les gens ont du mal à se défaire! Pendant mes études c’était même écœurant, si on voulait bien se faire voir par nos profs il fallait être fumeur et squatter dehors avec eux pour leurs innombrables posent clopes. Bref je découvre ton blog et c’est avec plaisir 🙂

  13. C’est peut-être vrai que les fumeurs ont un certain lien entre eux, mais je pense que le fait qu’ils fument crée une barrière entre eux et beaucoup de non fumeurs. Et puis j’ai aussi tendance à penser qu’ils ont quelque part en eux une forme de « faiblesse » puisque bien qu’ils aient conscience de tous les désagréments, ils commencent à fumer justement pour « s’intégrer » dans un groupe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :