Prête à l’amour… je crois !!

20131111-222313.jpg

Je veux tomber amoureuse et être amoureuse. J’ai envie de quitter mon confortable célibat, envie de prendre le risque de quitter ma deuxième peau. Quand on est célibataire depuis un moment, on a nos habitudes il faut le reconnaître, et mon célibat est comme un bon vieux jean confortable que j’aurais du mal parfois à quitter pour ce nouveau jean très craquant. Mais parfois la nouveauté a du bon. Mais pour changer nos habitudes, il faut être deux. Pour l’instant il y a moi et mon envie, c’est déjà ça non ? même si je meurs de trouille je dois l’avouer. Le changement c’est bien mais c’est prendre des risques et être prêt à prendre ces risques n’est pas toujours aisé mais qui ne tente rien n’a rien ! Et parfois certains risques ont du bon !

J’ai beau vouloir être amoureuse d’un homme chouette, je n’ai pas l’intention de sortir avec quelqu’un pour ne plus être seule. Je suis célibataire, j’ai bientôt 32 ans et ce n’est pas l’éclate tous les jours je le reconnais mais ce n’est pas pour ça que je vais sortir avec le 1er mec rencontré sous prétexte qu’il est sympa et mignon. Ça serait injuste envers le garçon non? Et je n’ai pas envie de vivre des histoires où je ne serais qu’à moitié dedans, où je ne serais pas totalement là… L’homme mérite plus de respect que ça, ils ne sont pas là pour nous faire sentir moins seule (ce n’est que mon avis). Je sais que le prochain avec qui je sortirais peut ne pas être le bon, tout comme il peut l’être. Quand on commence une histoire on ignore ce que ça donnera, on ne peut pas prévoir l’issue d’une histoire amoureuse mais on peut s’investir dans l’histoire et essayer. J’aimerais si possible éviter toute une catégorie de crapauds pour me concentrer sur les mecs bien… comme je sais qu’ils sont là, je préfère les chercher en espérant Le trouver !

20131111-222325.jpg
Alors à défaut de rencontrer des hommes qui me plaisent via la vraie vie j’utilise les moyens mis à ma disposition de trentenaire de l’ère 2.0 ! Après tout, tous les moyens sont bon quand on veut être amoureux mais attention à ne pas prendre le 1er venu sous prétexte qu’il s’intéresse à notre petite personne. Je sais comment je fonctionne, il faut que j’ai envie, que ma curiosité soit piquée, que quelque chose d’indéfinissable se passe en moi pour avoir envie d’aller plus loin après la première rencontre. Quand ça arrive je ne sais pas pourquoi ça arrive, tout devient simple et normal. Les questions et les doutes disparaissent car cet homme n’est pas un crapaud, il est différent et sa différence, sa simplicité, lui, me font du bien, et me donnent envie d’être avec lui. Celui qui ne rappelle plus au bout de quelques semaines, qui n’a pas le courage de dire que c’est terminé, celui qui ne fait pas d’effort, celui qui ne me trouve pas assez ceci ou cela… Je n’en veux plus. Je passe à côté sans regrets. Je ne veux pas d’un homme qui ne me prends pas telle que je suis avec mes défauts, mes envies, mes questions… car moi l’homme aura beau ne pas être parfait ça sera Mon homme et je l’aimerais dans sa globalité. Je suis ce que je suis, j’ai évolué et mes choix masculins aussi. Je sais désormais ce que je veux dans mes relations amoureuses, je sais quel genre d’homme j’aime, je sais ce que je ne veux pas aussi. J’ai appris à aimer ma vie encore plus qu’avant, j’ai compris que sortir avec un mec juste parce qu’il s’intéresse à moi est égoïste et je ne veux pas être le centre du monde de l’autre. Je veux juste l’accompagner un bout de chemin. Mais je préfère avoir peu d’histoires amoureuses mais de belles histoires que d’enchaîner les plans foireux et perdre mon temps avec un crapaud. J’espère avoir la chance un jour d’essayer un nouveau jean qui me fera des années sans jamais me décevoir… Peut être bientôt qui sait ?

Publicités

30 commentaires sur “Prête à l’amour… je crois !!

Ajouter un commentaire

  1. mais les femmes ne savent pas surprendre les hommes non plus ;à part dire c’est pas à moi de faire ceci ou cela de se côté là rien de neuf.

  2. A te lire, on ressent une certaine sagesse obtenue par l’expérience ! Ce n’est pas toujours évident de passer de la théorie à la pratique, mais je pense que tu as les bonnes bases trouver un jean de qualité (je n’ai pas dit parfait 😉 ) si tu suis tes recommandations -ce qui n’est pas toujours facile-. C’est en tout cas tout le mal que je te souhaite !

      1. Cela dit… la théorie, c’est bien de la connaître… mais il ne faut pas la mettre en pratique point par point !!! Il faut garder ce petit grain de folie et de légerté qui transforme une simple histoire en belle histoire.
        Je te l’accorde, c’est plus simple de l’écrire 😉

  3. C’est probablement parce que je me sentais prêt que j’ai osé l’embrasser. Mon célibat n’aura pas duré aussi longtemps que le tien… seulement 10 mois. Mais voilà, il faut croire que ce temps aura été nécessaire pour savoir qui j’étais et savoir ce que je souhaitais, tout comme toi :D. Aujourd’hui j’ai d’autres interrogations mais avec ce recul pris, elles me semblent moins insurmontables.
    (J’ai du raccourcir mon message initial car je m’étais un peu emballé)

  4. (mauvaise manip) Bonjour,

    J’ai apprécié ton blog consacré aux incivilités dans le métro, daté de juillet 2011, découvert récemment de manière inopinée, d’autant que moi-même, je travaille à la R.A.T.P et je prends régulièrement aussi…. la ligne 13 ! Je reconnais totalement tous ces comportements oscillant entre le déplorable, le vulgaire, le pitoyable et l’hilarité, témoins de la connerie humaine contemporaine grandissante surtout quand elle se fait « en groupe » (il n’y a qu’à voir souvent autour des stades de foot !) Trouvant ce blog sincère, franc, direct, sympathique, sans faux-semblant, à contrario de nombre de comportements féminins « actuels » autour de moi que je déplore tant de nos jours (ainsi que d’autres hommes, même des plus jeunes que moi) ; je me permets donc d’intervenir sur ce blog ci, beaucoup plus récent ! Je suis divorcé depuis 2007 vit seul depuis, et a enchaîné depuis lors des tas d’aventures platoniques foireuses, malgré mes différentes et successives inscriptions sur Meetic, Netclub et autres… plus mes sorties dans la « vraie vie », mais les « soirées dansantes » me semblent de plus en plus « superficielles » ! Enfin bref, je ressens de plus en plus comme la « solitude au milieu de la foule », et je me reconnais dans tes recherches ou tout au moins dans tes désirs clairement exprimés ici, auxquels je ne peux que souscrire totalement. Il est vrai que j’ai pas mal mûri depuis mon divorce, et que je suis plus âgé que toi (j’ai 46 ans)…. Mais tu t’exprimes avec tellement de finesse que l’on peut penser que tu a acquis aussi une forme de sagesse…. Oui c’est vrai, être « célibataire », cela paraît être tout beau au départ, personne « ne t’emmerde », oui mais…. au bout de quelques années, on finit par s’encroûter un peu, à devenir parfois trop critique, acerbe, injuste vis-à-vis de la société, à s’aigrir….et comme je ne désire point finir dans la peau d’un « aigri » et garder intact toute ma curiosité et mon originalité de goûts ou de valeurs (voir ma page sur Facebook !), ou s’entrecroisent intérêts artistiques variés, une certaine philosophie de vie et un rejet de plus en plus manifeste de la société de consommation et de certains « robots contemporains » conditionnés, je désirerai donc communiquer, dans un premier temps, avec des personnes comme toi, différentes des « clubbeuses » ou des « parvenues » et « arrogantes » peuplant les sorties et les clubs, comme dans « O.V.S. Paris », dont je suis membre depuis plus d’un an pour des sorties « entre amis » (organisées entre eux), mais qui ne m’apportent plus grand chose désormais, et où je ne vais plus guère….. Déçu là encore…. Etre « amie » avec une femme, est-ce vraiment le plus sûr moyen pour aller éventuellement vers une relation plus profonde et réciproque ? Cela dépend des hommes, cela dépend des femmes ! Mais le coup de foudre n’est que de l’électro-magnétisme de longueur d’onde voisine à un instant T entre 2 êtres, et la passion ne durerait en moyenne que 3 ans…. Et j’aurai envie que cela dure, tout en sachant préserver une certaine part d’indépendance à 2 et ne pas vivre forcément « collé-serré » à s’étouffer l’un l’autre à la longue….. Quelle est donc la bonne distance à conserver entre 2 êtres pour qu’ils s’apprécient sur la durée et s’aiment réellement ? Quel est le poids en chacun de nous des bonnes ou mauvaises traditions familiales et de vie, de nos engrammes issus du passé perturbant nos psychismes et nos affects à notre insu ou consciemment ? Je suis d’accord avec toi, une femme qui, dès le 2ème R.V. me parle de « se marier et avoir 2 enfants » très rapidement, parce que l »horloge biologique tourne » ou pour d’autres plus ou moins bonnes raisons (comme le coup de : j’ai travaillé dans le Marketing comme une malade, j’ai décidé de faire un « break », j’ai pris une année sabbatique, et je mets tout en oeuvre pour trouver un « mec bien »), je la « jette », et c’est déjà arrivé ! Rencontrer l’amour, ce n’est certainement pas comme planifier un projet d’entreprise ou un plan marketing, qu’on se le dise ! L’amour, cela ne doit pas être du calcul ! Alors, si le coeur t’en dit, d’échanger plus longuement avec moi, je suis OK ! Excuse-moi d’avoir « pondu un roman », comme trop souvent, qui va « encombrer » ton blog de sa lourde « masse » ! Carpe Diem ! « Ne cherche pas et tu trouveras » ! Cordialement. Frédéric

  5. Et pourquoi une jeune graphiste ne trouverait point chaussure à son pied dans son milieu ? Le graphisme : milieu qui me parait être « brillant », avec des gens brillants, ouverts, cultivés, chaleureux, pétris d’innovations techniques, technologiques, artistiques et créatives (le plus quoi !), avec sans doute nombre d’originaux non ou peu formatés, dans l’idéal….. Ou alors, le graphisme : milieu superficiel et vain, se voulant être « tendance », « it », et « up to date », remplis de bobos et plus ou moins très « bling-bling » ? Quel est la vérité entre tout cela ? Et de quel côté tu te situerais ? Est-ce que d’ailleurs le blog aussi fourni que tu tiens (très « brillant » et pertinent par ailleurs !) ne serait-il pas pour toi, comme une psychothérapie voire une catharsis t’aidant à prendre mieux conscience de qui tu es vraiment, et de ce que tu désires vraiment ? Attention, je peux être aussi un grand bavard même si je suis généralement plutôt timide avec l’autre sexe !

    1. Le blog permet d’extérioriser et d’échanger et revient moins cher qu’un psy… 🙂
      après mon boulot est un boulot comme un autre, il n’est pas tel qu’on peut l’imaginer… quant à mon vrai prénom je ne le donne pas sur mon blog désolée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :