Humeurs

Je dispose de mon corps comme bon me semble

20140119-202017.jpg

Mon corps m’appartient. J’en dispose comme je veux. Je fais ce que je veux avec lui. J’ai le droit en tant que femme de disposer de mon corps. Je décide qui touche mon corps. Je décide qui me voit nue. Je décide qui me fait l’amour. Je décide qui peut prendre du plaisir avec moi. Je décide à qui j’en donne. Je décide quoi faire de mon corps. Et avec qui.
Aujourd’hui avait lieu la manifestation anti avortement. Aujourd’hui certaines personnes jugeaient le choix de certaines femmes de décider de mettre un terme à une grossesse non désirée. Depuis 1974 la loi légalise l’interruption volontaire de grossesse et un amendement pour rendre plus souple cette loi sera discutée demain à l’Assemblée Nationale. Certes chacun ses opinions mais on se doit de respecter celles des autres. Choisir d’avorter n’est pas anodin, c’est un choix difficile. Je suis pour l’avortement je n’ai aucun mal à le dire. Je comprends ces femmes qui ne peuvent assumer une grossesse pour de multiples raisons, trop jeunes, des difficultés à l’élever, grossesse suite à un viol et j’en passe. Des raisons il peut y en avoir des milliers mais ça se respecte. Certaines femmes ne prennent pas cette décision à la légère mais franchement, ne vaut il pas mieux mettre un terme à une grossesse non désirée que garder un enfant qu’on n’aimera pas, qu’on n’élèvera pas, qu’on abandonnera, qu’on battra…

20140119-202025.jpg
On fait tous des choix de vie qui nous regarde, on ne vit pas pour les autres, on vit pour nous, pour notre bonheur, pour être en accord avec nous même. Notre vie nous appartient, nos choix également et notre corps aussi. J’ai été élevée dans la religion catholique, je crois en certaines choses comme le destin, le hasard, l’après, les âmes, la magie des rencontres et la magie tout court, et si je n’ai pas oublié mes cours de cathé étant gamine, on nous inculque le respect d’autrui. Je respecte les choix de chacun même si je ne les comprends pas tous mais c’est comme ça. Chacun dispose de son corps et de son cœur comme bon lui semble.
Je décide quoi faire de mon corps. Je décide à qui donner mon corps, à qui donner mon cœur. Je décide de ma vie, et ceux qui ne respectent pas mes choix, je vous en prie passer votre route avec plaisir !!

Publicités

46 commentaires sur “Je dispose de mon corps comme bon me semble

  1. Quand je vois ce qu’il se passe en Espagne actuellement, ça me fait bondir. Comment est-ce qu’on peut être aussi rétrograde dans un pays qui a reconnu depuis un paquet d’années maintenant le mariage homosexuel.
    Bref, ça me dépasse …

  2. Je suis choquée par toutes ces marches arrières par rapport à l’avortement et encore plus par ces connards qui défilent contre l’avortement, ils me révulsent et me donnent des envies de meurtre. Mes propos sont, j’en suis consciente, affreusement violents mais ils sont à la hauteur des sentiments que m’inspire ces gens qui veulent priver les femmes d’un droit acquis de haute lutte.

  3. Amen! Ces manifestations me donnent la gerbe. Que chacun s’occupe de son cul (et son corps) et les moutons seront bien gardés! Non mais où va-t-on à vouloir imposer aux gens quoi penser, quoi dire, quoi faire… (désolée pour la vulgarité, y a des sujets qui m’échauffent vraiment). Chacun fait ce qu’il veut pour ce qui le concerne. Pourquoi vouloir imposer son opinion aux autres. Et la liberté des droits de l’homme dans tout ça!

  4. J’ai vécu un IVG après une grossesse sous contraceptif. Oui c’est possible, non je ne suis pas une trainée qui fourre ses fesses à droite à gauche, je suis avec mon conjoint depuis 11 ans, je n’ai pas 16 ans et enceinte … et j’en passe les clichés.
    Cet IVG on a pas eu le choix, nous étions hébergés chez ma belle-mère et nous n’aurions pas pu accueillir ce bébé en plus de notre fils déjà présent à l’époque.
    Cet IVG nous l’avons très mal vécu, cela m’a bléssée au plus profond de mon être mais que serait devenu notre vie avec ce bébé en plus à ce moment là ?
    Notre famille se reconstruit, nous sommes chez nous, notre famille s’agrandit mais jamais je n’oublierai … Priver les femmes de ce droit c’est par fois les condamner elles, mais aussi leur famille . il faut se battre pour garder ce droit . (c’est la première fois que je raconte tout ça …)

  5. J’ai lu un article sur le sujet aujourd’hui et je me suis sentie mal… J’ai eu presque l’impression d’être en 1964… Au secours. Qu’on nous laisse le droit d’avoir le choix !

  6. Je partage à 200% vos mots, car je ne crois qu’en une seule chose : respect des femmes, à travers leur totale liberté de disposer de leur corps, de leur vie.

    BRAVO

  7. le droit a donné raison aux femmes mais depuis il faut aussi prendre en compte les délais pour les rdv médicaux, ceux ci sont parfois très long. la loi devrai aussi obliger les établissements médicaux à prendre les femmes dans des délais convenables, en + de leur laisser une plus grande autonomie de choix. et puisque nous sommes en démocratie, c’est à celle, à vous qui sont fortement attaché à la possibilité d’avorter de se faire entendre contre les rétrogrades du moyen age , que ces rétrogrades se rassurent ils peuvent déménager dans des pays totalitaires où les droits de l’Homme n’existent pas …

  8. Pour moi c’est tellement évident que chacun puisse faire ce qu’il souhaite, que je ne comprends même pas que l’on réouvre le débat… C’est fou de vouloir revenir en arrière sur ce point ! Si des personnes sont contre l’IVG, c’est leur droit… Mais ce n’est certainement pas une raison pour l’imposer aux autres ! Et dire que l’on est dans les années 2000… Triste époque dans laquelle nous vivons…

  9. Bonjour Miss Bavarde,
    Je suis ton blog depuis peu et je le trouve très rafraîchissant. Merci pour tes articles toujours bien écrits et si personnels.
    Celui-ci me donne envie d’intervenir sur un point.
    Bien sûr, je suis « pour » le droit à l’avortement qui permet à certaines femmes de ne pas gâcher leur vie, de ne pas tomber en dépression ou pire…, et à beaucoup d’enfants non désirés de vivre une vie de mal-aimés qui les marquera à vie.
    Bien sûr, je suis « pour » le droit à l’avortement pour les mamans trop jeunes qui le souhaitent, les victimes de viol, les accidents de contraception…

    Mais attention! l’avortement pour moi, ce n’est pas seulement disposer de sa vie! c’est disposer de son corps certes, mais aussi de la vie d’un être qui dès les premières semaines, ressemble à un bébé (celles qui ont déjà fait des 1ères échographies le savent)
    Alors dans certains cas, j’aimerais que les femmes qui se trouvent dans cette situation, prennent davantage leurs responsabilités.
    Certes, ce n’est pas facile de se retrouver avec un enfant que l’on avait pas prévu, souhaité.
    Oui, la situation n’est pas idéale, notre vie ne sera peut-être pas celle que l’on avait imaginé (mais cela ne veut pas forcément dire moins bien).
    Mais quand j’entends certaines qui ne prennent pas de contraception et qui avortent comme elles vont au supermarché; celles qui avortent pour des raisons futiles pour finalement tomber enceinte 6 mois plus tard; et bien j’avoue que cela me mets mal à l’aise.

    Je parle en connaissance de cause car j’ai eu à me poser la question, il y a 5 ans. J’ai rencontré quelqu’un avec qui je me suis protégé au début. Je ne prenais pas la pilule (je suis assez nature et pas vraiment adepte des produits chimiques). Je suis tombé enceinte au bout de 3 jours! Le ciel s’est écroulé sur moi. A mille lieux de mes projets de vie à ce moment, une relation naissante sans aucune certitude d’avenir, la pression énorme à l’idée de devoir en parler et d’affronter les remarques du type « à ben c’est du rapide » ou « mais comment tu va faire », la vision de ma vie seule à élever un enfant… ma 1ère idée a été d’avorter. Puis je n’ai pas pu m’y résoudre. J’avais fait une erreur, pour moi, je devais l’assumer. Mes projets n’étaient pas annulé mais disons repousser pour quelques temps…Le train était lancé, je suis monté en marche.
    Aujourd’hui, mon fils a 5 ans et quand je vois sa bouille pour rien au monde, je ne reviendrais en arrière. Je ne dis pas que tout a été facile, il a fallu construire mon couple en même temps que ma famille et tout en accéléré mais aujourd’hui c’est ce dont je suis le plus fière dans ma vie.

    Désolée d’avoir été si longue, mais cela me tient à cœur. S’il vous plaît ce n’est pas un geste anodin alors pro-avortement oui, mais pas d’abus!

    1. très beau texte merci ede ta confiance et je suis entièrement d’accord, avorter oui mais comme tu dis ce n’est pas un moyen de contraception et ceux qui prennent la pilule du lendemain comme leur café je trouve ça horrible… merci encore de ton témoignage 🙂 bisous

  10. Excellent billet, il y a quelques temps j’ai écrit un article sur l’avortement et j’ai récolté un « troll » (désolée je ne trouve pas d’autres mots) de compet’ qui a voulu à tout prix me faire dire que j’étais une meurtrière, j’en passe et des meilleures… Il voulait à tout prix me convaincre que c’était le mal incarné que l’avortement, je dois dire que ça m’a légèrement agacée.

    Et aujourd’hui, que vois-je dans ma boite mail, un nouveau commentaire portant encore sur l’avortement me disant ça :  »  » j’estime que l’avis de la femme prime avant toute chose, elle a le droit de disposer de son corps comme elle l’entend » (ça c’est de moi, la personne m’a citée)
    Si c’était vraiment vrai, pourquoi par exemple ne pourrait-elle pas décider de ne pas vieillir, de ne pas tomber malade, de ne pas mourir? . Pourrait-on dire pareillement que  » la maison a le droit de disposer de l’habitant comme il l’entend »? »

    J’avoue que je vois pas bien répondre quand on considère que la femme est une sorte de maison, selon moi c’est un non-sens ce genre de propos… et les arguments vont tellement loin que j’en reste pantoise. Bref, merci pour ce billet, je vois qu’on est encore nombreux à défendre nos droits 🙂

      1. Je ne sais pas trop si c’est à moi que tu as demandé pour le lien mais je suis d’accord bien entendu. Cependant, il vaut mieux le lire avant au cas où cela irait contre tes convictions 😉

  11. Je n’avais pas eu le temps de lire ton billet mais j’ai bien fait de le prendre! Je crois que c’est LE sujet du moment : il ne faut rien laisser passer, surtout ne pas baisser les bras. On devra sans cesse se battre pour disposer librement de notre corps!

  12. Ce genre d’article, je trouve ça important. Juste de pouvoir en parler déjà, de pouvoir dire ce genre de choses, c’est important.
    Merci pour ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s