La seule chose dont on est sûr en amour…

20140210-233849.jpg

C’est qu’on n’est jamais sûr de rien. C’est ce que dit Sophie Cadalen, psychanalyste très souvent invitée dans l’émission de Giulia Foïs : Point G comme Giulia sur Le Mouv´. J’ai acheté son dernier livre « Tout pour plaire, mais toujours célibataire » et je l’ai dévoré car le contenu de ce livre, c’est exactement ce que je pense depuis quelques mois et essaie de vivre.
Sophie Cadalen nous dit que la seule façon de donner une chance à l’amour, à la rencontre, c’est de partir à l’aventure, sans calcul ni mode d’emploi, sans avoir d’idées préconçues sur le couple ou sur la façon dont sera monsieur, c’est se laisser surprendre, se laisser vivre, suivre ses envies et ses désirs et ne pas se focaliser sur ce qu’on imaginait… Laisser libre court à ce qu’on ressent et se laisser porter sans avoir au préalable fait un plan établi de ce que sera la relation. Jamais on ne rencontre quelqu’un comme on le prévoyait, c’est toujours inattendu et surprenant. Ça fait peur évidemment de se lancer dans une relation car on doit faire tomber nos barrières et nos doutes, mais vivre une histoire pleinement c’est aussi accepter le fait que l’issue de la relation nous est inconnue. Rencontrer l’autre c’est abandonner ses illusions pour laisser place à d’autres rêves, c’est vivre sa vie en acceptant l’idée que l’échec fait parti de toute histoire, c’est comme ça. Mais qui ne tente rien n’a rien. Laisser l’autre découvrir notre univers et profiter du moment présent, se laisser surprendre par l’imprévu est je pense la meilleure façon de profiter d’une relation sans se prendre la tête, car une histoire évolue au fil du temps… tout comme les individus évoluent ensemble et l’histoire se construit petit à petit. Parfois l’amour frappe à la porte et s’insinue dans la relation, et parfois non mais si on a vécu notre histoire à fond, il n’y aura rien à regretter !

20140210-234421.jpg
On ne peut présager de rien alors pourquoi trop y penser au final, pourquoi vouloir se voir dans 10 ans, pourquoi ne pas tout simplement se dire je suis bien avec cette personne, je profite, je vis, je suis surprise et on verra ce que l’avenir nous réserve. On a bien sur nos peurs qui se rappellent à nous, notre passé amoureux et ses échecs qui refont surface mais chaque personne, chaque homme que j’ai rencontré et que je rencontrerais sera différent du précédent et mes aventures/histoires avec eux aussi, alors je décide de profiter et de vivre car la vie passe trop vite. L’échec est un risque mais je le prends malgré tout sinon à quoi bon vivre selon ses désirs ? L’amour ne se contrôle pas, les envies, les sentiments non plus alors je préfère les suivre le plus possible et être heureuse car je mérite d’être heureuse et si ma vie sentimentale n’est pas telle que je l’imaginais il y a de ça encore 2/3 ans mais qu’elle me convient aujourd’hui, c’est le principal… C’est un vaste sujet que j’essaierai d’approfondir dans un autre post ou dans mon livre 🙂 Je vous laisse méditer sur ces quelques phrases que je suis depuis plusieurs mois et qui me réussissent pas trop mal :
« Suivre l’élan qui nous porte vers quelqu’un ne représente pas forcément un mauvais calcul… »
« Ne pas laisser filer le désir qui nait, sous prétexte que l’histoire risque de ne pas durer… Nous pouvons nous autoriser le pur plaisir de la rencontre sans préjuger de l’endroit ou elle nous emmènera… Seul l’avenir nous le dira ».
« Je me comporte en être responsable dès lors que je choisis de vivre sciemment certaines aventures… »
« La jouissance nait de ce moment magnifique où l’on s’oublie à soi même pour se laisser porter par la vague. »

Publicités

29 commentaires sur “La seule chose dont on est sûr en amour…

Ajouter un commentaire

  1. « La jouissance nait de ce moment magnifique où l’on s’oublie à soi même pour se laisser porter par la vague. » C’est tellement ça !!
    Tres bel article, chez nous c’est plutot suis moi je te fuis – fuis moi je te suis ^^

  2. Très bon post et si vrai.

    Personellement , j ai tenter l aventure avec un certain nombre de femme en essayant de comprendre les raisons de rupture, et surtout en essayant de comprendre les femmes. Jusqu au jour ou j ai compris que c’était impossible ou plutôt que ce n’étais pas ce qui permettais de faire durer le couple.

    En fait, c est tout simplement une question de choix et de vision du choix de l autre. Le problème ce sont souvent les sentiments qui nous lie, ils sont souvent irrationnels, un peu a l image du skieur qui reste accrocher au tir fesse après une chute, celle ci étant prévisible

  3. Globalement c’est comme ça que j’ai pris la vie à 16 ans. Par contre la phrase « On ne peut présager de rien alors pourquoi trop y penser au final, pourquoi vouloir se voir dans 10 ans, pourquoi ne pas tout simplement se dire je suis bien avec cette personne, je profite, je vis, je suis surprise et on verra ce que l’avenir nous réserve. » c’est pas du tout possible pour moi !
    J’ai vraiment besoin de me projeter dans ma vie, de pouvoir imaginer mon avenir avec lui dans 10 ans, jouir de l’instant présent ça ne me suffit pas. Dès le début de notre relation nous savions l’un l’autre que nous concevions notre vie de couple avec mariage et enfants et fidélité (genre vieux couple rétro 😉 ) Je lui en ai parlé dès le début.

    1. Oui mais vous vous êtes trouvés, vous aviez l’innocence de la vingtaine encore, moi j’ai 32 ans et les échecs j’en ai vécu plein, trop alors je préfère profiter et ne pas trop me projeter plutôt que me projeter et être déçue et ne pas avoir vécu !!

  4. C’est comme tout dans la vie : profitez de l’instant présent (choses pas toujours facile à faire justement dû à notre passé et expériences) mais OUIII 😀 Bon il sort quand ton livre ?! 😉

  5. J’ai hâte de découvrir ton livre et pour revenir sur le sujet de ton article je pense aussi que le « vivons on verra bien ou cela nous mènera » est le meilleur état d’esprit à adopter en amour car après tout le plus difficile en amour c’est d’être constamment surpris 😉

  6. Mouais… je ne veux pas être critique envers la psy mais c’est quand même archi bateau comme raisonnement. Un peu comme l’eau ça mouille. Ça n’en n’est pas moins vrai mais c’est une évidence. Ça fait un peu enfonçage de porte ouverte. Du coup je suis sceptique pour son livre.

  7. « se laisser aller et vivre le moment présent sans se poser trop de questions » eh bien je l’expérimente depuis peu quand j’ai accepté de prendre un verre avec un homme qui n’était pas mon type mais je me suis dit « tente tu n’as rien a perdre et un mojito a gagner 🙂 résultat l’homme en question ne me plaisait pas mais j’ai tout de même passé un bon moment.
    Perso j’ai souvent peur de me gourer mais je me soigne c’est comme les complexes, j’essaye de les oublier 🙂

  8. la nana qui ne supporte pas que les autres lui face la moral comme elle
    il ne faut pas dire et ne pas faire au autres se que tu ne voudrais pas qu’il te face

  9. Bonjour Miss bavarde,
    Je découvre avec plaisir ton blog .
    Je me retrouve tout à fait dans certains de tes articles moins dans le running 😉
    Il est important de laisser la chance à l’autre, d’être spontané sans être dans l’impulsivité: important de se laisser vivre: des rencontres, des succès, des échecs.
    Pour ma part j’ai enchaîné les déceptions ce qui est un peu difficile pour le moral et aussi l’égo mais au moins j’ai tenté jusqu’au jour où je tomberai sur quelqu’un avec qui ce sera l’évidence…

  10. Je ne sais plus qui a dit (un sage sans doute) que le plus important n’est pas la destination mais le voyage. Et je pense que la personne qui a écrit ton bouquin a raison, on éviterait tellement de malentendu amoureux si on évitait de partir avec des attentes trop précises – surtout les filles –

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :