Humeurs

Célibat, couple, y en a t il un meilleur que l’autre à vivre ?

20140629-223505-81305660.jpg
Etre célibataire, faut avouer que parfois ça te fait chier. Célibataire, les réflexions de tes potes et des gens en couple te prennent la tête comme jamais : pourquoi t’es célibataire je ne comprends pas, quand nous présentes tu un mec, peut être que tu ne sors pas assez ? Et sinon des questions un peu rébarbatives et qui ne servent à rien tu en as combien dans le chapeau ? Et je ne vous parle pas des « t’en fais pas, ça va t’arriver un jour, tu vas rencontrer quelqu’un… » Comme si ça faisait avancer les choses mais bon ça part de bons sentiments alors on dit merci. Apparemment dans la vie faut que tu sois en couple, comme tout le monde, sauf que ce n’est pas si simple et est ce même nécessaire ?! Après tout être célibataire ça a peut être plus d’avantages que d’être en couple ? Je m’interroge sérieusement sur cette question en tout cas. Le célibat c’est mon vieux jean confortable, est ce que parfois j’aime le quitter ? Bien sur que oui ! Est ce que j’aime le retrouver ? Pas forcément mais très souvent je ne choisis pas. Et je me réhabitue vite, le moral en prend un coup comme toujours, mes espoirs sont déchus de nouveau mais je suis tellement habituée à être avec moi que je glisse dans ma vie sans difficultés et que comme à chaque fois je continue ma route seule.
Et en couple, monsieur fait partie de ta vie et parfois il te prend la tête pour des broutilles. Début d’histoire, monsieur ne répond pas assez vite à tes sms et tu fais déjà ta chieuse. Puis la routine va s’installer, les petits défauts vont apparaître et parfois les disputes. Puis l’un va prendre l’ascendant sur l’autre (et parfois c’est dès le début) et on aura beau me dire que non ce n’est pas le cas dans tous les couples je reste persuadée que si, l’un des deux est toujours plus à fond que l’autre, toujours… En couple, tu en arriverais presque à regretter ton célibat qui t’apprend à être indépendant, à te débrouiller par tes propres moyens et à avancer dans la vie en ayant confiance en toi, car cette confiance tu ne la trouves qu’en toi, et même si un homme te donne confiance en toi, c’est à toi au départ que le mérite en revient. Dès que tu rencontres quelqu’un, tout est chamboulé, tu ne vas pas changer toute ta vie par rapport à l’autre mais automatiquement il va faire partie de tes projets et tu vas te débrouiller pour agencer ton emploi du temps entre ton mec, tes potes et ta vie. Pas simple de remettre en question ses habitudes de vie à l’arrivée de l’autre. Pas simple de bouleverser sa vie et pourtant c’est si facile. On ne veut pas laisser les copines de côté et pourtant on le fait toutes au début, car entre ce qu’on dit quand on est célibataire et ce qu’on fait une fois en couple, il y a une grosse différence.
Et je me demande ce que je préfère en fait.

20140629-223505-81305746.jpg
Être célibataire c’est mon quotidien, je ne le vis pas toujours très bien surtout aux périodes de rupture où quand j’ai des problèmes personnels que je dois gérer seule sans personne contre qui me blottir les soirs de doutes, mais parfois ça me va bien. Je suis habituée, je vis ma vie à mon rythme et avance et je suis fière du chemin parcouru… Mais est ce suffisant ? J’en sais rien ! Puis il y a le couple. Le couple ça m’effraie, m’habituer à l’autre, espérer lui plaire, espérer être dans sa vie un long moment, vouloir être présente sans être étouffante, être moi à 100%, me laisser porter et profiter… et découvrir l’inconnu à deux. Est ce que j’aime ça ? Au final j’en sais rien, j’aime être avec quelqu’un je le sais, je sais que je donne beaucoup à chaque fois et que je n’ai pas toujours la pareille, j’aime savoir que quelqu’un pense à moi mais suis je sereine à chaque fois ? Aucunement et je vous vois venir vous allez me dire que c’est parce que je n’ai pas rencontré le bon. Et je m’en fous. On peut rencontrer des personnes qui nous font du bien sans que que se soit les bonnes, doit on automatiquement rencontrer et vivre avec la bonne personne ? Ne pouvons nous pas juste vivre différentes histoires et avoir plusieurs bonnes personnes selon nos moments de vie ? Je pense que si.
Célibataire je vis ma vie. En couple je profite de chaque moment car ça ne dure jamais longtemps. Ai je une préférence pour l’un ou l’autre ? Non car chaque moment vécu avec moi même ou avec un autre m’apprend quelque chose. En tout cas être en couple n’est obligatoire en rien, car on n’a pas à rentrer dans le moule que la société nous impose et je ne pense pas que le célibat soit meilleur à vivre que le couple, ce sont juste deux expériences différentes et il faut profiter de chacune. Et si un jour je devrais choisir entre l’un ou l’autre je ne sais vraiment pas ce que je choisirais car je me demande toujours si l’amour c’est vraiment pour moi. Le doute m’habite.

Publicités

44 commentaires sur “Célibat, couple, y en a t il un meilleur que l’autre à vivre ?

  1. Moui alors je te confirme qu’il y a quand même moins d’avantages à être célibataire ne serait ce que parce que la société est faite comme ça. Ça coûte plus cher et ça tient moins chaud la nuit. Maintenant je te le répète, pour que l’amour arrive il faut y croire un minimum et ne pas oublier que la vie est faites de surprises. Bien sûr on peut se contenter de plusieurs petites histoires plus ou moins longues tout au long de sa vie, tout est possible et différent en fonction des êtres. Mais j’ai un gros doute doute sur le fait que ça très épanouissant à terme ou très constructif.

      1. Non, pas d’accord. Parce que les seules barrières qui existent sont celles que l’on se créé.
        M’as tu jamais conseillé de me limiter à mon taf de merde sous payé indigne de mon niveau d’expérience et d’études, sans chercher à m’encourager à continuer mes recherches pour un job meilleur pour moi ?
        Ben voilà c’est la même chose.

  2. Un peu comme toi….Parfois je trouve ça pire d’être en couple, plus prise de tête, que d’être seule. C’est tellement difficile de rester soi-même lorsqu’on est face à un homme qui arrive avec ses envies, ses grosses baskets, ses idées rigides, ses attentes, sa froideur parfois…. Difficile d’être soi lorsque l’on a appris à « plaire » à l’autre. Difficile de ne pas jouer à la petite copine parfaite. Difficile.
    Difficile aussi, la mélancolie solitaire qui nous habite pendant les périodes de célibat….si triste, d’une tristesse presque profonde, doublée d’une attente vague, comme la Belle au Bois Dormant.
    Aucun des deux états ne me plaît….j’ai besoin de partager, de rire, de prendre dans mes bras, tout autant que j’ai besoin de ma bulle, de mes nuits en solo en diagonale sur mon lit, sans personne qui me réveille.
    La solution, je crois, du moins, j’ai envie de croire….se trouve dans l’homme qui, par miracle, te permet d’être toi-même naturellement, te fait vibrer, avec qui les échanges, y compris charnels, sont riches, et qui, le soir, accepte de dormir dans un autre lit parce que tu as le sommeil léger. (par exemple) 😉 Pour moi, il n’est pas encore arrivé, je suis sans doute dans une phase où je cherche encore mes marques dans un couple et où je trouve ça plus pénible que d’être seule. Mais je veux y croire….

  3. Je pense qu’on est beaucoup à se poser les mêmes questions… j’ai un ami qui pense qu’il y a des gens faits pour vivre en couple et d’autres pas… cette théorie ne le rend pas plus heureux d’être célibataire… mais depuis qu’il m’en a parlé, je vois les choses un peu différemment… en tout cas, en ce qui me concerne, j’en suis arrivée à la certitude (sans doute naïve) que je ne serai jamais vraiment seule…

    1. je pense qu’il y a effectivement des gens qui préfèrent être seuls car ils s’épanouissent plus comme ça ! moi j’en sais rien je tente de m’épanouir seule car je ne vais pas attendre qu’un homme m’aide a ça ! ça serait dommage !

      1. non loin de la ! je ne me dis pas que je serais toujours célibataire mais je ne me dis pas non plus le contraire la est le problème ! peut être que je bloque tout aussi je l’ignore !

      2. Coucou, je répondais au commentaire de fedora en fait 😉 J’ai compris ta position, d’ailleurs je suis comme toi : je me dis pas que je serai toujours célibataire, mais je me dis pas non plus que c’est garanti que je sois en couple ni même que j’aie des enfants)

      3. ah ok lol via l’appli on voit pas qui répond a qui 🙂 mais oui je suis comme toi pas simple tout ca ! pourtant je continue a y croire encore un peu sinon je croirais en quoi ?

  4. J’aime tellement cet article, je me pose les mêmes questions, j’ai les mêmes doutes. D’autant plus que je n’ai jamais vécu en couple, à deux sous le même toit, du coup ça m’angoisse et je sais que j’aurais un mal fou à laisser quelqu’un entrer dans ma vie et mon intimité à 100%. Je suis une solitaire mais est-ce que ça implique que je dois rester célibataire toute ma vie ? Je n’espère pas. J’espère un jour apprendre à vivre avec l’autre quand je trouverai le bon. J’espère ne pas me fermer inconsciemment à l’amour, mais après chaque rupture c’est toujours difficile de se dire qu’on pourra s’ouvrir à nouveau à quelqu’un sur un plan sentimental. Quand on est quittée il faut réapparendre à vivre sans l’autre et quand on rencontre qqn il faut réapprendre à lui faire de la place dans notre vie, c’est une question d’ajustement et de temps (encore !)

    1. c’est exactement ça, ajustement et temps et confiance aussi car même si il n’est pas les autres, y a toujours une petite angoisse qui peut perdurer à chaque rencontre… pas simple hein…

  5. Moi je suis amoureuse d’un gars qui ne m’aime pas et un gars m’aime mais moi je ne l’aime pas donc parfois l’amour peut être en effet difficile

  6. Merci pour cet article. Internet, et particulièrement les réseaux sociaux, ont ce côté à double tranchant: le contact et les rencontres peuvent être à la fois positives mais aussi particulièrement négatives. Ceci dit, l’amour sur Internet est loin d’être impossible, tout vient à point à qui sait attendre, sur Internet ou « en vrai »!

    recherche arméniennes

  7. La question mérite d’être posée !
    Tout est une question de point de vue, les célibataires endurcis te diront qu’il n’y a rien de mieux que le célibat, et les amoureux te diront que le couple c’est le Graal.
    La vérité est en chacun de nous… C’est notre vérité, elle nous appartient.
    Ce qui est pénible c’est d’être constamment jugé par la société.
    « L’enfer c’est les autres »… Et pourtant dans ces autres il y a peut-être bien quelque part l’élu(e) de notre cœur. C’est paradoxal non ?

      1. C’est nul de se séparer, c’est nul d’être malheureux, c’est nul d’ignorer celui ou celle qu’on a aimé tendrement. Mais ça arrive plus ou moins à tout le monde, plusieurs fois dans une vie. Il y a un tel gouffre entre les affres de la solitude et les sommets du bonheur d’aimer, et pourtant on passe tellement vite de l’un à l’autre… C’est ça qui est flippant je trouve. Et fascinant à la fois, cette capacité qu’ont les êtres humains à se faire mal après s’être tant aimé. On se demande bien ce qui peut nous pousser à faire ça !!!

      2. C’est quand même une vision bien pessimiste je trouve !!!
        Se dire que de toute façon, quoi qu’on fasse, ça finira toujours de la même façon, par un fiasco retentissant…
        Le problème c’est qu’à force de le dire ou de le penser on finit par s’en convaincre ! Et nos actes, inconsciemment, nous mènent vers l’irréparable.
        Le bonheur à 2 n’existe-t-il donc pas ???

      3. Si on voulait pousser dans cette direction on pourrait se dire que la fin d’une relation c’est comme un accident de voiture, il faut faire un constat… Si possible à l’amiable !

      4. Et je ne compte pas m’arrêter là !
        Si je tiens le rythme, le week end prochain je fais un one-man-show au Stade de France !

  8. J’adore ce que tu as écrit, c’est exactement ce que je ressens… J’ai 28 ans passé, j’ai vécu une rupture il n’y a pas très longtemps, et tout le monde se pose des questions sur moi et ma vie amoureuse. Ils ne comprennent pas que je n’ai toujours pas rencontré le « bon », mais ils ne comprennent pas non plus que je peux être très bien heureuse ainsi, et que c’est comme cela que je suis devenue celle que je suis aujourd’hui! Je pense avoir avancé beaucoup plus, que les personnes qui se rencontrent à 20 ans et qui ne connaissent que leur conjoint….
    Merci pour cet article, ça me conforte beaucoup dans mon idée du couple et du célibat!!
    Bisesss 🙂 bonne continuation à toi!!

  9. Hello,
    Sur certains points, je suis tout à fait d’accord avec toi et sur d’autres un peu moins. Mais chacun y va de son pronostique et de son vécu après tout. Après tout, nous sommes ici un peu pour cela : raconter, partagés, apprendre et en profiter, je pense ! Un grand merci à toi, car ton article fut très plaisant à lire.

  10. Salut,
    Je pense que ça dépend du moment. On passe tout un jour un ou l’autre par la phase : j’aurai bien aimé être célibataire aujourd’hui. Et parfois en étant seul(e), on se dit qu’on aurait aimé être en couple. Dans les deux situations, il y a des avantages et des inconvénients !

  11. Pas facile à vivre le célibat, mais bon il y a des sites pour ceux qui cherchent l’amour. Moi perso je suis bien célibataire, les femmes ça coûte trop cher. lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s