Humeurs

Vivre avec soi même

20140722-223856-81536286.jpg
Ça n’est pas facile. Se voir chaque jour dans la glace et aimer ce qu’on y voit, aimer ce corps qu’on nous a donné n’est pas forcément évident de prime abord et pourtant c’est faisable je vous assure. Accepter ces seins trop petits, trop gros aussi, accepter d’être petit, grand, maigre, mince ou avec des formes, aimer nos cheveux raides, frisés, longs ou courts, pas assez blonds ou bruns, accepter cette peau blanche ou bronzée, ce grain de beauté, ces tâches de rousseur, ces pieds bizarres, ces jambes pas assez musclées à notre goût, ce ventre peut être un peu rond… Bref vous voyez très bien le tableau…
S’accepter et s’aimer soi même est une des premières choses que l’on doit essayer le plus possible de vivre car quand on est bien avec soi, dans nos pompes, dans notre corps et qu’on aime ce qu’on voit dans le miroir, les autres le ressentiront et la vie sera plus agréable. Certaines (car oui la majorité de mon lectorat est féminin) qui me connaissent IRL vont dire que je peux l’ouvrir avec le corps que j’ai… Mouai elle est facile celle là, oui je fais 1,70m pour 55/56/57 kg environ, en fait je ne connais pas mon poids je vis sans balance et je le vis parfaitement bien et en plus j’ai des petits seins mais je les aime et mes ex aussi d’ailleurs 🙂 Je n’aime pas certaines parties de mon corps comme tout le monde mais ce ne sont que des détails sur lesquels je ne veux pas m’attarder. J’aime mon corps et je m’aime et on me le rend bien mais ce n’est pas parce que je suis mince que j’ai tout ce que j’aimerais avoir dans ma vie, c’est une fausse croyance, être mince n’apporte pas tout je vous le garantis. Et je n’ai pas toujours aimé ce corps, loin de là. Quand tu es petite et boulotte tu as des réflexions méchantes de la part de tes camarades d’école… Et bien figure toi que c’est pareil quand tu es maigre mais après tout, critiquer le corps des autres et ses défauts permet de focaliser l’attention de notre entourage sur l’autre et pas sur nous même… J’ai été maigre, ce fut difficile à vivre, on ne voyait que mes os et pourtant j’avais un sacré coup de fourchette (que j’ai gardé d’ailleurs 🙂 ). J’ai vieilli, grandi et accepté le corps que j’ai, je l’ai musclé en faisant du sport en salle puis en me mettant au running. J’ai pris pas loin de 5/6kgs et je me sens bien. Je ne me focalise pas sur mon poids, sur mon bidou, sur mes jambes ou mes orteils et surtout pas sur mon nombril, je préfère lever la tête et voir les autres avec leurs qualités, leurs défauts et leur beauté. J’aime la jeune femme que je vois chaque matin dans la glace même avec des cernes, j’aime celle que je suis, j’aime le corps que j’ai car il me plait et il plait aux hommes qui me plaisent…

20140722-223856-81536418.jpg
Le célibat m’a permis à mieux me connaître et à mieux vivre avec moi, d’accepter celle que je suis avec mon caractère, mes forces et faiblesses et j’ai compris que je valais autant qu’une fille plus blonde, plus ronde, plus musclée… et que je méritais d’être heureuse, et j’ai compris il y a un moment maintenant qu’on ne pouvait pas plaire à tout le monde et que c’était futile de vouloir y arriver, je me plais en premier lieu et c’est bien le plus important, ça n’a pas été évident mais j’y suis arrivée et j’en suis très fière et franchement ça n’est pas aussi difficile que ça. Je sais que je n’ai pas envie de vivre en voulant changer ce qui ne peut être changé… J’ai autre chose à faire de ma vie que de passer mon temps à me trouver un défaut, un nouveau complexe qui m’occuperait quand je m’ennuie… Avant de vivre avec mon homme et être heureuse à deux, j’ai appris à être heureuse avec moi même et à sourire à cette jeune femme que je vois chaque matin dans le miroir de ma salle de bains…

20140722-223856-81536352.jpg

Publicités

55 commentaires sur “Vivre avec soi même

  1. Un billet qui fait plaisir à lire, un peu d’optimisme et de bon sens ça ne fait jamais de mal !
    J’aurais aimé que mon ex te lise et que ça la fasse réfléchir un peu sur ses « complexes » (totalement infondés, soit dit en passant, car elle était, de l’avis général, et du mien en premier lieu, très belle et attirante).
    C’est quand même con de se pourrir soi-même la vie. Pffff…

    1. bien d’accord avec toi c’est très con ! et ça pourrit la vie des autres aussi car tu auras beau vouloir la rassurer tu risques de pas dire ce qu’il faut au bon moment ! dommage ! et merci 🙂

      1. C’est exactement ça, oui !
        De toute évidence, je n’ai pas su trouver les mots !
        Pourquoi les gens sont-ils si compliqués ??? Ça me dépasse.
        (de rien :))

      2. Je ne t’ai pas remerciée pour le coup de pied au cul, mais j’aurais dû 🙂
        Doublement merci, donc !
        Faut sortir du bois, sortir la tête de l’eau, se sortir les doigts du cul, bref, vivre, tout simplement !

      3. Oui, foncer sans retenue ou presque… S’amuser sans se poser de questions et le hasard de la vie fera le reste.
        Je vais commencer dès aujourd’hui, je suis invité à un mariage. Dans une heure j’enfile mon costard noir et j’y go 😉

      4. Tu peux même ajouter bonne soirée et bonne nuit…
        Le pire c’est que demain je « bosse » dès 9h, dans le cadre d’une activité associative. Je vais avoir la tête dans le fion, mais tant pis !!!

      5. Ca dépend si on est bouddhiste ou pas.
        Ou si on est un chat…
        Bon je ne suis ni l’un ni l’autre donc vite à la noce ! Ca va guincher sévère ce soir !

      1. J’ai un peu perdu le fil avec cette coupure de 5 jours, du coup je sais plus de quoi on parlait ! Mais je retiens que tu as dit que j’avais raison. Comme quoi je dis pas toujours que des conneries. Ca me rassure.

      2. Ahhhh humour, quand tu nous tiens…
        J’aime beaucoup qu’on me flatte, c’est normal tu crois ?
        Je me pose des questions parce que moi quand je faisais des compliments à mon ex elle me croyait pas. Alors c’est peut-être moi qui suis pas normal ?

      3. c’est juste qu’elle devait penser que tu lui disais pour lui faire plaisir et parfois les compliments gênent la personne quand il a une mauvais estime de soi ! je suppose seulement hein 🙂

      4. Non non tu as raison ! (chacun son tour :p)
        C’est tout à fait ça, elle n’a pas confiance en elle et elle pense que les compliments qu’on lui fait c’est juste pour faire plaisir. C’est terrible d’être persuadé de ça. Parce que moi j’étais sincère. Et c’était juste des vérités évidentes que je disais. J’étais pas d’une grande originalité.
        Enfin bref. C’est une des multiples petites choses qui me font dire que je ne comprends rien aux femmes. Et pourtant j’essaie (soupirs désespérés…)

      5. on est tous compliqués les mecs comme les nanas ! quand tu rencontreras une fille qui est bien dans ses pompes tu pourras lui faire tous les compliments que tu veux elle saura que tu es sincère 🙂

      6. Je ne demande qu’à y croire !!!
        Sans être misogyne ni machiste, je pense quand même que les nanas sont plus compliquées que les mecs. Un mec ça reste bien souvent très basique. Je suis le premier à le dire.
        J’espère aussi qu’un jour quelques mots doux susurrés à l’oreille de ma douce la combleront de joie. (ouais… il faudra un peu plus que des mots doux pour arriver à ce résultat 😉 )

      7. parfois ça suffira si tu les dis au bon moment ! on ne se comprend pas tous mais est ce qu’on doit essayer ?! je ne pense pas on doit juste être honnête et dire ce qu’on pense 🙂 mais bon j’ai le secret non plus

      8. Oui, un bon mot bien placé ça fait toujours mouche 🙂
        C’est d’ailleurs très plaisant de faire plaisir, quelle que soit la manière dont on s’y prend ! Et si ça arrive par le biais de quelques mots… C’est la grande classe ! Il ne faut pas négliger la force et le pouvoir des mots, c’est aussi important sinon plus que les gestes.
        Je crois tout comme toi qu’il faut surtout être honnête et franc dans une relation, ça me semble être la base et l’essentiel. A quoi bon s’escrimer à comprendre l’autre à tout prix ? Oui, certes… Mais peut-on aussi tout donner et s’abandonner à quelqu’un qu’on ne connaît pas vraiment ? C’est délicat, non ?

      9. Oui, oui, oui… Quand je repense à mon expérience récente, autant dire à peu près tous les jours encore, je me dis effectivement qu’on ne se connaissait pas assez quand on a franchi le pas. Ceci dit, il y avait un réel enthousiasme, une réelle envie de part et d’autre. Mais ça n’a pas suffi à enraciner notre « couple ».

      10. de toute façon si elle n’était pas bien dans sa peau tu n’y pouvais rien ! faut avoir envie d’être bien pour y arriver enfin c’est ce que je pense ! prends le temps pour te remettre de tout ça et culpabilise pas non plus 🙂

      11. Je ne puis qu’acquiescer à tes remarques, là encore je pense comme toi ! Je ne me sens pas vraiment fautif, bien que j’aie quelques bricoles à me reprocher. Ce qui a été dur ça a été de voir tout s’écrouler si vite et si irrémédiablement. Mais bon faut bien avancer, tourner la page comme on dit. Sans haine ni rancœur, surtout. Ce fut une très belle expérience…

      12. alors c’est le principal les bons souvenirs ! même si c’est difficile parfois d’avancer sans l’autre. et hélas parfois tout s’écroule d’un coup :/ allez courage

      13. Des fois je me demande si c’est pas plutôt d’un bon coup de pied au cul dont j’aurais besoin !!!
        C’est la vie, elle est faite de bons et de mauvais moments, c’est pour tout le monde pareil, je vois pas pourquoi j’échapperais à la règle.
        (tu as des talents certains de coach, je te remercie pour ton optimisme et ta clairvoyance !)

  2. C’est un très bel exemple à suivre 🙂 En revanche, je ne dirai pas que ce n’est pas si difficile que ça car tout dépend des « traumatismes » du passé.
    Quand tu vois dans les magasines des filles filiformes, européennes avec des cheveux lisses et que toi tu as des formes, tu es noire, des cheveux bien crépus et bien c’est pas facile (je trouve en tout cas) car dès l’enfance l’image que te renvoie la société c’est il faut être clair, avoir les cheveux lisses et minces. Perso, cela m’a pas mal perdu car je n’avais pas d' »idéal » a suivre, les remarques désobligeantes sur ma couleur de peau ou mes cheveux et les formes n’en parlons pas. J’ai décidé de faire un régime (alors que j’étais très bien je m’en rend compte avec le recul et 20 kg plus tard), ça été également le moment ou j’ai commence a me défriser les cheveux. Pour la couleur de peau, j’ai très vite assumée d’être plus colorée que les autres. En revanche, c’est bien plus tard a l’aube de mes 30 ans que je me suis rendue compte qu’il ne fallait pas chercher a changer et qu’il fallait voir le verre a moitié plein. Depuis ce jour, j’ai arrêté de me défriser les cheveux pour avoir mes cheveux naturels car un afro c’est beau et que je suis fière d’être ce que je suis et ce que je suis devenue.
    Qu’il n’y ait aucune ambiguïté, je suis tout a fait d’accord avec tes propos, il faut qu’on s’aime et qu’on s’attarde sur nos qualités et nos points forts plutôt que perdre son temps a tenter de ressembler a celle qu’on est pas.
    Désolée j’ai été un peu longue!

    1. j’aime bien moi les longs commentaires et je comprends tout a fait ce que tu veux dire !! les remarques qu’on entend enfant blessent plus qu’on croit et hélas la société veut te faire rentrer dans un schéma bien précis ! je suis trentenaire celib sans enfant un vrai cliché que la société impose alors que franchement on s’en fout de tout ça y a aucune norme 🙂

      1. C’est ça et cela contribue au mal être de toute une génération mais heureusement qu’il y a des blogs comme le tien qui véhicule un autre message et auquel on peut s’identifier!

  3. Enfin un blog que j’aime et que j’adore…enfin un blog qui me convient parfaitement parce que , moi aussi , suis trentenaire , sans enfant , célibataire et heureuse….
    article très sympa…vais essayer de m’en souvenir dans les moments de doute….

  4. Excellent article!
    Je suis maigre depuis petite et les réflexions que l’on se prend… ce n’est pas facile mais j’ai réussi à vaincre ma peur d’être critiquée par ma maigreur: je porte des jeans leggings et y’a quelques jours, j’ai osé sortir en robe! (1ère fois de ma vie que je sors en robe!)

    1. comme quoi y a une première fois a tout 🙂 j’ai eu du mal aussi avec les jupes mais maintenant ça va mieux ! et le sport m’a permis de prendre du muscle ça aide aussi 🙂 bravo a toi pour la jupe en tout cas !!

  5. Tu décris tellement bien ce sentiment ! Je crois qu’on passe toutes par cette période ! Le plus dur c’est avoir confiance en soi je pense ! En tout cas bravo pour cet article ! 🙂
    Bises

  6. Ton billet est très positif…et pousse à être positive. Je n’en suis pas encore à ce stade, de totalement accepter. Je me plais à croire que je suis sur la voie mais que c’est parsemée d’embûche. Merci beaucoup pour cet article qui donne à réfléchir.

  7. Ouh là, 50 kg pour la langue et 5 à 7 kg pour le reste. J’ai bien une anecdote personnelle à raconter mais il y a trop d’âmes sensibles dans le coin

  8. J’ai mis de longues années à me dire aussi que je ne pouvais plaire à tout le monde et qu’il fallait d’abord que je me plaise à moi. J’ai rencontré un homme qui a su me donner cette confiance en moi, je l’ai attrapé au vol (l’homme et la confiance !! 🙂 ) et depuis je m’accroche à cette idée, même si parfois, ce n’est pas toujours évident. Mais, j’ai l’avantage de l’âge, on est plus sage en vieillissant. 🙂

  9. Etant dans une période où je me déteste depuis quelques années, je me demandais justement s’il existait vraiment des gens qui s’acceptaient, qui s’aimaient, et je vois grâce à ton article que c’est possible! J’aimerais tellement penser comme toi! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s