Humeurs

Le début de la fin

IMG_1126.PNG
Ça y est je crois que la rupture arrive. Je n’en suis pas triste. En fait j’ai trouvé mieux ailleurs, du moins j’ai trouvé une nouvelle motivation et un nouveau plaisir. Une relation saine, tranquille, sans pression, complète et sans cette envie de toujours vouloir montrer ce qu’on vaut et de vouloir faire mieux. Je suis fatiguée. J’ai cru que j’étais bien, que j’avais trouvé ce que je recherchais et qui me faisait du bien, et je me demande si, entraînée dans cette histoire, je ne me suis pas fourvoyée. Le plaisir a été là, enfin je crois, j’en doute beaucoup en fait. J’ai cru sûrement bêtement que je me trouverais, que je vivrais enfin un truc qui me plaisait et qui me ferait du bien, et en fait avec le recul, à part quelque kilos supplémentaires que j’aime, je n’ai pas trouvé ce que je cherchais.
Alors dans quelques temps, le run et moi ça sera fini, terminé. Mes baskets ne me serviront qu’à entretenir mon cœur et mon cul… Je ne pensais surtout pas que je pouvais être dégoûtée d’un sport en partie à cause des autres. C’est incroyable le pouvoir des réseaux sociaux, de cette impression d’être toujours comparée aux autres. Si je veux me prouver des choses c’est vis à vis de moi, les autres je m’en fous mais il faut croire que sur ce coup là je me suis parfois et inconsciemment plantée, j’ai cru faire partie d’une communauté, je trouvais l’ambiance sympa mais hélas j’ai changé d’avis et ai été déçue. J’ai voulu tenter les courses, voir ce que ça faisait par curiosité et surtout je voyais ça comme des challenges. J’étais ravie de mes temps et de ce que j’étais capable de faire car je ne m’en croyais pas capable mais je me suis surprise à vouloir faire mieux, pas uniquement pour moi mais pour prouver que oui moi aussi je pouvais battre mon RP. Quelle perte de temps au final. Je suis une inconditionnelle des réseaux sociaux mais depuis plusieurs mois je m’en éloigne, ça vaut mieux, j’y trouve moins d’intérêt… Le plaisir de la course a disparu, néanmoins j’ai dit que je courrais le 20km de Paris et je le ferai car je n’ai qu’une parole mais je vous avoue que j’ai hâte de rompre définitivement avec les courses et surtout avec cet esprit qui y règne. Ce 20km je le ferais avec ma copine Coralie c’est une motivation sacrément chouette de l’accompagner sur ce petit périple et à deux ça passera plus vite.

IMG_1125.PNG
J’ai trouvé un autre sport, où la compétition existe mais ça reste rare, et ça ne se ressent pas dans mes sessions du weekend et ça fait un bien fou. Un sport complet, calme, où on peut rire, être maladroit, être lent et surtout un sport où je peux parler et naviguer, le pied ! Et si j’avais un conseil à vous donner, faites les choses par plaisir uniquement et pas pour prouver je ne sais quoi à je ne sais qui, car on risque de s’y perdre. Je me suis faite avoir en partie et je n’en suis pas fière mais je le reconnais et ai donc décidé de changer ça et vous savez ce qu’on dit mieux vaut tard que jamais mais une chose est sûre, je ne regrette pas ce que je me suis prouvée à moi même et c’est tout ce qui compte.
La rupture est amorcée et sera finalisée le 12 octobre après 20km. Et comme je n’aime pas faire comme tout le monde je vous avoue que c’est méga bon ce changement !!

Publicités

31 commentaires sur “Le début de la fin

  1. Très bien tournée cet article, je me suis fait avoir au premier paragraphe :p Comme quoi on est pas tous fait pour les mêmes loisirs, le plus important est de trouver celui qui nous correspond vraiment !

  2. Il faut être pris pour être appris, comme on dit…
    L’activité sportive, on la pratique soit pour la compétition, parce que c’est un gagne-pain, soit par plaisir. C’est la différence entre les professionnels et les amateurs. Chez les amateurs, chacun a son niveau. Mais les meilleurs n’ont pas à avoir des comportements hautains ou je ne sais pas quoi d’autre, pour faire remarquer leur « supériorité ». On trouve toujours plus fort que soi, et l’humilité est une vertu plus qu’une preuve de faiblesse !
    Tu as raison néanmoins d’aller au bout de ton défi, ce sera une fin digne d’une tragédie grecque…

    1. Lol tant que je meurs pas à la fin ça va lol 🙂 tout cet étalage m’a dégouté de ce sport que j’aimais bien, même si je m’en passais très bien aussi… C’est dommage mais bon je ferais autre chose 🙂

      1. Tu ne t’appelles pas Dalida, tu ne mourras pas sur scène, voyons…
        Et pas non plus à l’arrivée des 20 km de Paris ! Faut pas pousser jusque là le goût de la mise en scène dramatique !
        Oui, tu trouveras autre chose… Enfin, tu as déjà trouvé je crois 😉
        Euh… Sinon t’as entendu parler de la mésaventure arrivée il y a quelques jours à une jeune fille partie seule faire une sortie paddle sans prévenir personne (bon, faut reconnaître que ça c’est pas très intelligent, quel euphémisme…) et qui s’est retrouvée entraînée au large ? Elle s’en est tiré miraculeusement…

      2. Oui, sur la Marne y’a moins de risques 🙂
        Nan mais là, sérieux, je suis désolé de le dire comme ça, mais c’est une quiche cette nana. C’est invraisemblable !!!
        Effectivement si tu n’as pas de planche et s’il te faut 3h de route minimum pour aller à la mer, ça réduit grandement la probabilité qu’une telle mésaventure t’arrive ! Mais à mon avis, tu n’irais pas toute seule et certainement pas sans informer personne !

  3. C’est triste mais finalement le run t’aura permis de découvrir cet autre sport qui te correspond mieux, tu auras rencontré des gens et vécu des choses sympas, c’est le plus important 🙂
    J’adore tester pleins de choses, il y en a sur lesquelles j’accroche, d’autres non mais au final ce que j’en retire c’est d’avoir essayé et d’y avoir pris du plaisir même si l’activité ne m’intéresse pas!
    Tous mes vœux de bonheur a toi et ta nouvelle activité 😉

    1. C’est ça, j’aimais bien au début et j’aime tjs le fait que quand j’y vais même pas trop motivée ça me vide la tête et ça fait du bien à mon cœur (antécédents familiaux à surveiller) mais j’ai fait le tour, je suis pas fière de m’être faite dégoûtée par les gens en fait c dommage mais bon ça fera 1 place pour des courses pour d’autres personnes 🙂

  4. Je me doutais que c’était ça… Est ce que c’est pas le fait d’y etre allé « trop » à fond qu’on a cet esprit de boulimie? je dis ça mais moi aussi j’ai eu besoin de faire un break quand je faisais 4 séances par semaine… C’est sans doute humaine de vouloir faire autre chose quand on a fait le tour alors éclate toi bien!

  5. Comme tu le dis si bien, il faut faire les choses avec plaisir 🙂 petite question un peu bête… et l’hiver ? tu fais aussi du paddle ? avec une combi doudounée alors ?? :p

  6. Depuis que j’ai désactivé mon compte Facebook, je vais beaucoup mieux.
    Je vis des moments vrais, pour moi, avec les gens que j’aime et qui me le rendent bien!
    Le sport c est parfois compliqué quand ca devient compétitif, on est bien loin du challenge personnel. Il faut rendre des comptes sans arrêt.
    Quel dommage.
    Pour autant, mettre un pied dans le SPORT te permet de t essayer à d’autres activités, d’autres plaisirs.. et c’est ça qui est bon.. diversifier ses horizons.
    Continue de faire les choses pour toi, comme il te plait. Le plaisir restera !
    Et tout recommencer, apprendre, écouter, répéter.. c’est comme le debut d’une relation… Ce sont souvent les moments les plus passionnels 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s