Quand la nuit devient lumière

IMG_1149.PNG
Je ne veux plus de ce noir dans mon cœur, mais la lumière blanche et éclatante des étoiles. Je veux me sentir magique à travers les yeux miroirs de mon homme. Être aimée, désirée au plus profond de lui, et me sentir majestueuse. Je veux qu’il ait envie de traverser tous les océans du monde pour me retrouver. Je veux qu’il se montre devant moi avec tous ses défauts et ses qualités. Je veux me sentir spéciale, je veux être sa miss-particulière, sa miss-pleine-de-paillettes, sa miss-Bisounours, sa petite miss chérie qui croit au plus profond d’elle aux pouvoirs magiques et aux licornes et qui aurait aimé être aussi insaisissable, magique et mystérieuse qu’elles. Je veux que mon homme se démène pour moi comme Jack (héros de la Mécanique du Cœur de Mathias Malzieu). Je veux être aimée comme l’est Miss Acacia : un amour indéfectible, sincère, entier, où la peur de perdre l’autre est toujours présente car sans moi le monde de mon homme s’écroulerait à cause du vide que ma présence laisserait.
Je veux de l’amour dans ma vie, je veux l’amour d’un homme qui ne craint pas ses défauts et de dire ce qu’il pense. Je veux sentir que l’amour qu’il a pour moi est rock n’ roll, fou, irréel, incomprise dans cette réalité qui serait la notre. Je ne veux pas être aimée pour une autre raison que moi. Je veux être aimée car mon caractère pas-toujours-facile le fera rire et fera pétiller des étoiles dans ses yeux, comme ce même caractère aura le don de l’énerver mais c’est ce qui fera qu’il m’aime. Je veux qu’il m’aime parce que mes joues qui rougissent pour un compliment, pour un sourire, un clin de œil lui donnent envie de les embrasser… Qu’il m’aime parce que ma timidité le fait fondre et que mes blablas lui donnent envie de me clouer le clapet par force baisers… Je veux qu’il m’aime parce que mon indépendance et le courage que je peux avoir lui donne envie de me protéger car je reste fragile, et qu’il voit derrière la façade celle qui se cache et se protège. Je veux qu’il m’aime parce que je donnerais à son monde un peu de la magie tatouée à mon poignet sous forme d’étoile, un peu de fantaisie qu’il ne savait pas manquer. Je veux pouvoir me montrer nue devant lui sans ma carapace et voir dans ses yeux qu’il n’y a que moi, que je suis son monde et qu’il est le mien. Qu’à nous deux on composera notre histoire, et que chaque petite étincelle qui fait qu’on est un, donnera un monde de paillettes qui sera nous.

IMG_1148.PNG
Je veux ressentir dans son regard et son attitude ce que ressent Mr Cloudman auprès de sa femmoiselle, seule personne dans son univers auprès de laquelle il ose devenir ce qu’il a toujours rêvé d’être au risque de se perdre… (Métamorphose en bord de ciel de Mathias Malzieu) Je veux qu’auprès de moi il soit lui et pas ce qu’il veut me montrer, je ne veux pas qu’il soit effrayé par ses rêves et ses envies mais je veux les partager et les vivre avec lui. Je veux être aimée et le sentir chaque seconde de chaque minute de chaque heure que je passerais loin de lui. Je veux le sentir près de moi quand je suis loin de lui. Je veux un homme qui aime me dire qu’il m’aime parce qu’il trouve que ce son s’accorde à merveille avec mes oreilles. Je veux un homme qui a le regard qui pétille et qui me renvoie l’image de celle que je suis en train de devenir. Je veux un homme qui ne craint pas d’avancer avec moi dans ses bras, qui ne craint pas ses peurs car on est deux, et qu’on est un. Je ne veux pas être célibataire, je ne veux plus faire ce choix qui pour moi est synonyme de facilité, de non prise de risque, de manque de courage, je veux prendre le risque d’être aimée et d’aimer même si ça fait un putain de mal de chien. L’amour est un drôle de truc mais ça vaut le coup. Aimer a brisé mon cœur, mais vouloir être aimée et aimer de nouveau me donne envie de continuer avec ce cœur brisé. Mon cœur est grand, brisé en quelques endroits peut être mais il bat quand même et battra pour celui qui me fera sentir aussi précieuse que les licornes, aussi mystérieuse et aussi incroyable qu’elles. Je veux être aimée pour avoir l’impression d’être pleine de cette magie qui rendra mon homme le plus heureux du monde. Et je serait la femme la plus heureuse du monde car je rendrais au centuple à mon homme ce qu’il m’apportera de plus précieux : lui.

Publicités

21 commentaires sur “Quand la nuit devient lumière

Ajouter un commentaire

  1. Ouhhhh la la… C’est ce qu’on appelle un cri du cœur 😉
    D’accord avec toi sur le fait que le célibat, c’est un choix très facile… Mais l’être humain incline naturellement à aller vers l’autre, et on a beau dire, l’instinct de reproduction, le besoin, l’envie de fonder un foyer harmonieux et heureux (avec des hauts et des bas, évidemment !), c’est plus fort que tout !
    D’accord aussi avec toi sur le fait que oui, il y a toujours une part de risque (et d’incertitude ?) quand on se livre totalement à quelqu’un. Aimer ça peut faire très mal, c’est bien le paradoxe… Le sentiment le plus merveilleux qui soit, mais aussi le plus douloureux, potentiellement !
    Ceci dit on vit pour ça, pour connaître des émotions comme celles-là. Alors faut pas hésiter !

      1. On peut aussi ne copuler « que » pour le plaisir, évidemment… 🙂
        Je me suis peut-être mal exprimé, je voulais plutôt dire que naturellement l’homme est un animal social qui recherche la compagnie de ses semblables et qui recherche (en général) une moitié avec qui vivre.

      2. Ah non, personne n’est obligé de vivre en couple ! Le parcours de chacun est différent, il ne nous mène pas tous aux mêmes conclusions et aux mêmes évidences.
        La solitude ça peut avoir du bon parfois, ça peut même être carrément nécessaire pour se recentrer sur soi-même. Mais il arrive souvent un moment où on a envie d’en sortir.

      3. Bah tu sais si tu es bien dans ta tête, bien dans ta peau, sereine face à l’avenir, le reste suivra naturellement. Les rencontres ça se fait plus ou moins par hasard, ça nous tombe dessus un jour sans qu’on s’y attende. Et c’est bien là toute la saveur de la chose !

  2. Dans toutes les histoires de licornes que j’ai vues/lues, il y avait systématiquement de la magie noire. Très utile donc de vouloir aussi (exiger tant qu’à faire) de l’intelligence pour gérer les moments délicats. Et le « je veux galocher Mathias Malzieu pour l’ensemble de son oeuvre », tu peux l’écrire aussi hein

      1. Épisodiquement oui et tu t’en sors bien (j’t’aurais répondu « tu te fourres la corne de licorne dans l’oeil » dans le cas contraire)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :