Humeurs

C’était beau

2015/01/img_1225.jpg
C’était hier, dimanche 11 janvier 2015. Une journée qui sera dans nos livres d’histoire. Une journée qui a rassemblé près de 2 millions de parisiens et plus de 7 millions de français. On était là, on était des anonymes pour nos 17 disparus. Hier nous étions Charlie, nous étions un, peu importe notre religion, nos croyances, notre couleur de peau, nous hurlions tous les mêmes mots, nous applaudissions tous à l’unisson, c’était émouvant, fort, incroyable… C’était un rassemblement que je ne voulais pas manquer parce que parler est pour moi tellement naturel que je ne me vois pas priver de cette liberté ni être punie pour mes propos. En tant que bavarde, en tant que jeune femme pour qui s’exprimer est aussi naturel que respirer, je ne pouvais pas rester chez moi, je me devais d’aller montrer que ma liberté d’expression est une des libertés les plus importantes qui soit pour moi et je voulais montrer que jamais je ne me tairais. Je ne suis rien, à part une jeune femme de près de 33 ans qui blogue, qui tweete, qui Facebook bref qui s’exprime et je ne m’arrêterais jamais et ceux qui sont agacés par mes propos, je vous en prie passez votre chemin… Je ne vous retiendrais jamais.

2015/01/img_1222.png
Je suis libre de dire et penser ce que je veux, je suis libre d’avoir mes propres opinions et rien qu’à mon petit niveau, quand je vois que j’ai pu me faire insulter parfois suite à certains de mes posts, j’ai une très grande reconnaissance du courage que nos dessinateurs avaient. Vivre des années sous protection policière, être menacés à chaque dessin paru chez Charlie Hebdo et continuer pour la liberté d’expression et pour défendre nos valeurs il leur fallait un courage incroyable. J’ai été touchée plus que je ne le croyais par ces événements barbares, choquants, violents, inhumains… Je me suis sentie vraiment seule dans mon petit appart, pour la première fois de ma vie j’ai ressenti cruellement ce vide physique que le célibat m’impose et j’aurais aimé cette semaine là ne pas être seule. Mes rares amis proches ont été présents et je les remercie car ils furent d’un grand soutien psychologique, que ça soit par sms ou par appel téléphonique jeudi matin dans le métro !! Je n’ai pas réussi à pleurer la semaine dernière je ne savais pas trop quoi ressentir à part un bouleversement de plein de sentiments, et après la marche d’hier j’ai pris pleinement conscience de ce qui s’est passé, j’ai pris du recul et je suis émue, je pleure, et me sens triste et choquée… Mais pour ceux qui sont partis trop tôt pour défendre nos libertés et nos droits, policiers, journalistes, héros anonymes, je vivrais encore plus, plus fort, mieux, de façon plus belle. Il y avait un avant 7 janvier 2015, il y aura désormais un après. Le monde va mal, les guerres perdurent depuis que je suis gamine, je ne vois que ça à chaque journal télévisé, je n’effacerais pas de ma mémoire les derniers événements, je ne fais pas abstraction des horreurs qui se passent partout dans le monde, mais hier j’ai choisi de ne voir que le beau. Car le beau parfois apparaît comme une petite étincelle d’espoir et hier c’est elle que j’ai choisi de voir, cette étincelle de beauté, d’amour et de partage, cette étincelle de liberté que l’on a fait brillé en étant unis et qui je l’espère à pu être vue par tous nos disparus peu importe l’endroit où ils se trouvent…

2015/01/img_1227.jpg

Advertisements

10 commentaires sur “C’était beau

  1. C’est sûr, ce fut un grand moment qu’on n’oubliera pas de si tôt…
    Belle réponse, éclatante réponse à tous ceux qui doutaient de la capacité de notre peuple à réagir face à la folie terroriste.
    Le plus dur commence, néanmoins… Il faut préserver la flamme et la raviver régulièrement, comme celle du soldat inconnu…

  2. C’était vraiment impressionnant de voir tout ce monde réuni pour la même cause. J’espère que cela aura servi a quelque chose, j’ai du mal à y croire.

  3. Quelle beau témoignage 🙂
    Je me permet de rectifier un peu tes chiffres, très enthousiaste : en France, en totalisant le samedi et le dimanche, on est à presque 4 millions de personne dont un peu plus de 1,5 à Paris. Les comptages ont été très difficiles en raison de l’affluence.
    Ton billet plein d’espoir fait du bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s