Humeurs

Société de consommation affective

2015/01/img_12611.jpg
Je vois fleurir tout un tas d’articles sur le célibat et le couple des trentenaires dans notre société, comment nous percevons le célibat, les rencontres, l’amour… Je vois des articles expliquant qu’on ne le vit pas mal au vu des nombreux sites de rencontres qui fleurissent, et je ne vous parle même pas des applis… Je lis même qu’être célibataire trentenaire serait tendance aujourd’hui ! Waouh je suis tendance ça me fait une belle jambe… Et je lis aussi qu’on aime mal, qu’on est difficile, qu’on prend et qu’on jette pour un rien vu qu’on aimerait que tout soit parfait et que par conséquent nous sommes des exigeants. Je lis qu’on ne sait pas se contenter de ce qu’on a quand on est en couple et qu’on va rompre pour une raison futile et enchaîner une autre rencontre, la montrer sur les réseaux sociaux mais bien sur on ne montrera que le positif car pour l’image que les autres ont de nous, c’est toujours mieux de montrer la perfection telle qu’on la voit. Car l’opinion des autres et l’image qu’on leur montre comptent.
Je n’ai pas la même idée du célibat et de l’amour, je ne suis pas positive mais j’essaie d’être néanmoins réaliste et je me fiche pas mal de ce que pensent les autres vu que ma vie sentimentale je la vis pour moi et comme j’en ai envie. Chaque chute me renforce, m’apprend, il sera vernis l’heureux élu 🙂 Bien sûr il y a du vrai dans cette vision de la société, mais je serais curieuse de savoir si ceux qui ont écrit ces lignes sont trentenaires et célibataires. J’ai l’impression qu’il y a deux poids deux mesures pour les trentenaires en couple. On se sépare pour un rien, parce qu’on est une génération « je prends je jette » car tous ces sites et appli de rencontres qui existent veulent nous faire croire qu’on trouvera toujours mieux. Et d’un autre côté, des couples qui ne fonctionnent pas, qui sont branlants vont perdurer parce qu’ils sont attachés, habitués et que prendre la décision de retrouver le célibat fait sacrément flipper, alors ils vont se contenter de ce qu’ils ont. Je ne sais pas ce qui est le pire… ou le mieux en fait. Essayer et tout faire pour que ça fonctionne oui, mais se voiler la face je ne suis pas certaine que ça soit la solution. Quant aux relations qui se stoppent en un claquement de doigts, c’est vite baisser les bras et vivre en se disant qu’il y aura mieux. Sauf qu’à vouloir toujours mieux, toujours plus, à être trop exigeant et à s’arrêter sur un petit défaut et tout arrêter on se retrouve à errer et à ne rien avoir ni s’épanouir. Et se contenter d’un couple où l’on ne se sent pas à sa place ni pleinement heureux c’est peut être qu’on n’est pas exigeant du tout. Pas simple n’est ce pas ?

2015/01/img_1213.jpg
Ma génération n’est pas simple car la plupart d’entre nous veulent tout mais sans rien faire, comme si tout leur était dû. Depuis quand on a tout sans relever ses manches et en chier un peu ? Ma génération n’est pas positive, on voit le couple comme étant une espèce de nuage noir et chiant et on n’a aucune envie de faire de concession ou à l’inverse on en fait trop car on se dit qu’on ne trouvera pas mieux ailleurs. On ne voit pas le couple comme cette espèce de sentiment magique, cette sorte de bulle qu’on forme à deux tout en étant chacun distinct, que l’on peut avoir envie de faire des concessions pour l’autre car il nous rend la pareille et qu’on peut aimer et être aimé en retour sans pour autant que ça soit rose tout le temps, mais l’autre mérite qu’on fasse des efforts. On balbutie dans nos relations, on est dans le trop ou le pas assez mais le juste milieu, les compromis, l’envie, la communication n’ont pas vraiment leur place. Je ne vous dirais pas comment vivre une relation de couple, car j’en sais rien du tout je sais juste ce que j’aimerais et n’aimerais pas. Je ne prévois pas comment se passera ma vie sentimentale car je n’ai pas envie de prévoir, je préfère vivre le moment présent et je profiterais le moment venu et vivrais chaque chose comme elles viendront. Chacun gère sa vie sentimentale comme il le sent, le principal est que chacun y trouve sa place… sans se fourvoyer. Moi je l’ai trouvé ma place, avec moi, reste à trouver la mienne avec l’autre… Et trouver l’autre cela va de soi !

Publicités

14 commentaires sur “Société de consommation affective

  1. Je pense assumer d’être difficile.
    Et je pense assumer le fait de rompre. Comme tu dis, les ruptures nous rendent plus forts. Et si nous avions tout simplement envie de vivre notre vie amoureuse comme une aventure ? En trouvant l’élu, on se souviendra de toutes les étapes par lesquelles nous sommes passées, et nous apprécierons celle que nous sommes devenue ! 🙂

  2. Salut Miss Bavarde! Merci pour cet article qui met des mots sur ce que j’observe actuellement autour de moi, essentiellement sur facebook.
    J’ai un peu plus de mal à positiver sur mon célibat de trentenaire après le 3ème échec sentimental que je viens de vivre…
    J’ai été confronté à un regard négatif tout particulier dernièrement : être célibataire à 30 ans c’est signe qu’il y a quelque chose qui cloche chez nous, comme un vice caché en dépit du bel « emballage ». Pas évident de s’en défaire…Tout cela rejoint ton thème de société de consommation affective.
    En tout cas, j’espère rapidement être heureuse dans ma vie de célibataire…

    1. je te le souhaite aussi car on se sent beaucoup mieux je t’assure ! Mais ce n’est pas evident et ca demande du temps… prends du temps pour toi et les autres et ce qu’ils pensent on s’en fiche 🙂 bisous

  3. Bonsoir

    Habituellement je ne commente jamais. Pourtant je vais faire une exception cette fois-ci. Je suis un de ces trentenaires célibataire et en lisant votre texte j’arrive à mettre des mots sur un phénomène que je n’arrivait pas trop à m’expliquer. On voit que vous avez passé du temps sur le sujet! Bravo. Je suis d’accord avec vous sur de nombreux points, pour d’autres je vais méditer ça un peu.
    Bon j’étais venu sur internet pour chercher une recette… Résultat je clique sur lifestyle et de clics en clis je tombe sur votre blog… Vous faites de bonnes recettes aussi?😋

  4. Hello Miss. Bavarde, cela faisait un moment que je n’avais plus parcouru votre blog et entre temps… j’ai passé le fameux cap de la trentaine (une maternité et demi passée, quelques cheveux blancs et nuits blanches mais toujours avec le sourire!). Et honnêtement 30 ans, c’est l’âge de tous les rêves et de tous les possibles! C’est ni trop top ni trop tard pour trouver l’élu. C’est l’âge ou on peut être mariée avec enfants ou célibataire sans que cela ne choque dans aucun des cas. On est totalement libres et… encore mieux quand on fait fie des étiquettes! Bref, je pense que c’est une dizaine formidable pour les femmes de notre génération alors…profitons en!

  5. Bonjour
    Je viens de découvrir votre blog.
    Je vis sur une petite île Française à l’autre bout de la terre.
    J’ai presque 40, aîe…oui, je ne pourrais bientôt plus dire que je suis dans la trentaine et je suis célibataire ( divorcée ca compte ???) et je me retrouve dans une bonne partie de ce qui est dit sur ce blog : la rupture, la pression, la remise en question en en même temps le plaisir de choisir…ou pas…en tout cas pour moi fini le discount…oui je veux être exigeante et je l’assume et non je ne rêve pas du prince charmant, juste d’une personne charmante et ca ne me semble pas être trop demandé.
    Merci pour ces articles plein de finesse et d’humour

    Hasna

  6. Coucou,
    J’aime énormément ta façon d’écrire parce que j’arrive à imaginer qui tu es dans la vraie vie. Peut-être que je me trompe, mais je nous trouve plein de points communs. Être trentenaire et célibataire ne doit pas être facile en effet. Je pense qu’être célibataire à partir de 18 ans n’est pas simple non plus. J’espère que tu t’épanouis de plus en plus ! En espérant lire de nouveaux articles de toi tous les jours. À bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s