Le jour où j’ai appelé une psychanalyste

image

Ce jour là fut le début de ma renaissance personnelle. Si tu penses que suivre une psychanalyse ne sert à rien, que je suis faible car incapable d’avoir évoluer sans l’aide d’une personne extérieure, si tu lis ce post parce que tu me crois folle et que tu ça te fait rire, passe ton chemin direct et ensuite regarde toi vraiment dans une glace et accepte ce que tu y verras mais tu sais quoi, je pense que tu n’en seras pas capable car juger les autres et les décréter faible est une marque de faiblesse, alors à tous ceux qui se disent la pauvre elle consulte, sachez que je suis bien plus forte et courageuse que vous. Pour ceux et celles que ça peut aider restez avec moi !

Pendant longtemps j’ai cru me sentir bien dans mes pompes. Pendant longtemps j’ai voulu correspondre à l’image que les gens soi disant des ami(e)s avaient de moi. Pendant longtemps je me suis oubliée au profit des autres : amoureux et ami(e)s. Puis parfois j’ai observé un changement chez ces gens là quand je n’étais pas d’accord avec eux, quand je n’étais pas toujours bavarde, quand je ne prenais pas toujours des nouvelles. Je me suis posée des questions. Puis j’ai fait une rencontre qui m’a fait comprendre beaucoup de choses sur moi importantes et nécessaires. Puis je me suis pris un mur qui fut avec le recul également bénéfique.

image

Je comprenais que je devais revoir certaines façons d’être qui ne me correspondaient pas, car au final je faisais des efforts pour les autres mais je m’oubliais et j’étais continuellement déçue, mais j’ignorais par quel bout commencer. J’ai donc décidé d’appeler à l’aide et de faire une psychanalyse. J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai pris la décision de tout balayer, de me regarder en face, d’accepter ce que je verrais et qui ne me plaira pas forcément, d’affronter mes peurs et mes doutes et d’avancer. Je ne pouvais décemment pas rester celle que j’étais et qui étouffait. Alors j’y suis allée. Et ce fut dur vraiment, tout reprendre de zéro n’est pas chose aisée, accepter que la faute n’incombe pas forcément aux autres n’est pas facile, voir que l’on faisait des erreurs de jugement non plus. J’ai donc regarde les choses en face, je me suis plus affirmée, j’ai pensé à moi avant les autres et ca n’est pas si difficile que ça, j’ai coupé les ponts avec bon nombre de personnes qui au final avaient du mal à accepter celle que j’étais réellement et je ne regrette rien. Cet appel à eu lieu il y a déjà un an, j’ai parcouru un chemin incroyable. Je suis sereine, bien dans ma vie, en phase avec mes décisions, mes choix de vie, je vis pour moi et je suis fière de celle que je suis et j’aime celle que je vois chaque jour. Alors oui une psychanalyse est pour moi une décision courageuse, difficile mais qui en vaut le coup. Je vous en reparlerais sûrement, j’ai pas mal hésité avant de poster cet article mais je me suis dit que peut être ça aiderait des gens et en déciderait certains ! Quand à ceux qui jugent, je vous trouve bien pathétique !

Publicités

22 commentaires sur “Le jour où j’ai appelé une psychanalyste

Ajouter un commentaire

      1. moi aussi ca m’a fait ca un temps et puis un jour sans que je comprenne j’avais fait un bon de géant ! ma psy me disait que quand on stagnait c’est que l’inconscient bosse !!

      2. Ah bon, tu me soulages en disant ca. Le psy me dit: ca sera plus court qu’avec un psychologue…resultat: ca fait deja plus d’un an que je suis avec lui…..

      3. j’ai vu psychanalyste moi et ca fait donc 1 an mais je commence a bcp réduire ! Après tout dépend de pourquoi on va les voir ! Un jour j’ai réalisé que j’avais fait un sacré chemin et tout se vidait dans ma tête tout était plus clair plus simple plus facile et la ca fait du bien ! mais j’ai eu des périodes compliquées !!

  1. J’en ai fait une pendant une bonne année (j’ai arrêté il y a un bon mois).
    Et ça m’a fait du bien.

    J’y suis allé pour une chose en particulier et je me suis rendu compte que ce n’était pas le fond du pb.
    Et ça m’a permis de résoudre certaine de mes peurs.

      1. Moi, j’avais ralentit aussi, mais surtout parce que financièrement ça faisait un budget (70€ tout les 15jours).

        Et j’ai pris la décision d’arrêté car j’ai l’impression d’être passé au dessus du pb.

      2. Si ton problème s’est résolu c’est ce qui compte pour le budget je comprends même somme mais chaque semaine moi ! Mais je vois ça comme un investissement personnel de toute façon c’était nécessaire 🙂

      3. C’est aussi ce que je me disais que c’était nécessaire.
        Le seul truc, c’est que moi, ça grève le budget de la famille donc c’est moins simple à accepter 🙂

        Mais comme à la base j’y étais allé pour sauver mon couple, c’était plus simple de le justifier 🙂

      4. LOL je comprends ! Tu sais les sous je les avais pas non plus je me suis privée mais j’ai réussit aussi à me faire plaisir et à ne plus dépenser dans des trucs inutiles ! Au final ça vaut le coup 😉 le principal est que ça ai donné des résultats ^^

      5. C’est clair que c’est le principal.
        Ce qui des fois est difficile de voir si il y a eu ou non des résultats.

        Moi, j’y étais allé pour un truc et pendant la période, j’ai fait une grosse crise d’angoisse donc je me suis dis qu’il fallait peut-être que je travail sur ces crises que je faisais plutôt que ce pourquoi j’y étais allé à la base.

        Dans ma tête, ça m’embêtais car j’avais l’impression de laisser mon objectif de base.

        Et en fait, il se trouve que tout était lié et le fait de m’en rendre compte m’a permis d’aller mieux.

        Je ne dirai pas que certain truc ne me stress plus, mais j’ai l’impression que ce n’est plus des angoisses.
        Et j’ai plus le besoin de plaire et du regard approbateur des autres.

      6. Alors tu as fais un énorme chemin ! Tout est lié je m’en suis aperçue aussi en parlant et en disant les choses tu te rends compte que tout se recoupe ! J’ai trouvé ça hyper intéressant et je suis enrichie et sereine et plus posée, plus confiante ! Bref je vais bien tout simplement et dans ma tête c’est clair 🙂 On verra quand je serais dans une relation ce que ça donnera mais ça ne m’effraie pas comme avant 🙂

      7. Je ne cours pas après déjà il arrivera quand il arrivera 🙂 je suis bien et j’aime qui je suis et ce que je vis alors c’est tout ce qui importe ! le reste suivra en toute logique 🙂

  2. c’est tellement plus simple de juger, cela évite surtout de regarder sa propre vie en face et de se juger soi-même
    Malheureusement on vit dans une société qui fait qu’on est en permanence insatisfait de nous même car il faut correspondre à ceci ou à cela et rentrer dans tel case. Il faut être parfait, ne pas se plaindre et réussir sur tout les fronts, ce qui fait nos névroses d’aujourd’hui 😉

    1. C’est bien pour sortir de ça justement que je suis allée voir une psychanalyste ! et je suis ravie de ce que je suis et de ce que j’ose affirmer ! je rentre pas dans les cases pour faire plaisir et ça fait bcp de bien ^^

  3. Je me retrouve dans tes mots et dans les commentaires. Je n’ai jamais fait de bruit, et j’allais toujours bien… Du moins c’est ce que tout le monde pensait, et j’ai fini par y croire moi-même. J’ai creusé mon propre trou, et un jour je suis tombée. C’est comme ça que j’ai fini par aller voir un psychiatre il y a six mois. Aujourd’hui les raisons pour lesquelles j’ai été toquer à sa porte sont bien loin, j’ai découvert toute la partie cachée de l’énorme iceberg qu’est ma vie. Tout ce que j’ai intériorisé, refoulé, ignoré. Je n’ai pas fini de faire la paix avec l’intégralité de ma personne, mais je suis fière du chemin que j’ai fait depuis ma descente aux enfers et aussi depuis l’avant. Je m’affirme, j’accepte d’avoir peur, mal, et surtout de ne plus le cacher. J’accepte aussi d’être heureuse sans en avoir honte ou culpabiliser… Aujourd’hui je me porte à l’idée d’entreprendre une psychanalyse plus approfondie, puisque libérée des angoisses de surface qui m’empêchaient d’atteindre mon iceberg inconscient… 🙂

    1. et bien je te dis un immense bravo !!! tu peux être fière car je sais comme c’est difficile comme démarche mais aussi très courageux !! tu as fait le plus dur je pense et te souhaite plein de belles choses sur cette route ! tu me tiendras au courant ?! et encore waouh bravo !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :