Paris en gris

©Jean-Jullien-Pray-for-Paris
©Jean-Jullien-Pray-for-Paris

Que dire… Je n’ai pas de mots ou plutôt j’en ai trop… Un trop plein de mots que je ne sais comment évacuer. Mes larmes ont coulé, de tristesse pour ces gens que je ne connaissais pas, de colère car je ne comprends pas, de surprise et d’admiration devant l’élan de générosité qui a envahi les réseaux sociaux avec le hashtag #PortesOuvertes.

Vendredi 13, journée de la gentillesse. C’est ce qu’on m’avait dit le matin même. J’ai même plaisanté dessus. Tu parles !!!! Gentillesse mon cul oui ! Vendredi 13, journée de la mort, de l’horreur, de la barbarie et de l’incompréhension… Mais aussi car oui il y a un mais et celui là est beau, ce fut en retour la journée de la lutte, de l’entraide, du partage, de la compréhension, du soutien, de la solidarité, de l’amour, de l’amour, de l’amour…

Vivre à Paris est devenu bizarre, étrange, curieux… Tout est gris, les murs, la ville, nos âmes et nos cœurs pleurent… Mais car oui encore et toujours il y a un mais, on se relèvera de ces attentats. Peu importe le temps que ça nous prendra, les terrasses des cafés, des bars et des restos ne désempliront pas, un jour le Bataclan résonnera du son de nos applaudissements, de nos rires et de musique, nos chambres seront remplies de passion amoureuse, de rires et de bonheur… Paris sourira, Paris vivra et Paris sera encore plus fort. On sera plus fort. On n’a pas le choix. Pour tous ceux à qui on a enlevé cette chance de vivre leurs rêves, vivons les nôtres, vivons à fond, encore plus, toujours plus, écoutons nous, faisons nous plaisir, de nous contentons pas de ce que l’on a. Vendredi 13 nous a montré que la vie pouvait être courte, à nous de réussir chaque seconde et d’en profiter. Vivons pour ces âmes perdues. Vivons pour nous même. On leur doit et on se le doit à nous même. Paix à vos âmes. Paix sur vous mes amis, et soyez remplis d’amour. Vous avez le mien !!

Publicités

7 commentaires sur “Paris en gris

Ajouter un commentaire

  1. Si je devais faire un billet dessus, je dirais que je me sens étrangement étranger à ce qui s’est passé. Tout d’abord parce que je n’y étais pas, ensuite parce que la vie m’apparaît comme violente tous les jours et que cette violence, on n’en parle pas lorsqu’elle ne nous explose pas à la figure. Comme les milliers de vie fauchées chaque année dans les accidents de la route, comme les milliers de migrants qui se noient, la plupart des migrants qui frappent à nos portes fuyant justement ce terrorisme (mais non on trouve cela anormal donc on ferme nos propres frontières). Bref beaucoup d’hypocrisie à mes yeux. Tout de suite, ça nous touche donc nous sommes frappés d’effroi.

    Cette journée du 13 est finalement une journée équivalent au crash d’un avion (un petit : le rio paris a couté la vie à 220 personnes). Mais il aura cette force supplémentaire de nous faire prendre conscience que la vie est belle (nous qui nous plaignons en permanence), qu’il nous faut en profiter à chaque jour qui passe. Et oui, c’est un beau rappel de ce que l’intolérance coûte et j’espère que chaque personne touchée saura, en mémoire de ceux qui sont morts, insister sur ce que l’être humain a de beau à offrir. Alors au contraire, je trouve que d’une certaine manière, ça rappelle les fondamentaux de ce que nos relations et notre regard vis à vis des autres devraient être et ma foi, avec le recul, il peut en sortir du bien.

    1. Non je ne connais pas du tout ! Chacun s’exprime à sa façon ou pas peu importe ! C’est normal j’ai envie de dire de se sentir plus touchée quand Ca se passe à 20km de chez toi enfin chez moi qu’a 20 000km ! On se sent plus fragile et comme tu le dis on a tendance à l’oublier et à oublier la base ! Si on pouvait en avoir conscience sans ces événements ça serait bien sûr beaucoup mieux !!

      1. En tout cas j’avais beaucoup plus été touché par Charlie Hebdo. Peut-être ai-je accepté la situation et du coup, je suis moins sensible.

        C’est un beau livre et plus que tout, je pense qu’il te correspondrait pas mal dans ta réflexion actuelle …

  2. La loi du mort kilomètre comme on dit en journalisme…Moi aussi j’ai publié un post sur mon blog. Parce que çà fait du bien d’écrire quand çà ne va pas. Certains dessinent, certains jouent ou écoutent de la musique. Chacun le vit à sa façon. Il y a déjà assez de haine si en plus les gens se mettent à se juger les uns les autres…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :