Humeurs

Les applis/sites de rencontres : même combat

  
Et ça se confirme c’est pas pour moi. Que ça soit l’un ou l’autre c’est pas pour moi. Pourtant j’ai tenté à bon nombre de reprises vu que : 1 : il n’y a que les imbéciles qui changent pas d’avis. Et de 2 : on sait jamais !

Mais voilà je dois bien finir par admettre que ça ne me convient pas. Il y en a pour qui ça marche et tant mieux ! Et d’autres qui doivent trouver un autre moyen. Comme je ne suis pas une fille qui bouge son cul en boîte tous les we (1 c’est plus trop de mon âge, 2 ça m’emmerde profondément, et 3 ça se saurait si les mecs bien étaient en boîte les samedis soirs), que je ne sais pas draguer : je laisse tomber cette méthode. Après réflexion des méthodes j’en ai aucune car ça (il) me tombera sur le coin de la figure quand je m’y attendrais pas comme d’habitude ! 

  
Les sites ou applis (j’ai testé que Once) c’est chiant. Au final juger sur une photo, cliquer sur j’aime / j’aime pas ça me saoule ! Et tu peux vite te faire avoir et passer ton temps à cliquer sur le petit ✅ ou la petite ❌ trop souvent ! Certains de mes ex furent issus du célèbre site de rencontres avec le petit panier (caddie/chariot), et même si tu craques sur une photo, un descriptif, des échanges ça ne vaut pas le craquage en direct : IRL comme on dit ! Là c’est festival. Ça m’est arrivé, rarement mais je l’ai vécu. Et c’est bouleversant et excitant, et puis là pas de surprise tu SAIS que l’autre te plait ! Tu te poses pas la question. Bon après j’ai pas forcement craqué sur les mecs qu’ils me fallaient mais là n’est pas la question ! C’est agréable cette sensation, si c’est partagé et que tu sais que c’est reciproque, allez hop y a plus qu’à ! Enfin y a plus qu’à vérifier bien 2/3 petits détails avant hein 🙂

Dernièrement j’ai été amoureuse durant quelques heures d’un homme comme je les aime. Physiquement je craquais à fond genre j’ai 15 ans vous voyez. Et il avait un petit côté je râle et imparfait qui m’a rendu amoureuse. Ce fut peut être à sens unique, peut être pas. Aucune suite n’arrivera mais qu’importe. Cette rencontre et ce coup d’amour venu sans que je m’y attende était hyper agréable et je n’ai qu’une hate : que ça recommence et en sens inverse. Vive les surprises de la vie et adieu les rencontres sur écran !

Publicités

26 commentaires sur “Les applis/sites de rencontres : même combat

  1. Idem ce n’est absolument pas pour moi et pourtant j’ai bien tenté et retenté… mais pour toutes ces mêmes raisons que tu décris j’ai décidé de laisser faire le destin. Allé patience notre tour viendra 😉

      1. Parce qu’il est souvent difficile de rencontrer des gens à l’extérieur.

        Je croise plein de gens, mais vu que j’accoste personne, je ne les rencontre pas.

  2. Je te rejoins parfaitement. D’un côté, en boite c’est du physique, de l’autre, sur les sites internet, on fantasme sur un idéal. Et dans la vraie vie, comme le dit Trenty, à moins de faire des rencontres via des ami(e)s, les vraies rencontres semblent bien difficiles. Bref c’est chiant. Mais bon, il faut continuer à vivre sa vie et on finira par croiser quelqu’un.

    Ca me fait penser qu’en Allemagne, ce sont les femmes qui abordent les hommes. Oui je sais sans transition, peut-être pour me dire que ne sachant pas draguer, j’espère croiser une allemande :). Mais je pense que mon problème c’est qu’autant je sais créer du lien facilement, autant être dans une approche de séduction, ça ça me paraît être quelque chose d’ultra compliqué.

      1. Tu veux dire que dans les relations de drague, ils se prennent pas la tête ? 🙂

      2. J’en suis pas loin : moi c’est plus le côté friendzone que j’ai développé alors 🙂

    1. A Québec aussi ce sont les femmes qui abordent les hommes. Heureusement qu’une amie me l’a expliqué sinon je serais toujours à faire mes yeux de merlan frits à notre petit serveur pour qu’il vienne papoter un peu avec moi ^^

  3. je vais y aller d’un bon gros « MOUUUAI » ! 🙂

    Au final les sites de rencontre, c’est quoi?

    A l’heure où on nous cantonne à la maison avec des series plus folles les unes que les autres, des bouquins traduits de tous les coins de la terre, un accès internet via lequel se créer des flux de culture mode, pâte à sel ou autre schtroumpferies on sort de moins en moins pour « flâner ».
    La majeure partie de nos sorties ont un but, les amis, les proches, un ciné, un théatre, une reflexion perplexe devant le rayon des chips et ses 999 gouts différents.
    C’est terminé le temps ou tu te poses en bord de periph les jambes vissées sur une rembardes en accueillant le/la doux(ce) rêveur(se) qui vient compter les voitures rouges (elles gagnent toujours) qui passent dans les 3 prochaines heures!!

    Et selon la célèbre tirade de DSK « no zob in job » et la pression sociale du groupe d’amis dès que tu oses approcher le +1 de l’un d’eux à une soirée….il n’y a pas tant de choix que de passer par un premier filtrage « sites de rencontres » non?

    Après….un millions de débats s’offrent à nous (j’ai compté) mais ce que je veux surtout mettre en avant c’est que quel que soit le background « bar/pub, friends, boulot, afterwork, boite, sites » tout est une question d’opportunité et de « chance/destin ou prise en main » (tu l’as? :p).
    Tu tomberas toujours sur les 99% de débiles/folles inintéressants au possible qui pensent qu’ils vont arriver à t’accrocher en te demandant de leur raconter ta vie.
    Comme si t’avais pas autre chose à faire que d’expliquer ton planning hebdo à un(e) parfait(e) inconnu faisant mine de s’intéresser à toi avant de te faire découvrir quel affreux personnage il/elle est ! 🙂

    Anyway, il n’y a aucune bonne réponse, il y a juste la bonne personne. 🙂

      1. Oui,
        il est facile de craquer sur quelqu’un. D’avoir le ventre qui se serre à l’apparition de son nom lors de la récep d’un SMS.
        D’avoir des etoiles plein les yeux etc. mais souvent cela ne donne rien.
        Passé la nouveauté ou l’attrait du charme on sent une coquille vide, un peu comme si tu croquais cet oeuf kinder et que tu t’apercevais qu’il n’y avait pas de petit jouet.
        Par dépit tu finis le kinder et il ne reste rien. Ou pour les plus « serieux » d’entre nous, ne cherchant que le graal de la surprise, tu peux meme jeter ce qu’il reste de l’oeuf en chocolat 🙂

        Trouver la personne qui, passé ce cap, nous fera toujours ressentir ce manque, nous rongeant à la minute de son départ jusqu’a la seconde de son retour, n’est pas « fréquent ».
        Ce n’est pas fréquent pour un millions de raisons (j’ai encore compté ,) ) mais je pense que oui, on à tous un pendant qui nous le fait ressentir.

        On à tous un être qui va se rouler dans l’herbe à compter les nuages avec nous, qui nous casser les pieds et nous faire grogner, et qui va affreusement nous manquer à chaque journée.

  4. Oui, je suis plus axée surprises de la vie moi aussi. Tout peut arriver mais les relations sur Internet portent facilement, pour moi, l’étiquette Jetable et renouvelable à volonté. Je n’arrive pas à m’y mettre. Bonne chance avec les surprises de la vie !

  5. Hello. Tu as raison, les applis/sites de rencontres ne sont pas pour tout le monde. Moi aussi j’avais arrêté d’y croire jusqu’au moment où j’ai rencontré l’amour de ma vie à tout hasard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s