What the fuck

20130530-175708.jpg

Non mais sérieux c’est quoi cette actualité ? Qu’est ce qui a fait basculer ce monde dans l’horreur constante et partout ? Alors désormais on ne peut plus aller à un concert de rock, au resto ou dans un boite gay sans craindre qu’on nous fusille ? Paris, Bruxelles, Orlando… quand est ce que ça s’arrêtera ? Quand tous les fanatiques seront emprisonnés ou tués ? Quand je vois que des mecs se foutent sur la gueule pour des matchs de foot je suis outrée. Qu’on tire sur n’importe qui parce qu’il est gay, parce qu’il aime le rock, parce qu’il aime tel resto je suis outrée et choquée ! Et ça me donne encore plus envie de profiter de la vie qui peut s’arrêter n’importe quand !

Ça n’est pas être défaitiste que d’avoir conscience de ça, ce n’est que la vérité. Tout peut basculer sans qu’on ne l’est prévu. C’est la vie, on ne peut prévoir de quoi demain sera fait, bien sûr on prévoit ses vacances, on prévoit des déplacements pro, des soirées entre potes mais le reste ne nous appartient pas, ça n’est pas dans notre pouvoir. Alors quand je vois les gens attendre que leur ex revienne, perdre du temps dans une relation non épanouissante parce que comprenez bien, faut être en couple, bah oui c’est mieux dans une soirée. Quand je vois que des ados sabotent leur santé pour que leur taille ne dépasse pas 21 cm, quand elles se privent de tout ce que la terre nous donne pour ressembler à des images photoshopées juste pour être comme tout le monde… Ça me fout en rogne, ça me rend triste et je me dis mais merde la vie ce n’est pas ressembler à la fille de tel magazine, ce n’est pas se taper un abruti ou une folle furieuse sous prétexte qu’être seul une fois passé 30 piges c’est la lose.

La vie c’est profiter, c’est rire, c’est manger, c’est penser à soi, vivre pour soi et non pour les autres, c’est aimer le corps qu’on nous a donné, aimer la personne que l’on est, trouver sa place dans ce monde et vivre entourée de ceux qui nous méritent et qui nous aiment pour ce que l’on est. C’est arrêter de faire semblant, c’est arrêter de se priver et de faire plaisir à untel ou untel. Bordel les gens ouvrez les yeux, tout peut s’arrêter en traversant la rue ou en sortant en boîte, alors profitons, vivons, aimons nous, couchons ensemble, faisons des bébés et envoyons chier les merdeux et l’image que la société nous montre. Soyons nous mêmes et pas un autre. C’était mon désespoir du dimanche soir. Je vous love (enfin pas tous faut pas déconner ^^)

Publicités

7 commentaires sur “What the fuck

Ajouter un commentaire

  1. Je n’appelle pas ça du désespoir. Au contraire, ton message est très libérateur ! Se libérer des contraintes qui nous empêchent de prendre conscience et d »explorer notre plein potentiel tout en faisant preuve de bienveillance et d’émerveillement pour tout ce qui est beau : tant dans la nature que dans l’être humain.
    On ne peut pas faire grand chose pour les autres mais pour nous, oui. Et mine de rien, c’est également grâce à ça que le monde changera.

    Bon début de semaine 🙂

  2. Tu as entièrement raison et malheureusement ce genre d’évènement nous rappelle qu’il faut profiter de la vie de chaque moment et la vivre comme on l’entend.

      1. tu es déjà à 2 :). Au final, comment transformer une mauvaise nouvelle en de l’énergie positive ! Re Merci 🙂

  3. Je vous love (enfin pas tous faut pas déconner ^^)
    Je veux savoir qui tu love pas, moi ? 😉

    Et oui, le monde est brutal.
    Mais si tu regarde, l’histoire c’est pas nouveau 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :