Vivre avec toutes les pages de son livre

pexels-photo-818650

Dans une vie, on écrit un bon nombre de pages et de chapitres. Pas que de beaux chapitres d’ailleurs, que ça soit dans le domaine pro ou perso. Mais à chaque livre, vous trouverez des pages à chier voire des chapitres entiers. Et bien les ex c’est pareil. Ils sont comme des pages (ou chapitres selon la durée de la relation) de notre histoire, notre livre. Certains ex nous marquent plus que d’autres, je ne me rappelle pas de la majorité d’entre eux, notamment ceux qui ont fait une brève apparition dans ma vie. Le cerveau doit faire le ménage parfois, donc on élimine les détails superflus qui n’apportent pas grand chose à l’histoire.

Pour autant, certaines pages ou chapitres sont difficiles à oublier, ou du moins on doit composer et apprendre à vivre avec les souvenirs. Personnellement, les ex qui ont compté pour moi, je ne les oublie pas, je n’y arrive pas. Alors, plutôt que de m’évertuer à les oublier, je vis avec. Ils sont une partie de mon livre amoureux, ils ont participé à celles que je suis aujourd’hui, certains plus que d’autres. J’ai du apprendre à vivre avec les souvenirs et les déceptions et pleurs qui leur sont liés. Je suis sensible et je m’attache vite, c’est comme ça, on me refait pas hein ! Je craque vite, du moins sur certaines personnes. Celles qui ont CE truc qui en 3 secondes me fait comprendre que lui, il est spécial. Dans la catégorie spéciale, j’ai un chapitre et quelques pages. La fin du chapitre fut douloureux, j’y repense parfois, car suite à cela, de gros changements ont eu lieu dans ma vie. C’était un chapitre bénéfique pour mon livre. Il a permis de le faire évoluer et en bien. Je me suis démenée pour ça aussi. Puis il y a ces quelques pages écrites dernièrement, lui aussi était spécial. Spécial pour tout un tas de raison liées à notre rencontre, le lieu, la manière… Je savais que ces pages ne deviendraient pas un chapitre, l’histoire s’est terminée doucement, avec une fin plus abrupte que je ne l’aurais voulu, mais c’est comme ça. J’apprends à vivre et avancer avec ces pages et chapitres, car elles ont leur importance. Elles contribuent aux choix que je prends aujourd’hui, pas seulement dans ma vie sentimentale (certes déserte) mais aussi dans ma vie en général notamment professionnelle.

pexels-photo-279415

Un chapitre ou certaines pages prennent toutes leur importance pour la suite du livre. Elles relancent l’histoire, le protagoniste, ses décisions et le cours de sa vie. Enfin s’il prend conscience de la nécessité de le faire évidemment. J’ai le sentiment que si le cerveau garde certains souvenirs, c’est pour les leçons qu’on en tire. Je sais que je n’oublierais jamais certains ex, pour diverses raisons, j’ai fait mon deuil. Maintenant, ces histoires, ces pages et chapitres je les regarde avec bienveillance, et garde les bons et les mauvais moments. Car un mauvais moment arrive pour une raison, c’est un caillou sur la route, et parfois notre chemin va dévier. Mais peut être que ces chemins que l’on prend, et qu’on n’avait absolument pas prévu sont là pour une bonne raison. Dévier de sa route, ne pas tout contrôler, et on doit accepter de lâcher prise. Le hasard existe, mais notre chemin est il automatiquement déjà tracé ? Je ne sais pas. Avec tous les chapitres de mon livre, je sais que, pour moi, ça ne sert à rien de tout prévoir à l’avance, que ça soit le job que je vais faire, ou encore les rencontres que je vais faire. Je vis au quotidien, j’apprécie le moment présent car regarder trop en arrière et y rester est inutile, regarder trop loin devant et prévoir toutes les étapes de notre vie c’est ne pas apprécier l’instant. Celui qu’on vit, maintenant. C’est comme lorsqu’on commence un livre, et qu’après quelques chapitres, on file lire la fin. On manque ainsi tout l’intérêt du livre, vous n’êtes pas d’accord ?

Publicités

5 commentaires sur “Vivre avec toutes les pages de son livre

Ajouter un commentaire

  1. Tu sais qu’avant de te connaitre comme je te connais maintenant, j’ai jamais cru que tu étais quelqu’un qui pouvait s’attacher vite et être aussi sensible. Je t’ai toujours vu comme quelqu’un de très indépendant et fort… Comme quoi parfois on se trompe. Bref… Tu as raison. On doit vivre avec notre passé mais ne pas trop s’y attarder, comme ne pas aller trop vite dans ce qui n’est pas arrivé ou n’arrivera pas, pour profiter du présent… Merci pour tes mots en tout cas 😙

  2. Tout à fait d’accord avec toi !
    J’ai le même rapport à mes ex. Ils sont dans un coin de ma tête.
    Je trouve que c’est pareil en amitié d’ailleurs. Enfin, surtout certaines relations !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :