Admettre ses faiblesses pour mieux avancer

pexels-photo-669986

Il y a des jours, ou la journée est top et le soir plus compliqué. Parfois ces jours vont durer un moment. Souvent on répondra à la fameuse « Comment tu vas ? » par quasiment toujours : « bien sûr, tout va bien ». Pourquoi est ce si difficile de dire tout haut qu’on n’a pas le moral, qu’on a des cernes, des boutons, de la cellulite, que bidule nous emmerde et que ce client est un connard ? Pourquoi ne pas admettre nos faiblesses ou notre baisse de moral ? Les magazines te rabâchent les oreilles que tu dois t’aimer, accepter ton corps et vivre dans le moment présent MAIS on te donne les régimes à adopter avant l’été, les exercices à faire pour avoir le Summer body, etc. Admettre ses faiblesses n’est pas toujours bien vu. Certains te verront faible point. Hors, je ne vois pas les choses comme ça 🙂

Souvent, plus des 3/4 du temps, tout va bien. Je veux dire, je suis bien dans mes pompes et je me dis dans la journée, t’es bien là, tout de suite maintenant. Après tout j’ai quelques clients réguliers, je suis en recherche active pour en trouver d’autres, j’ai fini mon site dont je suis super fière, je fais ce qui me plaît, à mon rythme. Je suis mon bonhomme de chemin. Certes pas celui pensé il y a quelques années mais c’est la voie que je dois suivre à 36 ans. On ne peut être attaché à hier arrêt et penser à demain continuellement. On n’est pas parfait, je suis très loin de l’être. Je fais des erreurs, j’en ai fait un paquet comme de mauvais choix mais j’ai aussi pris d’excellentes décisions à des moments clés de ma vie en dépit de ce que les autres pouvaient penser.

Dans l’adversité, j’ai appris à avancer. Et ça me réussit.

Admettre que l’on se trompe, qu’on prend de mauvaises décisions ou mauvais clients, qu’on fait des erreurs nous entraîne vers le positif. On ne doit pas abandonner au premier échec ou à la première frayeur. On n’irait pas bien loin et nous n’avancerons jamais hors de notre zone de confort. J’ai passé 1 semaine au Maroc à faire du surf et à chaque fois que j’allais à l’eau, quand je voyais la taille des vagues au loin, la force des mousses, j’étais un peu en flippe, mais j’y suis toujours allée. Je me suis dépassée et quand je ne réussissais pas un mouvement, je travaillais un autre élément important de la discipline. Et j’évoluais car je m’accrochais. Je ne restais pas sur un échec ou sur une faiblesse.

Et bien vous savez quoi ? La vie c’est pareil, et admettre ses échecs, ses faiblesses, et oser dire que parfois, c’est difficile c’est se remonter les manches et avancer. C’est être courageux, enfin pour moi.

typography-poster-posters-quote

Quand vous avez suivi une psychanalyse, vous voyez les choses sous un autre angle. Vous apprenez à regarder votre vie d’en haut, à voir le bon et le mauvais et surtout vous savez mieux la vivre et avancer. Reconnaître que certains matins on n’a pas le moral, qu’on se trouve une tête à chier c’est sain. Et je n’ai aucune honte à le dire. Je vis bien ma vie de Freelance, et être entourée de collègues ne me manque pas, car au quotidien, j’échange avec mes clients. J’apprécie ce quotidien loin de la folie parisienne, loin du métro boulot dodo et étant un peu une ourse, j’apprécie encore plus d’être chez moi et  ne pas devoir supporter des insupportables et incompétents. Même si je reconnais que se battre avec Pôle Emploi, checker ses factures, ses finances, prospecter (et je ne suis pas encore satisfaite de mes mails mais je persiste) c’est prenant et fatigant. Mais de cela je retire une immense fierté car encore une fois, je le fais seule. Comme tout ce que j’ai fait dans ma vie d’important, je l’ai accompli seule. Certes j’ai le soutien des amies et de la famille mais j’en suis là parce que je prends mes décisions en connaissant mes compétences et mes lacunes. Chaque mois, je me demande si je serais à la hauteur des attentes de mes clients et chaque mois, j’y crois. Car douter de moi me permet de faire le point sur mes connaissances et de tout ce que j’ai encore à apprendre pour évoluer. Je m’aperçois ainsi de ce que je peux déjà apporter à mes clients et je complète mes lacunes en lisant des tonnes d’articles !

La vie amoureuse c’est pareil même si j’avoue arriver à moins rebondir aussi facilement. Les sentiments, le petit coeur trop souvent meurtri ça n’aide pas. Mais les blessures me rendent plus forte. Malgré cela je vis bien mon célibat. Ca n’a pas toujours été le cas, et ça ne l’est pas toujours non plus, je le reconnais. Parfois, je m’imagine à rêver et espérer une histoire sympa, un peu magique saupoudrée de quelques paillettes, et retrouver ce que j’ai ressenti et vécu à Bali, les rires partagés avec lui ou avec mon ex avec qui c’était compliqué, mais un peu idéal aussi dans ce qu’on partageait. Et parfois, je n’en ai pas envie pas égoisme et je me dis que ce n’est pas pour moi. Disons que l’univers ne m’a peut être pas créé LA personne, mais plusieurs croisées au cours de ma vie durant de courts instants. Donc oui, parfois je suis pessimiste quant à ma vie amoureuse et ça me rend triste. Mais, est ce pour autant que je ne crois en rien ? Bien sûr que non. Se rendre compte de ce qu’on n’a pas encore doit nous permettre de comprendre ce qu’on a déjà la chance d’avoir vécu. Alors oui je n’ai personne aujourd’hui, et les rencontres que j’ai faite ont merdé question timing. Mais dois je m’arrêter à cela ? A ces échecs ou problèmes de timing ? Bien sûr que non, j’ai surement vécu plus que la plupart de mes copines, j’ai surement vibré plus que la plupart des nanas en couple ou célibataires. J’ai eu la chance de vibrer, d’aimer, de rire, de pleurer, de laisser des parties de mon coeur par ci par là et toutes ces expériences font celles que je suis aujourd’hui. Et je garde ces souvenirs nostalgiques bien au fond de moi, car de ces blessures du coeur et de l’âme, ressortent de superbes souvenirs magiques que beaucoup m’envieraient !

Douter fait avancer si on a les couilles de ne pas s’arrêter par peur. Se presser à avancer ne mène à rien. On doit prendre le temps de faire les choses pour soi. La société et les médias nous montrent chaque jour comment notre corps doit être, ce qu’on doit mettre dans notre assiette, ce qu’on doit porter pour être tendance et quel sport faire pour ne pas être hasbeen. Ils nous disent comment rendre un mec heureux, où trouver l’âme soeur, comment s’y prendre etc etc mais FUCK les médias. Chaque jour on nous montre des modèles, et chaque jour, des milliers de personnes se disent que c’est ça qu’elles doivent faire et suivent donc un chemin qui n’est pas le leur. Je dis encore une fois FUCK à la bonne attitude dictée par notre société. Acceptez vous, vivez et faites vos expériences et si vous vous plantez, on s’en fiche, au moins vous aurez eu le courage d’essayer de mener votre propre vie. Moi c’est ce que je fais chaque jour, et vous ?

Publicités

12 commentaires sur “Admettre ses faiblesses pour mieux avancer

Ajouter un commentaire

  1. On ne peut pas tout réussir du 1er coup et ne pas avoir d’échecs est irréalisable; on n’est pas des dieux en effet 😀
    On apprend, on tombe, on se remet en questions mais on continue d’avancer.
    That’s life!!

  2. « Douter fait avancer si on a les couilles de ne pas s’arrêter par peur. »

    Ça, ça claque 😜!!!!

    C’est tellement vrai! J’en ai toujours fait mon principe!

    « Acceptez vous, vivez et faites vos expériences et si vous vous plantez, on s’en fiche, au moins vous aurez eu le courage d’essayer de mener votre propre vie » :

    et oui, fais, fais comme tu peux mais fais! Le pire est de ne rien faire!! Et si on se plante, c’est pas grave, on recommence ! C’est tellement ca!

    Pourtant… je viens juste de sortir d’un rencard sans avoir tenté…

      1. C’est exactement pareil : Une histoire commence par un rencard, une rencontre et dans certaines situations, c’est encore à l’homme de se bouger un peu quitte à se brûler les ailes, sinon il ne se passe rien (enfin il me semble)
        Je te disais ca parce j’ai lu ton article en sortant de ce rdv.
        Mais bon article!
        Quoiqu’on fasse, il faut toujours avoir la puissance de rebondir si on se plante et mener sa barque à sa guise, à son rythme et à sa manière : c’est ce qui forge l’expérience et rend plus fort…

      2. Exactement ! Je ne sais pas si c’est encore au mec de faire le premier pas, mais disons que c’est ancré dans la société actuelle que ça « doit » marcher comme ça ! Perso, quand je sens que ça passe bien avec l’autre, ça se fera naturellement sans que ni l’un ni l’autre fasse le premier pas ! Après je suis pas la meilleure la dedans ah ah ah

  3. Je découvre ton blog et j’adore. Je viens de passer des mois à lire tout un tas d’articles désesperant les uns après les autres sur la case « célibataire-trentenaire-looseuse » et la sur ton blog j’ai un grand bol d’air. C’est vrai que l’image que renvoient les médias de la société est assez clivante. Si on est pas dans les bonnes cases, on peut se sentir très vite déprimé. les fit-girls, les royal babies, les stars en baby bump, les looks d’été et d’hiver…J’aime ta façon de voir les choses sur les évènements de la vie, sur le fait que tu t’es construite seule (idem), tu as pris les bonnes décisions au bon moment ( moi je commençais à en douter) tu as été aimée…ni regrets pour le passé, ni angoisses pour le futur bravo pour cette façon de voir les choses…en te lisant, je cicatrise à grande vitesse. Encore merci.

    1. Comment t’es trop chou ! Je suis très touchée merci beaucoup et je suis ravie d’avoir contribué à ta cicatrisation en tout cas de l’avoir accélérée 🙂 j’ai pas mal subi la société un temps et puis un jour j’ai tourné le dos à ça 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :