Pourquoi je ne veux plus utiliser d’applications de rencontre

La raison est simple, enfin il y en a même plusieurs ! D’une part je trouve ça extrêmement chronophage, pire que quand on est sur un site pour faire ses courses de la semaine sauf que quand on veut remplir son frigo, on n’a pas à se présenter personnellement mais juste sortir la CB. Ensuite tout est trop « dans le contrôle » : contrôle de l’image, des infos renseignées, de notre présentation etc. Et enfin pour l’estime de soi, ce sont de vraies montagnes russes.

Photo de cottonbro sur Pexels.com

J’ai mis quelques années avant de me décider à arrêter, en fait c’est arrivé quand j’ai finalement compris que ce n’était pas pour moi. Quand les applis sont arrivées, je trouvais ça super cool cette idée de pouvoir rencontrer un inconnu (surement charmant) que je n’aurais peut être jamais croisé via internet. En même temps c’était les tout début et c’était comme tout ce qui se créait sur internet, tout était beau, neuf et bienveillant avec des envies de partages d’informations, de vraies rencontres et pourquoi pas de créer une vraie belle histoire durable. Le côté sex friend n’existait pas encore, enfin je nuance : cela existait mais n’était pas aussi répandu et restait en général dans les sphères privées et amicales et assez rares. J’ai utilisé uniquement 3 applis de rencontre depuis la naissance des applis : Meetic, Adopte Un Mec et Once.

J’ai commencé par le monstre des rencontres en ligne, et l’initiateur de toutes les applis qui ont suivi : Meetic. L’indétronable Meetic, j’étais curieuse de voir le fonctionnement et quand c’est arrivé au début des années 2000 c’était incroyable de se dire qu’un mec s’était dit : et si on rencontrait l’amour en ligne ? Je me connectais à l’époque, au Meetic Belgique car il était gratuit pour les filles et je cherchais des hommes en France dans ma région. J’ai fait une rencontre et je me souviens juste qu’à notre premier rendez-vous, mon rendez vous m’attendait avec une rose. Certes cliché mais ça fonctionnait (en tout cas dans les années 2000). J’ai fait d’autres rencontres après notre brève histoire dont un où je me suis ennuyée comme jamais. Je ne pensais pas autant m’ennuyer dans un rendez vous et pourtant au bout de 40 minutes j’en pouvais plus. Lui se sentait connecté, moi pas du tout. Puis j’ai continué ma vie et fait des rencontres IRL et je n’ai pas poussé plus.

Quand je suis arrivée à Paris et que je me suis séparée de mon mec, je me suis inscrite sur le petit frère de Meetic : l’illustre Adopte Un Mec. Le nom me plaisait, je trouvais ça culotté et ça dédramatisait les rencontres, et c’était gratuit pour les filles. Etant sur la région parisienne, le choix (désolée mais c’est la vérité), le choix que j’avais était énorme mais cela restait dans ma tranche d’âge et bon enfant, car à l’époque, chacun voulait vraiment se poser et c’est comme ça que j’ai rencontré notamment le Tatoué, héros de plusieurs articles sur ce blog pour ceux qui me suivent depuis longtemps. Lui et moi ça a collé direct et j’avais fait le premier pas mais sans penser à forcément plus, j’étais juste intriguée par ses tatouages. Des rencontres via Adopte j’en ai fait plein, mais genre vraiment plein. J’étais à une époque de ma vie où rencontres sans lendemain étaient régulières, j’avais besoin de faire mes expériences et j’en ai profité. Car la tendance « je me mets en couple c’est du sérieux » avec les applis a vite glissé vers « histoire sans lendemain et donc plan cul ». J’assume entièrement avoir profité de cette appli pour cela. Mais petit à petit, les années ont passé, les profils ont évolué et les attentes aussi. Je passais mon temps sur Adopte à chercher mon nouveau crush ou à être le crush de quelqu’un et en vrai c’est épuisant.

Photo de Maksim Goncharenok sur Pexels.com

Quand on utilise des applis, on passe notre temps à regarder si on n’a pas oublié une notification, si un nouveau profil ne nous plairait pas, si le gars avec qui on parle nous a répondu, si on doit le relancer, quel smiley on doit mettre, comment relancer sans paraitre relou, est ce que je dois changer ma photo de profil, en rajouter d’autres, est ce que je dois revoir ma présentation, et merde peut être que j’aurais pas du lui dire ça car il m’a pas répondu… Bref vous voyez le genre, cela crée une dépendance de dingue et un déséquilibre je trouve dans les rapports. Et ne me dites pas que vous n’avez pas une fois eu ce genre de réaction 🙂 Et bien évidemment avec toutes ces questions qu’on se pose légitimement, se crée une frustration et un véritable ascenseur émotionnel dans la confiance en soi. On reçoit un message, un like bref une action positive venant de la gent masculine, on se sent Wonder Woman, désirable et on s’emballe. On ne reçoit rien, c’est le désert, et là c’est la chute directe et elle fait mal car pour qu’elle remonte c’est compliqué.

Après Adopte qui avait quand meme pas mal changé, enfin les utilisateurs avaient changé, tout était devenu de la consommation, une histoire tenait pas ? C’est pas grave, il y avait une multitude de choix sur une appli pourquoi se faire suer avec ce mec relou ou avec cette nana collante ? Et on changeait de partenaire autant qu’on le voulait. J’ai eu cette période donc je ne critique pas mais quand j’espérais qu’une histoire fonctionne et que d’un coup, plus personne me répond parce qu’ailleurs y a mieux (ou peut être) j’en ai eu marre. Et c’était pareil chez les copines ! J’ai donc abandonné Adopte (et j’y suis revenue plusieurs fois pour en repartir toujours aussi vite) et j’ai tenté un petit nouveau de l’époque Once qui prônait le targeting parfait pour vous et ne proposait qu’un certain nombre de profil par jour qu’on pouvait aimer ou pas. J’ai fait une rencontre via ce biais un échec et vraiment, cela m’a conforté que non les rencontres via les applis ne me convenaient plus. Je rêvais d’autre chose, j’aspirais aux rencontres du hasard, à celle où tu ne contrôles rien, que ce soit ta tenue, ta tête, ce que tu dis, le fait que tu bégayes un peu ou rougis ! Et clairement, ce type de rencontres j’en ai fait assez peu comparer au nombre sur les applis, mais ce furent malgré tout les plus funs, les plus magiques, et même si aucune n’a fonctionné pour X raisons, elles ont fonctionné dans ce qu’il y a de plus beau dans une rencontre : l’imprévu.

D’ailleurs qui utilises les applis de rencontre ici, et vous en pensez quoi ? Je sais que beaucoup ont rencontré leurs âmes sœurs via des applis et c’est génial, mais les autres, quel est votre avis ? Et quelle est surtout la meilleure appli pour vous actuellement ?

2 commentaires sur “Pourquoi je ne veux plus utiliser d’applications de rencontre

Ajouter un commentaire

  1. Hellooo !

    Très contente de te lire à nouveau 🙂, tes articles m’avaient manquée tant ils collent à ma vie 🤓.

    Perso, j’ai testé les classiques Meetic, Adopte et Badoo il y a quelques années. J’ai tout clôturé au bout d’un an car je rencontrais les mêmes Toto qu’IRL ….. 🙄😤

    Avec les mêmes réactions finalement : rien de concluant alors que le feeling semblait être passé, l’absence de réponse, les accroches insultantes etc…. et voir l’autre connecté sans qu’il t’ai répondue, bouh…!! 😅🤣🤣

    Je n’ai plus l’envie de tester les sites, je préfère 1000 fois voir ce que la vraie vie me proposera ou non… 🍀

    Je suis quand même curieuse de lire les autres réponses, lire si ça a changé ou non 😁

    1. J’espère en avoir d’autres aussi pour avoir des retours ! Un de mes ex était tjs sur Badoo quand on se voyait j’étais dégoûtée mais j’ai jamais testé ! Je pense qu’on apprécie plus les rencontres irl car plus rares non ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :